- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Flora Détraz explore le cri avec subtilité et humour au Centre Pompidou

Entre hurlements et hululements, propose Hurlula, au Centre Pompidou, dans le cadre du Festival d'Automne à Paris. Ce concert chorégraphié fait la démonstration de la créativité et du talent de la chorégraphe qui, depuis sa première création (Peuplements en 2012) s'intéresse au lien particulier entre la voix et le corps.

Avec Hurlula, poursuit son investigation chorégraphique et musicale autour de la voix et du corps à travers le cri, expression à la fois intime et viscérale qui affecte tout le corps mais aussi l'espace. Cris d'oiseaux, hululements, soupires, râles, rires, échos… la chorégraphe dont la formation classique a été complétée au CNN de Rilleux-la-Pape avec Maguy Marin, puis au Forum Dança à Lisbonne, déploie toute une palette de sons auxquels répondent les percussions inventives de et la conception électronique subtile de .

Perchée sur une brèche incandescente, se transforme en oiseau dans un mime très convaincant, et amuse le public. Plus tard elle devient chanteuse de hard-rock ou cousine du Charlie Chaplin des Temps Modernes en interprétant une chanson très convaincante bien que dépourvue de paroles intelligibles. Loin de l'hystérie si souvent associée au cri féminin, la chorégraphe convoque l'humour, la créativité et la poésie pour donner à voir les mouvements et émotions diverses qui partent de l'intérieur pour déborder sur et à l'extérieur du corps au point de le déformer, un peu comme cette lave incandescente et souterraine sur laquelle elle évolue, en équilibre. Cette brèche rouge qui fracture le plateau est à rapprocher de la béance que créé le cri dans le visage et le corps, mais elle évoque également le célèbre tableau du norvégien Edward Munch.

Les références sont nombreuses dans le travail de Flora Détraz, également réalisatrice d'un film qui vient compléter son travail scénique. Tourné en pleine nature dans les Cévennes, ce court métrage visible dans une salle attenante, avant et/ou après le spectacle, relie le cri au paysage et à la nature, et explore son image grâce à un habile travail sur les miroirs. La recherche artistique de Flora Détraz, menée au sein de sa structure PLI, est complète et inspirée, elle mêle les genres et les références pour offrir une performance remarquable et moins hermétique que ce que l'on pourrait imaginer, ce qui ne gâche rien.

Crédits photographiques : © Thanh Han Bui

 

(Visited 249 times, 1 visits today)