ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Les Lunaisiens chantent les Révolutions

Les Lunaisiens, fidèlent à leur mission, explorent les répertoires rares. Après un premier album sur les chants de 1789, ils se consacrent cette fois aux révolutions du siècle suivant, celles de 1830, 1848 et 1871.

Cofondé par le baryton , l’ensemble Les Lunaisiens poursuit sa découverte du répertoire révolutionnaire, mais avec sous les auspices des sponsors et des institutions, du Palazetto Bru Zane à la Cité de la Musique en passant par Orange. Un destin officiel et respectable qui aurait bien étonné les auteurs qui composaient avec la rage au ventre.

Musicalement, certaines chansons sont entrées dans l’Histoire, comme la célébrissime Le Temps des cerises (devenue symbole de la Commune mais composée en 1868), mais le détournement d’airs connus était fréquent, airs révolutionnaires avec la Marseillaise en premier rang (savoureuse parodie par la féministe Louise de Chaumont en 1848), mais aussi airs classiques, comme la Danse macabre de Saint-Saëns ou la Périchole d’Offenbach).

En accompagnant ces chants aux pieds nus avec un orgue de barbarie et un piano à queue Erard de 1890 de la collection du musée de la musique à Paris – réunion paradoxale de l’instrument emblématique de la rue et de celui des salons, en trouvant un compromis délicat à trouver entre la gouaille populaire et le chant lyrique (excellente ), en fournissant enfin un livret soigné avec la traduction de toutes les paroles en anglais, les Lunaisiens s’assurent de faire référence auprès de ceux qui s’intéressent à ce répertoire musical important dans la constitution de l’identité française.