- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Pollini dans le premier concerto de Brahms : rien de nouveau

À l’occasion des soixante-dix ans de , Deutsche Grammophon, sa maison de disques exclusive depuis 1971, publie un certain nombre de rééditions et cette nouveauté, enregistrée en concert à Dresde en juin 2011 (qui fut également filmée). Le pianiste était invité à se produire au Semperoper dans le Concerto pour piano n°1 de Brahms (1858, le compositeur a alors vingt-cinq ans !) avec la après une longue période d’absence, sous la direction de , le nouveau directeur musical de la prestigieuse phalange saxonne à compter de la saison 2012/2013. La rencontre a de quoi surprendre tellement on associe peu le chef germanique au répertoire concertant. Le dialogue piano orchestre n’est d’ailleurs pas optimal, chacun donnant un peu l’impression de faire cavalier seul. L’approche du chef est très traditionnelle, à la tête d’un orchestre manquant souvent de tension (premier mouvement) et ayant tendance à sonner épais, lourd, parfois même brouillon. Le pianiste a toujours une brillante technique, une grande rigueur, ne traîne pas, l’interprétation s’avérant d’ailleurs proche de ses versions antérieures publiées par l’étiquette jaune : en studio avec Karl Böhm (1979) et déjà en concert (avril 1997), mais avec Claudio Abbado.

Une illustration supplémentaire qu’un concert sans doute exceptionnel ne fait pas forcément un enregistrement essentiel, surtout à propos d’une œuvre à la discographie pléthorique. Cette parution intéressera donc avant tout les aficionados du pianiste italien.

(Visited 316 times, 1 visits today)