ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Bruckner de l’autre côté du rideau de fer

Brilliant Classics reprend différentes galettes brucknériennes du label est-allemand Eterna pour composer une intégrale Bruckner 100% réalisée à l’époque de la RDA.  Le grand mérite de ce coffret est de nous gratifier des Symphonies n°4 à n°9 sous la baguette de (1929-2001). Complètement méconnu de son vivant du côté capitaliste du rideau de fer, ce chef méritait cette édition.  On le retrouve ici à la tête de l’orchestre de la radio de Berlin (côté Berlin Est) dont il assuma la direction musicale pendant 20 ans de 1973 à 1993. Les archivistes noteront à juste titre que ces Bruckner constituent son legs discographique le plus important.

Avec Rögner on renoue avec un Bruckner rapide, conquérant et altier. Cette direction avance vite, très vite à l’image d’une Symphonie n°8 bouclée en jute 75 minutes.  L’orchestre radiophonique de Berlin ne possède pas le soyeux et fini de Dresde, Amsterdam ou Vienne, mais il sait utiliser ses timbres acérés et ses pupitres anguleux pour coller aux visions énergiques de son chef. Certes unilatéralement burinées, mais constantes et construites avec sens de l’architecture, ces lectures sont  un chemin de traverse de la très exhaustive discographie des Symphonies de Bruckner, mais elles sont à connaître, ne serait-ce que pour rendre justice à l’art de ce chef d’orchestre.

Pour compléter l’intégrale, Brilliant a sélectionné deux lectures de l’ dirigé par Vaclav Neumann (Symphonie n°1) et (Symphonie n°3), deux superbes interprétations, piliers de la discographie. La Symphonie n°2 est confiée à avec l’orchestre de la radio de Berlin. Puissante et bien charpentée, cette interprétation souffre d’une prise de son hélas très datée.

Ce coffret Brilliant est une aubaine car il saura ravir les collectionneurs et séduire les profanes à même de découvrir Bruckner par une voie plus vitaminée que méditative.