ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Requiem de Mozart par Colin Davis : respectable, sans plus…

Bien des énigmes continuent à nourrir la légende du plus célèbre requiem de l’Histoire de la Musique, écrit par un Mozart mourant dans des circonstances bien floues que les fictions et les rumeurs de la postérité se sont régalées à mystifier… Des parts d’ombre subsistent notamment encore aujourd’hui sur ce qui relève de la propre main de Mozart et ce qui relève de celle de son disciple Süssmayer. Quoi qu’il en soit, voilà un monument de la musique sacrée d’une beauté atemporelle dont on n’est pas prêts de se lasser.

Tenant compte des nombreux chefs et ensembles s’étant déjà illustrés dans ce chef-d’œuvre, on ne voyait pas quelle grande innovation pouvait apporter Sir avec ce « live » capté à Londres en octobre 2007. A la tête d’un orchestre et d’un chœur de tout premier choix, son interprétation, ample et intense, est plutôt bien réussie, sans cependant atteindre le niveau des grandes références (Giulini, Böhm… ). Sans tomber dans l’emphase la plus extrême, la lecture du chef anglais n’en demeure pas moins fortement romantique, ce qui n’est toutefois pas préjudiciable sur le plan émotionnel. privilégie l’intensité dramatique au dépends de la finesse, ce qui nous laisse avec une interprétation bouleversante dans les moments les plus terrifiants (Dies irae, Rex, Confutatis… ), mais brouillonne sur le plan de la polyphonie intérieure. Le chœur s’affiche avec mordant et engagement, mais curieusement la couleur leur échappe par moments. Il aurait par ailleurs mérité de meilleurs solistes, pas franchement très brillants dans cet enregistrement.

Avec l’apport d’une assez bonne prise de son, voilà au final un Requiem respectable mais qui ne nous détourne pas vraiment des versions de référence.