- ResMusica - https://www.resmusica.com -

L’amour de loin, la fascination Saariaho

Co-commande du Festival de Salzbourg 2000 et du théâtre du Châtelet (2001) à l’époque où il produisait des spectacles de haut vol, L’Amour de loin, premier opéra de avait divisé l’équipe de ResMusica lors des séries de représentations parisiennes, partagée entre la beauté et l’ennui.

Harmonia Mundi édite aujourd’hui, dans un superbe coffret, une captation studio enregistrée à Berlin. C’est par ailleurs un grand exploit car il s’agit de la seconde publication de cette pièce après l’édition vidéo de la création finlandaise de l’œuvre par DGG (mise en scène de Peter Sellars et direction d’Esa-Pekka Salonen). Pour un opéra contemporain et au regard des coûts de production de ces projets, c’est une sorte de miracle !

Il faut dire que cet pièce est un chef d’œuvre avec une orchestration d’une beauté immaculée avec des associations de timbres d’une rare splendeur qui étincellent telle une lumière nordique revisitée par l’influence du courant spectral sans oublier les teintes translucides d’un Debussy. Les voix viennent alors se fondre dans cet océan de couleurs avec une sensualité quasi-orientale ; rarement la musique contemporaine s’est faite aussi songeuse et porteuse de mystères et de charmes et l’auditeur est porté par un balancement nonchalant et vaporeux. Ce voyage auditif et sensoriel est porté par la direction de . Le chef japonais est particulièrement à son aise dans cette marée énigmatique et il fait scintiller les moindres recoins de l’orchestration. La distribution est au diapason avec des chanteurs qui se fondent dans la prosodie parlée/chantée de l’œuvre avec talent et évidence.

Ce magnifique coffret (d’une belle richesse éditoriale avec son boîtier cartonné et son livret de présentation soigné) est un des évènements de la rentrée !

(Visited 277 times, 1 visits today)