ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Regards croisés sur l’oeuvre de Gilbert Amy

Textes et essais sur la musique de , doublés par un précieux DVD.

En janvier 2012, le CDMC de Paris organise une rencontre autour de (« Regards croisés sur son oeuvre aujourd’hui »), en présence du compositeur et ses « compagnons de route », venus éclairer, chacun à sa manière, la singularité et la richesse d’une des plus grandes personnalités musicales de notre temps. Pierre Michel, professeur à l’Université de Strasbourg et fervent musicologue dévoué à la musique d’aujourd’hui, en a réuni les contributions, augmentées de quelques textes et doublées d’un précieux DVD.

Le temps du souffle, titre de l’ouvrage, emprunté à l’une des œuvres de Gilbert Amy, véhicule deux notions essentielles de sa pensée créatrice, qui s’incarnent en premier lieu dans la voix. , confrère et ami, cerne l’important corpus vocal du compositeur, de son premier opus, L’œil de fumée, écrit à 19 ans, à son œuvre somme, son opéra le Premier cercle (1999), d’après le roman d’Alexandre Soljenitsyne. Adepte de la grammaire sérielle, à laquelle il reste fidèle, Amy retrouve à travers la conduite vocale une certaine linéarité qu’il appelle de ses vœux. Si Pierre Michel s’intéresse aux relations du timbre et de l’espace dans l’œuvre orchestral du Maître, tout en en questionnant la forme, et Bruno Bossis explorent une saison en enfer, œuvre mixte et chef-d’œuvre du genre, pour piano, percussions, deux chanteurs et support électroacoustique. L’article donne lieu à une analyse très fine du contenu (partition et bande) et des rapports entretenus avec le poème de Rimbaud. Avant de laisser la parole à Gilbert Amy lui-même en fin de première partie, la plus conséquente des trois, Beat Föllmi, professeur à la faculté de Théologie protestante de l’université de Strasbourg, expose son travail analytique sur les Litanies de Ronchamp, « une liturgie de l’Office des Heures dédiées à la Vierge » tel qu’il sous-titre la partition, suscitant le triple rapport Acoustique – Mathématiques – Architecture, tant on ne peut abstraire l’œuvre du lieu pour lequel elle a été conçue.

Trois anciens élèves de Gilbert Amy – rappelons qu’il a enseigné la composition au CNSM de Lyon tout en dirigeant l’établissement de 1984 à 2000 – Jean-Claude Risset, et Franck Krawczyk, rendent un hommage appuyé au Maître, « à celui qui m’a donné les bases exigeantes de mon métier » témoigne Krawczyk. Tandis que Jesus Aguila fait revivre les six saisons du Domaine musical – de 1967 à 1973 – assumées par Amy, qui succède à Pierre Boulez, une « succession délicate » s’il en est, au vu du climat politique et du nouveau paysage musical qui se dessine.

La dernière partie laisse la parole aux interprètes. , chef émérite de l’Ensemble orchestral contemporain de Lyon, nous livre son expérience d’écoute de trois œuvres du compositeur, tandis que le pianiste et chef d’orchestre , ainsi que le saxophoniste virtuose , tous deux familiers de l’œuvre de Gilbert Amy, répondent aux questions de Pierre Michel.

Le DVD, passionnant, où jeunes interprètes et musiciens aguerris jouent la musique d’Amy en sa présence – D’un désastre obscur, le Temps du souffle I et II – témoigne de l’exigence du compositeur autant que de la patience du pédagogue. La vidéo a été réalisée lors de la résidence de Gilbert Amy à l’Université de Strasbourg en 2012.