- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Gardner explose Walton

Le brillant continue ses explorations de musique britannique pour Chandos. Tout en menant une intégrale symphonique dédiée à Britten, il passe désormais à , autre figure majeure de la musique anglaise du XXe siècle.

La Symphonie n°1 de Walton est certainement l’un des plus grands chefs d’œuvre de la musique des îles britanniques. Composée par un jeune homme de 30 ans, la partition témoigne d’un sens hors-normes de l’orchestre et un brio d’orchestration bluffant. Ultra-virtuose et énergique, cette partition est une pièce de démonstration pour tout chef d’envergure. D’ailleurs, la discographie ne connait quasiment aucun point faible, portée par les lectures de Sir Colin Davis (LSO Live), André Previn (RCA) et  Paul Daniel (Naxos). Il faut désormais y ajouter cette prestation exemplaire d’ à la tête d’un naturellement à son affaire.

Changement de registre et de niveau avec le Concerto pour violon, défendu par l’archer de . Si l’on salue sa volonté d’arrondir et d’humaniser les angles très saillants de ce concerto, on regrette un vibrato envahissant et un son tout de même sec et étriqué. On en reste aux versions virtuoses de Maxim Vengerov (EMI), James Ehnes (Onyx), ou Joshua Bell (Decca).

(Visited 118 times, 1 visits today)