ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Duos amoureux par Agnès Mellon et Dominique Visse

Déesse outragée dans un bel enregistrement paru en 2005 chez Alpha Productions, la soprano revient au disque, également accompagnée par son , dans des duos amoureux de compositeurs baroques italiens, aux côtés de son mari à la ville, le contre-ténor . Ils ont participé tous deux au renouveau de la musique ancienne et baroque en France depuis les années 1980, au sein notamment des Arts Florissants (William Christie), de la Chapelle Royale et du Collegium Vocale de Gand (Philippe Herreweghe) ou de l’Ensemble Clément Janequin (), mais c’est la première fois qu’ils sont réunis au disque pour un récital.

Les pièces retenues alternent du connu (Monteverdi, des extraits du septième livre de madrigaux, adaptés ici pour soprano et contre-ténor), du répertoire plus rare (les pièces de Strozzi, Merula, Sances et Carissimi) et des vraies raretés (Rogniono, Valentini, da Gagliano), un répertoire déjà abordé (en partie) par Christina Pluhar, Emmanuelle Haïm ou Jordi Savall.

La passion amoureuse s’exprime ici sous toutes ses formes à travers le désir, la tendresse, la jalousie, les lamentations, les querelles que les deux chanteurs traduisent fort bien : les voix s’imitent, se répondent, s’entrelacent subtilement et sensuellement dans une musique pleine de ruptures rythmiques et harmoniques, de frottements. Le programme est assez varié, faisant alterner des duos intimes, des pièces plus dansantes construites sur une basse de chaconne (Su la cetra amorosa de Merula ou Lagrimosa belta de Sances) et des lamentos (la cantate de Strozzi pour , dans Usurpator, tiranno della tua liberta de Sances). Les timbres des voix ne sont pas toujours des plus flatteurs, surtout celui d’Agnès Mellon mais les deux chanteurs compensent par l’expression, l’émotion et le soin porté au texte. Ils sont par ailleurs accompagnés par un ensemble (viole, lirone, théorbe, orgue et clavecin) qui varie avec bonheur le continuo au gré des pièces.