ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Un siècle de violon polonais au carré

Le violoniste autrichien Benjamin Schmid nous avait fait très forte impression dans une interprétation du concerto pour violon de Korngold dans le cadre du festival de Salzbourg 2004, c’est donc avec plaisir que l’on le retrouve dans un programme, aussi subtil que très intelligent, dédié au violon polonais concertant de 1862 à 1985. Curieusement, toutes ces partitions sont placées sous le signe du chiffre 2 !

Ce parcours stylistique étendu sur plus d’un siècle nous offre une visite à travers l’esthétique de trois compositeurs différents mais fondateurs d’une certaine image de la musique polonaise. Introduction avec , le doyen de l’équipe. Créé en 1862, son Concerto n°2 est du genre virtuose et conquérant. Benjamin Schmid possède une solide technique, il se joue des redoutables difficultés de la pièce, mais il lui manque le côté lunaire des Heifetz, Perlman ou Rabin pour pulvériser cette musique essentiellement virtuose.

On monte d’un cran en terme de qualité de l’interprétation et de valeur musicale avec le Concerto n°2 de Szymanowski. Le soliste réussit à habiter les différents climats de la partition. Mais le bonheur de ce disque réside dans une splendide interprétation, du non moins splendide Chain 2 pour violon et orchestre de Lutoslaswki. Sans aller peut être aussi loin qu’Anne-Sophie Mutter, la créatrice de ce mini concerto pour violon d’un gros quart d’heure, notre soliste sait en saisir l’essence.

Le label Œhms est allé chercher un orchestre « pur jus » pour accompagner son violoniste. La philharmonie de Wroclaw sans posséder l’éclat des grandes phalanges mondiales s’acquitte de sa mission avec conscience et solidité sous la battue très efficace de son chef Daniel Raskin. Après les concertos pour piano de Malipiero, l’automne musical se plaît à quitter les sentiers balisés du grand répertoire, ce n’est pas plus mal !