- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Le combat des reines I


Hasard des parutions, deux jeunes reines du violon s’affrontent dans le concerto pour violon de Beethoven : Janine Jansen (notre entretien) pour Decca et Arabella Steinbacher chez Orfeo. Deux visions très opposées pour deux disques, très attendus, de cette rentrée.

dont on connaît la propension à secouer Beethoven et à soigner les dynamiques attire l’oreille dès l’introduction du concerto pour violon de Beethoven ! Le dialogue est théâtral, tendu, un peu brutal parfois, mais assez captivant. Pour une fois, l’auditeur est en présence d’un accompagnement qui impose un climat et qui ne se contente pas de suivre façon «ploum ploum» ! semble poussée dans ses retranchements. Pourtant la jeune musicienne fait valoir une musicalité plutôt brute mais passionnée au diapason de la vision du chef. Ce n’est pas la version la plus sereine du chef d’œuvre de Beethoven, mais chef et soliste prennent la partition à bras le corps et livrent une interprétation, assez conceptuelle, mais prenante. C’est plus intéressant et plus osé que les récents Repin/muti (DGG) ou Lisa Batiashvili (RCA).

Changement d’ambiances avec le redoutable concerto pour violon de Britten, tout aussi déchaînés et virtuoses, et s’amusent des difficultés techniques de la pièce accompagnés par un en parade. Sans posséder le son le plus phonogénique et radieux du moment, le timbre de la musicienne convient parfaitement aux teintes grises, acidulées, tumultueuses et saillantes de ce concerto aussi génial que peu joué !

(Visited 125 times, 1 visits today)