- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Bach et la jubilation du violoncelle piccolo

Le fil conducteur de cette sélection d’arias de est en réalité la présence enivrante du violoncelle piccolo d’. On se délecte tout au long de l’écoute de ce CD de tant de phrasés ensorcelants, qui conviennent autant à la douleur de la Passion selon Saint Jean – émouvant « Es ist vollbracht » – qu’aux rythmes dansants et sensuels du « Ich bin herrlich, ich bin schön » de la BWV 49.

L’instrument dialogue au cours de ces quatorze plages avec trois chanteurs aussi accomplis l’un que l’autre, à commencer par le ténor , que l’on n’attendait pas dans Bach, et surtout pas dans un allemand aussi châtié. Le diamant de , plus familier du public mélomane, convient idéalement aux airs retenus sur ce CD, dont elle sait rendre à la fois la grâce, la profondeur et la sensualité. Et l’on se réjouit d’entendre au disque le si rare , cet autre contreténor français inexplicablement négligé par l’industrie du CD… La voix au vibrato sensuel, dont la souplesse se plie parfaitement à celle du violoncelle d’, fait merveille dans chacune des trois plages qui lui est consacrée. L’, avec ses instrumentistes aguerris – ah, ces dialogues instrumentaux avec le violoncelle ! – complète le bonheur procuré par l’écoute de cet envoutant CD.

Courez vite faire l’acquisition de ce petit joyau, qui vous donnera à n’en pas doute l’envie de faire une cure de Bach pour le restant de l’hiver.

(Visited 420 times, 1 visits today)