- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Beethoven : variations, par Olga Pashchenko

Après Transition : du classicisme au romantisme, la jeune russe consacre intégralement son deuxième disque aux œuvres de Beethoven, en particulier à deux variations, qu’elle interprète à nouveau au pianoforte.

Les 32 variations sur un thème original en ut mineur sont construites sur un motif baroque de chaconne, dont la basse obstinée, ou ailleurs les accents mélancoliques, sont particulièrement bien rendus ; les variations dites Prométhée, sur le thème de son ballet les Créatures de Prométhée, clôturent le disque et en constituent la pièce majeure. Celle-ci articule la ligne de basse, présentée en introduction, et la mélodie, jusqu’à l’apogée de la fugue finale à trois voix, au contrepoint virtuose. La variation, réinventée avant Liszt par le compositeur, qui affectionna cette forme toute sa vie, permet à la pianiste d’explorer les champs des couleurs et des registres de son instrument avec bonheur, comme autant de facettes ou d’humeurs d’un même être. La Fantaisie op. 77, morceau central de l’enregistrement, se présente comme une forme débridée de variation, plus proche de l’improvisation. Enfin, les sonates « faciles », par leur simplicité apparente, forment un contraste intéressant avec ces pièces, entre lesquelles elles s’intercalent.

Le choix du pianoforte, une copie moderne d’après un Fritz viennois de 1818, s’avère non pas seulement historique, mais aussi musical. Certes, l’instrument présente toujours une limite à l’ampleur dramatique de certains morceaux. Cependant c’est souvent au profit de nuances nouvelles révélées par l’interprétation. Olga Pashechenko est désormais reconnue comme pianofortiste mais aussi comme pianiste, organiste et claveciniste : cette ouverture lui confère un style personnel, qui repose sur une attention particulière aux couleurs et aux sonorités de son instrument.

(Visited 491 times, 1 visits today)