Mot-clef : Maurizio Pollini

debussy pollini

Deuxième livre des Préludes de Debussy par Pollini

Maurizio Pollini revient à Debussy en cette année du centenaire du décès de Claude de France. Las ! Si le grand pianiste italien propose, pour le Deuxième livre des Préludes, une vision à la fois puissamment architecturée ou savamment distanciée, il pèche par une palette sonore assez pauvre, un ascétisme expressif stérilisant, et surtout par une mise en place technique parfois brouillonne ou brutale, très inattendue sous de tels doigts autrefois ...
RF nono

Nono, Pesson et Debussy par le Philharmonique de Radio France

On pouvait déceler une certaine filiation dans les deux suites d'opéras, celles de Gérard Pesson et de Claude Debussy/Erich Leinsdorf, que le « Philharmonique » de Radio France faisait se répondre dans le très beau concert d'orchestre donné à la Maison de la Radio dans le cadre du Festival d'Automne. Tito Ceccherini est à la direction dans ce programme un rien pléthorique, qui affichait également deux œuvres de Luigi Nono. La pianiste franco-américaine ...
pollini_maurizio_face_mathias_bothor

Pollini tel qu’en lui-même à la Philharmonie

Assister à un récital de Maurizio Pollini est toujours un événement, tant cet interprète légendaire continue de fasciner. Le public de la Philharmonie ne s’y trompe pas en lui réservant un triomphe à l’issue d’une soirée émouvante. Dans un répertoire familier qu’il ne se lasse pas d’explorer, Pollini déploie son style très personnel, où l’ardeur ne le cède en rien à la subtilité et à la nuance. Après une Arabesque délicatement ...

Martha Argerich et Stephen Kovacevich remplaceront Maurizio Pollini au Festival de Pâques d’Aix

Suite à une mauvaise chute, Maurizio Pollini est contraint au repos pendant un mois. Il doit en conséquence annuler le concert du 19 avril au Festival de Pâques d'Aix-en-Provence. Il sera remplacé par le duo de pianos Martha Argerich-Stephen Kovacevich au Grand Théâtre de Provence, dans un programme Debussy/Rachmaninov.
Chopin Pollini

Maurizio Pollini transcende les derniers opus de Frédéric Chopin

Doucement mais sûrement, Maurizio Pollini complète ses enregistrements d’un compositeur qu’il a toujours mis au cœur de son répertoire, mêlant une intelligence de discours à une véritable émotivité pour livrer des interprétations de Frédéric Chopin parmi les plus belles du répertoire. Après un album comprenant les opus pour piano 33 à 38 sorti en 2008, puis celui des Nocturnes en 2012 (sans les deux posthumes non numérotées), il revient cette ...
dg_orchestral_eugen_jochum

Eugen Jochum, grand chef d’orchestre bavarois

En 2012, EMI-Warner publiait en un coffret « Icon » de 20 CDs l’intégrale des ultimes gravures d’Eugen Jochum pour le label anglais, parmi lesquelles il remettait pour la dernière fois sur le métier les symphonies des illustres « Trois B » : Beethoven, Brahms, Bruckner. Dans le coffret Deutsche Grammophon sous rubrique, côtoyant d’autres trésors inestimables dont une admirable et intemporelle intégrale des Symphonies Londoniennes de Haydn, ce sont cette ...
pollini_maurizio_face_mathias_bothor

Pollini romantique à la Philharmonie

Dans une Grande Salle comble, Maurizio Pollini a donné un récital romantique dans la plus pure tradition du style. Après les Six Petites Pièces pour piano d’Arnold Schoenberg, interprétées en préambule en hommage à Pierre Boulez, Pollini revient aux temps primitifs du romantisme, avec une œuvre de jeunesse de Schumann, l’Allegro op. 8, oscillant encore entre deux âges musicaux. De ce morceau rarement joué en concert, le pianiste souligne les ...
71FD34r8kUL._SL1400_

Bruno Monsaigeon brosse un portrait chaleureux de Maurizio Pollini

Dans un entretien marqué par une profonde empathie avec le grand pianiste, Bruno Monsaingeon dessine le portrait d'un musicien infiniment doué mais demeuré modeste et chaleureux; les illustrations tirées de concerts ou de répétitions captés dans sa brillante carrière font défiler les plus grands noms de la fin du XXe siècle. Un album magnifique et émouvant. Ce bref mais passionnant DVD retrace une rencontre entre Mauricio Pollini et Bruno Monsaingeon et ...
dg_beethoven_maurizio_pollini

Maurizio Pollini ou le piano impérial

Si tant d’interprètes ont tenu à se mesurer à cette bible du piano que sont les 32 Sonates de Beethoven, c’est que par leurs exigences techniques et artistiques, les principales d’entre elles ont ouvert la voie à la littérature pianistique romantique de manière péremptoire, et sans elles ni Schubert, ni Schumann, Brahms, Liszt et autres n’auraient été ce qu’ils sont. Nombreux pianistes ont honoré le génial corpus beethovenien, à commencer par ...
dg_the_originals_3D

Coffret d’enregistrements légendaires Deutsche Grammophon

Cette belle publication du label Deutsche Grammophon sera très certainement de nature à satisfaire non seulement le discophile débutant, mais comblera également le mélomane d’un certain âge quelque peu nostalgique. En effet, parmi les quelques 250 CDs de la série « The Originals » de la Deutsche Grammophon, en voici dans ce coffret 50 choisis par la firme allemande, qui constituent en soi une discothèque de base de très haute qualité, ...
brahms thielemann

Brahms à la hussarde par Thielemann

Christian Thielemann déçoit dans tous les compartiments de l’interprétation brahmsienne. Il y a un an, le label Decca publiait l’intégrale des œuvres symphoniques de Brahms sous la direction de Riccardo Chailly à la tête du Gewandhaus de Leipzig. Acclamé par la presse internationale (et primé par un International Classical Music Awards 2014), ce coffret incarnait la quintessence d’une tradition revisitée par un chef soucieux de ravaler, à la tête d’un orchestre ...
brahms_thieleman_DG

Brahms sacrifié, Pollini fatigué, résultat mitigé

En revenir au Concerto pour piano n° 2 de Johannes Brahms exige a priori l’impétuosité d’un investisssement hors norme ou encore peut se justifier pour borner les débuts d’une carrière prometteuse. Qu’en est-il objectivement avec cette réunion d’un orchestre prestigieux, d’un pianiste exceptionnel et d’un chef de tout premier ordre ? Etonnant par ailleurs qu’un label justement estimé comme Deutsche Grammophon propose un enregistrement public d’une si faible qualité technique dans ...
pollini beethoven

Grande jeunesse de Pollini dans des Sonates de Beethoven

L’un des plus grands pianistes de notre temps, Maurizio Pollini, a longtemps été réputé par son interprétation techniquement parfaite, si parfaite que certains la trouvaient froide. Son nouveau disque, rassemblant des Sonates appartenant en grande partie à la première période de la production du compositeur, montrent un autre visage. A 72 ans (il est né en 1942), c’est avec la fraicheur d’un jeune homme que Maurizio Pollini aborde ces œuvres, dans ...
pollini

Rendez-vous manqué avec Maurizio Pollini à Pleyel

Après sa dernière série de concerts, très applaudis en février 2012 et en janvier 2013 et  et dans l'attente de ses nouvelles « Perspectives » programmées pour le mois de mars, le grand pianiste italien Maurizio Pollini nous conviait à un concert intime, articulé autour de deux maîtres du piano, Chopin et Debussy. Un choix logique, puisque d'une part Chopin est la pierre angulaire du répertoire du pianiste, (voir ses enregistrements du ...
Maurizio Pollini - © Mathias Bothor / DG

Last Pollini Perspectives concert in Pleyel : a culmination

It was the last concert in the 2011-2013 Pollini Perspectives series, and the Maestro ended his Beethoven component with the last three sonatas (Pollini will record the complete cycle very soon with Deutsche Grammophon). He was also assisted by his son Daniele, who appeared as a soloist in the first part of the concert. In juxtaposition with the Beethoven works, music by Pollini's fellow countryman and friend Salvatore Sciarrino was performed ...
pollini tce2013 DGG

Pollini Perspectives à Pleyel : dernier concert en apothéose

Pour ce dernier concert des « Pollini Perspectives » 2011-2013, le Maestro, achevant son cycle Beethoven par les trois dernières Sonates, – l'enregistrement de l'intégrale est prévu très prochainement chez Deutsch Grammophon - était ce soir secondé par son fils Daniele, soliste dans la première partie du programme. C'est la musique du compatriote et ami Salvatore Sciarrino qui était associée cette fois à celle du Maître de Bonn et invitait sur scène ...
dt_12573

Pollini Perspectives à Pleyel

Le cycle des « Pollini Perspectives » débuté en octobre 2011, au cours duquel l'éminent pianiste devait jouer les douze dernières Sonates de Beethoven associées aux oeuvres de quatre compositeurs contemporains, se poursuivait ce vendredi 18 janvier, avec cependant un changement notoire dans la chronologie beethovénienne envisagée, puisque les opus 101 et 109 de Beethoven étaient remplacés, et sans autre explication, par les Sonates n°4 et n°8; à défaut de ...
pollini_compil_dgg

L’Art sublime de Maurizio Pollini

Maurizio Pollini ose le lyrisme absolu sans jamais s’essouffler, ainsi pourrions-nous résumer son rapport intime, réfléchi et itératif aux chefs-d’œuvre absolus pour fêter dignement ses soixante-dix ans. Les différentes étapes de sa prestigieuse carrière ont été ponctuées de nombreuses interprétations qui sont rapidement devenues des références. Né à Milan le 5 janvier 1942, il se fait remarquer plutôt tardivement (1957) avec les Etudes de Chopin juste avant de reporter l’année suivante ...
POLLINI(c)_Fred Toulet

Pollini en perspectives entre les époques

La première série « Pollini Perspectives », achevée en 2010, comportait pas moins de neufs concerts et mettait en perspective plusieurs compositeurs classiques avec leurs homologues modernes. La nouvelle série, bien plus concentrée puisque ne s’étalant que sur deux saisons et quatre concerts, mettra en regard les douze dernières sonates de Beethoven, données dans l’ordre de leur numérotation, avec, respectivement, Manzoni, Stockhausen, Lachenmann et Sciarrino. Le concert qui nous occupe ici était ...
Pollini_XXesiecle

Pollini et les modernes

En parallèle d’une nouvelle lecture du Concerto n°1 de Brahms, DGG propose de belle rééditions de ses « archives Pollini ».  Ce boitier consacré aux enregistrements d’œuvres du XXème siècle par Maurizio Pollini est une des parutions que Deutsche Grammophon nous propose pour célébrer les 70 ans du pianiste milanais qui, depuis plus de quarante années est resté fidèle à la fameuse étiquette jaune. Il commence d’ailleurs par le célébrissime Petrouchka qui ...
dgg_pollini_chopin

Pollini et Chopin

Le 5 janvier 2012 Maurizio Pollini a fêté ses soixante-dix ans. Pour célébrer son anniversaire, Deutsche Grammophon a édité deux premiers volumes de l’intégrale de ses enregistrements pour le label : 20th Century et Chopin sans oublier une nouvelle lecture du Concerto n°1 de Brahms. Triomphateur  du Concours international Chopin de Varsovie en 1960, Pollini compte parmi les plus grands interprètes contemporains du compositeur polonais. Quoique le répertoire du pianiste soit de ...
brahms_pollini_dgg

Pollini dans le premier concerto de Brahms : rien de nouveau

À l’occasion des soixante-dix ans de Maurizio Pollini, Deutsche Grammophon, sa maison de disques exclusive depuis 1971, publie un certain nombre de rééditions et cette nouveauté, enregistrée en concert à Dresde en juin 2011 (qui fut également filmée). Le pianiste était invité à se produire au Semperoper dans le Concerto pour piano n°1 de Brahms (1858, le compositeur a alors vingt-cinq ans !) avec la Staatskapelle de Dresde après une ...
Maurizio Pollini

Pas une ride pour Pollini à Vienne !

Il est des pianistes dont l’aura artistique produit toujours un effet particulier lors des concerts en public. Ainsi de Maurizio Pollini qui, à soixante-neuf ans, en impose encore par son flegme souriant, son élégance un peu raide et surtout par ce jeu génial qui, en 1960, faisait de lui le vainqueur du Concours Chopin. Dans un programme Schubert/Chopin intensément romantique, le géant italien s’illustre d’abord par son détachement. La Sonate en ...
Chopin a fresco

Maurizio Pollini : Chopin a fresco

Si l’on devait résumer en une phrase la pensée de Maurizio Pollini, il faudrait consulter l’entretien en ligne sur le site Deutsche Grammophon. A la question «Est-il possible de concevoir quelque chose qui ne fonctionne pas ensuite à l’instrument?», il répond : «À l’instrument, tout peut arriver». Tout peut arriver donc, à commencer par le pire… à savoir un prélude op. 45 bien mal engagé, des modulations maladroites tout du long ...
L’art de choisir la difficulté

Pollini Perspectives, l’art de choisir la difficulté

La série de concerts «Pollini Perspectives» approche de sa conclusion prévue le 22 juin 2010 avec le London Symphony Orchestra et un programme Bach, Lachenmann, Brahms. Ce soir c’était l’instrument soliste (à une exception près) qui était la vedette avec des œuvres à la difficulté technique ou musicale très élevée, chronologiquement de Beethoven, Schœnberg et Berio, données dans l’ordre exactement inverse lors de ce concert. Ainsi donc Luciano Berio ouvrit le ...
Vision (a)Pollinienne II

Vision (a)Pollinienne II

Pollini Perspectives Après Pierre Boulez et l’Ensemble Intercontemporain, c’est Pierre Boulez à la tête du Filarmonica della Scala que Maurizio Pollini conviait sur la scène de Pleyel pour ses «Perspectives parisiennes ». Le programme, résolument bartokien et judicieusement élaboré, laissait apprécier les différentes «manières» du compositeur hongrois louvoyant entre l’impressionnisme français et l’expressionnisme allemand avant d’affirmer plus fermement les tenants de son propre style. Les Quatre pièces op. 12 (1912-1921) révèlent d’emblée ...
Une vision (a)Pollinienne

Une vision (a)Pollinienne

Maurizio Pollini Pour le sixième concert des «Pollini perspectives» 2009 donné à Pleyel, Frédéric Chopin était associé à Luigi Nono dans une confrontation audacieuse qui ne manquait pas d’attiser la curiosité sauf pour ceux qui avaient décidé de quitter la salle à l’entracte – ou, fort bruyamment, pendant la deuxième partie ! - renonçant alors à une expérience d’écoute passionnante dont la Salle Pleyel n’est, en effet, pas si familière. Maurizio Pollini était, ...
Un Clavier bien inspiré !

Maurizio Pollini : un Clavier bien inspiré !

Précisons tout de suite que seul le Livre I représentant la moitié des 48 BWV était au programme de la soirée, ce qui fit déjà deux copieuses heures de musique. Et que, bien sûr, Pollini a utilisé son traditionnel grand Steinway pour jouer ces pièces écrites pour clavier, sans autre précision. L’intemporalité de Johann Sebastian Bach a amené toute sorte de styles interprétatifs, de l’austère, voire rigide et métronomique (le ...
maurizio_pollini

«Pollini Perspectives» : Magistral !

Maurizio Pollini prend aujourd’hui les commandes d’une série de neufs concerts dénommée «Pollini Perspectives», prévue Salle Pleyel jusqu’au 22 juin 2010, qui aura pour principe la mise «en perspective» d’œuvres classiques et d’œuvres modernes. Seront ainsi programmés au cours de ces sessions Bach, Beethoven, Brahms, Chopin, Mendelssohn, Bartók, Schönberg, Berg, Webern, Nono, Stockhausen, Lachenmann et Boulez, dans des œuvres pianistiques, mais aussi de musique de chambre, concertantes ou symphoniques. L’affiche ...
Maurizio Pollini signe un Chopin  de référence

Maurizio Pollini signe un Chopin de référence

Il est des disques qui donne au critique beaucoup de travail à recenser tout ce qu’il y a de «critiquable», et d’autres qui demande autant d’effort pour essayer de trouver au moins quelque une chose à critiquer. Et bien, le présent album Frédéric Chopin de Maurizio Pollini fait incontestablement partie de la seconde catégorie, désarmant toute velléité pinailleuse. Nous avons beau écouter, détailler, fouiller dans chaque recoin de ce disque, ...