ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Exercice pour clavier de Bach par Benjamin Alard, deuxième partie

À l’instar de ses glorieux aînés Helmut Walcha, Gustav Leonhardt ou Ton Koopman, est à la fois organiste (co-titulaire de l’orgue Aubertin de l’église Saint-Louis-en-l’Île à Paris depuis 2005, il avait alors vingt ans !) et claveciniste. Il s’est donc lancé en 2009 pour le label Alpha dans l’enregistrement des quatre volumes de Clavier Übungen laissés par . C’est le deuxième livre (1735) «Composé à l’intention des amateurs, pour la récréation de leur esprit» – comme il est mentionné dans le titre – qui paraît à présent, contenant le Concerto italien et la vaste Ouverture dans le style français, ce qui explique le minutage assez réduit du disque. Une illustration manifeste de l’influence qu’a pu exercer la musique italienne, en l’occurrence le concerto en trois mouvements type Vivaldi, et la musique française, ses suites de danses en particulier (on pense ici à Lully, François Couperin…), sur les compositions du Cantor de Leipzig.

Sur le même instrument que dans le premier livre, un clavecin allemand à deux claviers, copie réalisée par Anthony Sidey, aborde ces chefs-d’œuvre avec autorité, noblesse, une fluidité du toucher, proche de l’impression suscitée à l’écoute des Partitas. Le claveciniste adopte des tempos modérés, fait preuve d’une grande rigueur rythmique, d’une bonne caractérisation des danses dans l’Ouverture dans le style français, mais n’exclut pas pour autant la brillance (dernier mouvement du Concerto italien), se gardant néanmoins de toute virtuosité ostentatoire.

Capté admirablement par Hugues Deschaux, orfèvre en la matière, ce nouvel album de Benjamin Alard, même s’il n’éclipse pas certaines références passées, est tout à fait recommandable pour une première approche de ces deux œuvres interprétées au clavecin.

Lire l’article sur le volume I du Clavier Übungen.