- ResMusica - https://www.resmusica.com -

La clarinette en dialogues de Nicolas Baldeyrou

propose un programme brillant, exigeant et enlevé, qui couvre trente ans de musique contemporaine en cinq œuvres-phares du répertoire, de 1968 à 1998.

Au centre du disque trônent deux œuvres incontournables de : Domaines (1961-1968) pour clarinette soliste et vingt et un instruments, et Dialogue de l’ombre double (1985), émanation de l’œuvre précédente, développée dans une rencontre entre le soliste et son propre fantôme fixé sur bande. La large palette expressive de cette pièce est dominée avec aisance par . Pour Domaines, un unique enregistrement faisait référence depuis 1971, réunissant Michel Portal et l’Ensemble Musique Vivante (harmonia mundi). La comparaison fait immédiatement apparaître la force et les qualités de cette lecture de Nicolas Baldeyrou, très analytique : clarté, brillance et précision ! Si l’on perd en liberté, en sensualité et en chaleur, on gagne énormément en contrastes et en affinement de la structure responsoriale qui font la force de l’œuvre. C’est indéniablement une version à laquelle on reviendra régulièrement, une nouvelle référence qui permet de redécouvrir cette composition sous un autre éclairage.

Les deux œuvres solistes Bug de (1998) et Assonance de (1983), qui ouvrent et ferment le CD, convainquent par l’immense richesse des timbres tirés de la clarinette dans tous ses registres et toutes ses techniques de jeu. Tissant des dialogues entre époques, compositeurs, œuvres et effectifs au fil d’un disque intelligemment construit, Nicolas Baldeyrou envoûte et fascine par sa maîtrise, sa mesure, sa virtuosité et sa musicalité.

(Visited 289 times, 1 visits today)