ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Jean-Efflam Bavouzet et les concertos de Bartók

Après son intégrale du piano de Debussy et des volumes Haydn hautement remarqués, se lance dans les concertos pour piano et orchestre de . Curieusement, si la discographie de ces partitions reste quantitativement importante, elle est qualitativement assez faible et dominée par deux références incontournables : Kocsis/Fischer (Philips) et Kovacevich-Davis (Philips). Même des affiches alléchantes comme György Sandor/Adam Fischer (Sony), Geza Anda/Ferenc Fricsay (DGG) ou Baremboim/Boulez (EMI) sont dépassées par la tornade déclenchée par la pianiste français et le chef italien !

L’originalité et la force de cette nouvelle lecture est sa volonté de décaper toutes les radicalités de l’écriture du compositeur. Les 3 concertos sont emportés par un même souffle moderniste et visionnaire. Même le concerto n°3, souvent «mozartien» et délicatement brodé sous les doigts de la plupart des pianistes est ici transporté dans un monde futuriste. La précision du pianiste, sa grande variété de couleurs et la portée de sa vision rendent ce disque absolument passionnant autant par le sens de l’ensemble que par les détails avec des dynamiques réglées au millimètre. L’entente avec , que l’on a rarement connu aussi engagé et attentif, est parfaite. Chef et soliste sont sur la même longueur d’ondes, ce qui nous vaut un concerto n°1 dynamité et explosif, qui s’affirme comme le sommet de la discographie.

Cette nouvelle pierre angulaire de la discographie continue d’imposer Bavouzet comme l’un des pianistes les plus intéressants de la scène actuelle. L’un des rares à apporter du tonus et une énergie nouvelle aux grandes œuvres.