Danse , La Scène, Spectacles Danse

Salves de Maguy Marin, radicalement politique

Plus de détails

Paris. Théâtre des Abbesses. 27-X-2010. Maguy Marin : Salves. Conception : Maguy Marin, en collaboration avec Denis Mariotte et les interprètes Ulises Alvarez, Teresa Cunha, Matthieu Perpoint, Ennio Sammarco, Agustina Sario, Jeanne Vallauri, Vania Vaneau. Direction technique et lumières : Alexandre Bénéteaud. Conception et réalisation du dispositif scénique : Michel Rousseau

Pièce de résistance et de clandestinité, Salves est la dernière création de Maguy Marin pour le Centre chorégraphique de Rilleux-la-Pape, qu’elle vient de quitter pour de nouvelles aventures. Une pièce marquante, superbement maîtrisée.

Avec leurs galoches et leurs jupes démodées, les petites ouvrières de Maguy Marin ont l’air de travailler dans une filature. Toucher, vérifier chaque millimètre du fil qui les relie les uns aux autres. Il s’agit ensuite, dans la nuit, de recoller les morceaux d’une assiette brisée, de s’enfuir en emportant ce que l’on peut. Salves dit tout de la lutte ouvrière et de la révolution. La foi, la nuit, l’obscurité. Justesse du rythme, pertinence de la scénographie et des sons, urgence et précision de la chorégraphie et de la dramaturgie, tout le travail de mise en espace est remarquablement maîtrisé. Le travail de la lumière, lui aussi, avec ses découpes, ses lampes de poche et ses effets dramatiques dignes d’un film noir, participe à la réussite du spectacle.

Dépassant l’esthétique plasticienne, la luxuriance déroutante (costumes, lumières, fulgurances) de ses trois précédentes pièces, Umwelt, Turba et Description d’un combat, Maguy Marin témoigne d’une volonté créatrice farouche. Parfois apparaissent des personnages hétéroclites : une Vénus hottentote, un poilu, Marianne… Avec un mode répétitif, concis, elliptique, Maguy Marin réussit à montrer ce que Josef Nadj, la veille, a échoué à montrer : la peur, la liberté.

Lorsqu’à la fin du spectacle, tous les praticables réunis forment une table de banquet couverte de victuailles et de fleurs, tout se déglingue. Les cuisiniers s’étripent, le banquet tourne en règlement de compte, tandis que le régisseur pilote une maquette d’hélicoptère tractant un Cristo Rei. Il y a du Fellini dans la démesure maniaque de Maguy Marin, dans sa radicalité politique, aussi. Tant mieux pour nous !

Crédit photographique © Jean-Pierre Maurin

(Visited 369 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. Théâtre des Abbesses. 27-X-2010. Maguy Marin : Salves. Conception : Maguy Marin, en collaboration avec Denis Mariotte et les interprètes Ulises Alvarez, Teresa Cunha, Matthieu Perpoint, Ennio Sammarco, Agustina Sario, Jeanne Vallauri, Vania Vaneau. Direction technique et lumières : Alexandre Bénéteaud. Conception et réalisation du dispositif scénique : Michel Rousseau

Mots-clefs de cet article
[addtoany buttons="facebook,twitter,email"]
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.