- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Réédition d’Acustica de Kagel

Œuvre emblématique de , Acustica sorti en 2008 sous le label Printemps des Arts de Monaco, fait l’objet d’une réédition. 

L’œuvre avait été enregistrée sur le plateau de l’Opéra Garnier, en la présence du compositeur invité à Monte-Carlo lors de l’édition 2007 du festival. Il décéda l’année suivante. Conçue deux ans avant Exotica, Acustica (1968-1970) convoque cinq musiciens et une foule d’instruments de musique (souvent détournés de leur fonction habituelle), d’accessoires et objets du quotidien : des « sources sonores expérimentales », selon les termes du compositeur, qui constituent le matériau de cette « symphonie-monde ». Ça sonne, ça siffle, ça fouette, ça gronde, ça claque, ça oscille, ça grince… Kagel nous met à l’écoute des rumeurs du monde qui peuvent grossir jusqu’au vacarme.

Comme Exotica, Acustica est une œuvre mixte convoquant la source instrumentale amplifiée, l’électronique et un dispositif d’écoute spatialisé. De superbes photos en couleurs insérées dans le livre-disque donnent un aperçu de l’instrumentarium déployé (« l’arbre à sifflet » dans le décor luxueux de l’opéra prend une certaine allure !) et nous montrent les musiciens à l’œuvre : ce tromboniste dont l’instrument « glougloute » dans une bassine grâce au tuyau qui sort de l’embouchure ; ou, plus sophistiquée, cette pointe reliée à un entonnoir géant qui titille les sillons d’un disque vinyle sous le geste expert de l’interprète : autant de situations et d’actions sonores qui définissent le théâtre musical kagelien au sein duquel les musiciens, ceux du , donnent aussi de la voix, contribuant au même titre que l’électronique à tisser une dramaturgie. L’œuvre n’est pas dirigée et fonctionne sur l’écoute mutuelle d’une équipe qui joue par cœur les séquences scrupuleusement notées par Kagel : quelques deux cents fiches avec dessins et description verbale constituent la partition, laissant aux interprètes la liberté des enchaînements. Ainsi deux versions différentes sont-elles proposées dans l’album (l’une avec le public, l’autre sans) et autant de cheminements narratifs qui divergent, révélant des dimensions insoupçonnées.

(Visited 82 times, 1 visits today)