ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Janine Jansen, une question de feeling

A Paris, (lire notre entretien) contourne les sentiers battus. En sonate, dans une création contemporaine ou un concerto de Beethoven, rien dans ses débuts français ne ressemble à un plan de lancement pour virtuose. Répertoire audacieux, succès à l’international : pas étonnant que son Beethoven, récemment enregistré avec qui dirige ce soir l’, puisse alimenter ici une polémique.

Mais l’artiste n’est ni Ă  une transgression – lire transfiguration – près, ni dans le questionnement stĂ©rile. Et son interprĂ©tation l’est d’autant moins. Encore plus franche et cohĂ©rente que celle du disque, la version de ce soir doit sans doute beaucoup Ă  l’ qui a su moduler style et sonoritĂ© vers une vision plus «baroque», sans perdre de sa rondeur ni de sa carrure. Tout en ne dĂ©bordant jamais le cadre de la partition, rĂ©ussit un Beethoven inclassable : Ă©puration baroque, Ă©pisodes enflammĂ©s, complexe ou contradictoire… Tout est explorĂ© passionnĂ©ment. On n’est pas ici dans l’exercice de style mais dans la sincĂ©ritĂ© la plus totale. Soliste et orchestre Ă©voluent dans un univers très bien construit, fluide, poĂ©tique et cĂ©leste – mĂŞme dans la jovialitĂ© pastorale du dernier mouvement –, qui se nourrit de dĂ©tails, tous porteurs de sens. Une grande complicitĂ© lie la soliste au chef et trouve son apogĂ©e dans un Larghetto si soudĂ©, si inspirĂ©, que le violon s’est octroyĂ© la libertĂ© d’un chant d’oiseau.

Après ce Beethoven presque angĂ©lique, le retour sur terre est amorti avec panache et Ă©lĂ©gance mais dans un tout autre genre. conclue le programme en proposant quelques vignettes et la Symphonie en ut de Bizet. La plastique de l’orchestre est remarquable et le caractère instiguĂ© par le chef donne Ă  ce rĂ©pertoire comme Ă  l’orchestre un charisme Ă©tonnant. La virtuositĂ©, le phrasĂ© mais aussi le soin apportĂ© aux dĂ©tails dans une Ă©coute collĂ©giale sont certes travaillĂ©s et montĂ©s comme une horloge mais le rĂ©sultat apparaĂ®t simple et dĂ©tendu. Comme un jeu d’enfant…

Une soirée aux dimensions intimes qui va pourtant laisser des traces.

Crédit photographique : Janine Jansen © Felix Broede