Mot-clef : Christophe Dumaux

Cecilia Bartoli dans Ariodante à Monaco : audacieuses métamorphoses

Cecilia Bartoli dans Ariodante à Monaco : audacieuses métamorphoses

Cette production du Festival de Salzbourg fait évoluer une distribution de luxe sous le regard acéré de Christof Loy, dont la mise en scène vise un ambitieux propos sur l’identité des chanteurs du répertoire baroque. Avec Cecilia Bartoli, il semble bien loin le temps où l’on était peu regardant d’une affiche vite composée autour d’une diva ombrageuse, soucieuse que, justement, l’on ne lui fît pas trop d’ombre. On connaît l’anecdote célèbre de ...
handel

Alcina et Tamerlano à la Monnaie, Haendel à son sommet

Fabuleux diptyque haendélien dans un album à marquer d’une pierre balance. Pour une fois, autant la mise en scène que l’interprétation musicale rallient tous les suffrages. C’est le dépouillement, sinon le minimalisme, qui pourrait caractériser ces mises en scène de deux des plus beaux opéras de Haendel. Une chaise comme unique accessoire pour les deux ouvrages, une double colonnade pour Tamerlano, remplacée par de simples lattes de bois dès lors que ...
piau-tce16-2

Sandrine Piau et Christophe Dumaux au service des amants désespérés d’Haendel

Malgré son omniprésence dans la musique baroque, le thème des amants désespérés n’a pas inspiré beaucoup de récitals à la scène et c’est avec curiosité que le public parisien s’est rendu au théâtre des Champs-Élysées pour entendre deux voix très appréciées dans ce répertoire. Magnifiquement accompagnés par Emmanuelle Haïm et son Concert d’Astrée, Sandrine Piau et Christophe Dumaux n’ont pas failli à leur réputation. Tout d’abord, le thème des amants désespérés ...
A Lausanne, l’Ariodante sublime de Stefano Poda

À Lausanne, l’Ariodante sublime de Stefano Poda

Grâce à une formidable mise en scène et direction d’acteurs de Stefano Poda, à une remarquable distribution vocale et à une direction musicale inspirée de Diego Fasolis, le public de l’Opéra de Lausanne, gagné par l'émotion, fait un triomphe à cette nouvelle production d'un Ariodante de Haendel digne des plus grandes scènes européennes. Nos lignes s’étaient déjà enchantées par l’extraordinaire mise en scène de Stefano Poda dans Faust de Gounod au ...
Mitridate TCE

Mithridate de Mozart : un génie hors convention

Annonçant un génie en devenir, Mithridate n'est pas l'opéra seria le plus monté de Mozart ; sa forme parfaite dans la composition et dans l'esprit a connu plusieurs versions et les typologies vocales de l'œuvre en font un opéra assez difficile à mettre en scène. Le Théâtre des Champs-Élysées s'est attelé à cette tâche en relevant le défi avec brio. La mise en scène de Clément Hervieu-Léger qui devient coutumier des ...
Jardin dv.Y.Petit_110

Le jardin d’hiver de William Christie à Besançon

Initiée en 2015 dans le jardin d'été de Sir William, la 7e édition du festival Jardin des Voix achève son parcours exemplaire au cœur de l'hiver bisontin. Parvenu au sommet d'un art auquel seule la jeunesse peut épargner la sclérose muséale, William Christie a créé en 2001 Le Jardin des Voix, académie pour chanteurs venus du monde entier. Après deux semaines de travail intensif au théâtre de Caen sous la main ...
julia lezhneva

Le triomphe de Haendel par René Jacobs

On doit à Marc Minkowski la redécouverte du premier oratorio (profane) de Haendel, Il trionfo del Tempo e del Disinganno (Le triomphe du Temps et de la Désillusion) qu’il enregistre en 1988 chez Erato. Composé en 1707 lors de son séjour à Rome, cet ouvrage de jeunesse (Haendel n’a alors que vingt-deux ans !) est basé sur un livret du cardinal (et célèbre mécène des arts) Benedetto Pamphili. L’oratorio connaîtra ...
bach aria aparte

Bach et la jubilation du violoncelle piccolo

Le fil conducteur de cette sélection d’arias de Johann Sebastian Bach est en réalité la présence enivrante du violoncelle piccolo d’Ophélie Gaillard. On se délecte tout au long de l’écoute de ce CD de tant de phrasés ensorcelants, qui conviennent autant à la douleur de la Passion selon Saint Jean – émouvant « Es ist vollbracht » – qu’aux rythmes dansants et sensuels du « Ich bin herrlich, ich bin schön » de la ...
cecilia_bartoli_semele1211

A Pleyel, Semele avec Cecilia Bartoli

Après le miracle de Giulio Cesare voici un peu plus d’un an, en ces mêmes lieux, avec la même cantatrice dans le rôle-titre, on attendait beaucoup, trop sans doute, de cette Semele. Ce qui nous a été offert était plus qu’honorable, parfois même excellent, mais n’a pas atteint le niveau de nos espérances. Le principal facteur de déception réside dans la direction bien trop sage de Diego Fasolis. The English Voices et ...
Christophe Dumaux, nouveau Jules César

Christophe Dumaux, nouveau Jules César

Giulio Cesare Grâce à cette production, pourtant peu fortunée (l’Atelier lyrique de Tourcoing et le Grand Théâtre de Reims s’en partagent la responsabilité), comment ne pas être réconcilié avec Giulio Cesare ? En ce début d’année à l’Opéra Garnier, une production, musicalement cadenassée et scéniquement tautologique, avait été une telle douche froide... Jean-Claude Malgoire et Christian Schiaretti ont appréhendé ce dramma per musica tel qu’il est, avec ses moments radieux et ses «tunnels». Surtout, ...
L’art lyrique bourgeois

Akhmatova de Bruno Mantovani, l’art lyrique bourgeois

Nul secret : lorsqu’il reçut cette commande de l’Opéra national de Paris, Bruno Mantovani n’envisageait aucun sujet. Tout juste désirait-il poursuivre le sillon de son premier opéra L’autre côté (écrit sur un intelligent livret de François Regnault d’après l’ouvrage d’Alfred Kubin et créé en 2006 à l’Opéra national du Rhin) et travailler les relations entre la création artistique et la politique (surtout en période de crise historique profonde). Par cette information ...
Haendel remisé dans les caves !

Giulio Cesare à Paris : Haendel remisé dans les caves!

Avec le ticket gagnant «Pelly-Dessay», nombreux étaient les spectateurs à miser leurs attentes sur une affiche pour le moins prometteuse. Et pourtant, c’est bien de ces deux stars du monde lyrique qu’est venue la relative déception occasionnée par cette nouvelle production de Giulio Cesare, un des opéras les plus accomplis de Haendel. Si le concept scénique retenu par Laurent Pelly aurait peut-être été original il y a une dizaine d’années, il ...
La musique des sphères

Giulio Cesare, la musique des sphères

Ce Giulio Cesare avait été présenté un peu partout comme le concert de l’année, et il n’a pas déçu notre attente, une brochette de stars au service d’une grande œuvre a véritablement créé l’événement. La réunion de chanteurs célèbres n’a pas toujours provoqué l’enivrement escompté, mais dans le cas présent, il faut saluer la prestation d’une véritable troupe, soudée et complice, qui surpasse chaque prestation individuelle, pourtant toutes exceptionnelles. On ...
Le dernier oratorio de Haendel

Jephta, le dernier oratorio de Haendel

Dernier oratorio, crée en 1752 – si l’on excepte la troisième mouture de The Triumph of Time and Truth datée de 1757 – d’un compositeur de soixante-six ans, Jephta est une œuvre rarement donnée. L’Opéra du Rhin la propose, qui plus est en version scénique, avec une affiche très prometteuse. Un chef de guerre qui, pour s’attirer les faveurs de Dieu, fait le serment de lui sacrifier la première personne qu’il ...
Sandrine Piau l’égyptienne

Sandrine Piau l’égyptienne

Giulio Cesare in Egitto Distribué avec art, ce Giulio Cesare in Egitto, donné en concert à la salle Pleyel, démarrait sous les meilleurs augures. A commencer par le rôle-titre : Lawrence Zazzo est un magnifique héros, à la voix éblouissante. Le contre-ténor déploie une palette de nuances qui semble infinie et dévoile un art subtil de la coloration. Plus élégiaque qu’héroïque, on pourra souligner qu’il manque parfois un peu de graves. ...
Andreas Scholl, César en miel.

Andreas Scholl, César en miel

Giulio Cesare Lors de la présentation de la nouvelle saison de l’Opéra de Lausanne, son directeur, Eric Vigié affirmait vouloir privilégier l’opéra de la voix à celui des mises en scènes. Ce clin d’œil au Grand Théâtre de Genève a déjà trouvé sa confirmation avec cette production de ce Giulio Cesare de Haendel. Quelles voix ! Quelle voix d’abord ! Celle d’Andreas Scholl. Des couleurs de miel, des ocres clair-obscurs, une rondeur si confortable ...
Christophe Dumaux, superbe Orlando

Christophe Dumaux, superbe Orlando

Pour l’un des opéras de Haendel les plus connus de nos jours, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy rassemble une belle distribution, qui va du très bon à l’excellent, pour une production d’abord créé à l’Atelier Lyrique de Tourcoing avant une petite tournée. Souffrante, Yvette Bonner, initialement distribuée dans le rôle de Dorinda, doit se contenter de mimer son rôle, ce qu’elle fait avec talent : sa bergère est ...
Trilogie Monterverdi Vol II – Le couronnement de Poppée

Trilogie Monteverdi Vol II – Le couronnement de Poppée

Deuxième volet de la trilogie Harnoncourt/Ponnelle, voici Le Couronnement de Poppée, filmé en 1979. Toutes les réflexions concernant L’Orfeo restent grosso-modo les mêmes : discrétion de l’orchestre et de l’ornementation, voix très concernées mais quelquefois un peu passe-partout, on retrouve d’ailleurs les mêmes interprètes d’une œuvre à l’autre, parfois en premier plan, parfois dans de seconds rôles. Ainsi Philippe Huttenlocher, précédemment Orphée, se contente cette fois-ci de Lucano, Trudeliese Schmidt anciennement ...
The best of Andreas Scholl…ou la loi du fourre-tout

The best of Andreas Scholl…ou la loi du fourre-tout

Andreas Scholl, un moment sous contrat chez Harmonia Mundi, lui préféra Decca pendant quelques années, avant de revenir récemment à son premier label, et de signer avec lui certains projets assez alléchants (cantates de Caldara, de Haendel, Giulio Cesare…). Réponse immédiate à la défection du contreténor, Decca publie un « best of » de toutes ses anciennes prestations sous son label. On trouve donc pèle-mêle dans ce CD des extraits d’opéras de ...
Giulio Cesare ; Mc Vicar conquérant

Giulio Cesare à Glyndebourne : McVicar conquérant

Amis mélomanes qui restez réfractaires à l’opéra baroque, qui jugez ses situations dramatiques et ses caractères stéréotypés et surannés, qui mourrez d’ennui aux redondances de ses da capo, jetez un œil à ce Giulio Cesare enregistré en 2005 à Glyndebourne et il se pourrait bien que toutes vos réserves s’effacent… Voilà en effet un des spectacles récents les plus vivants, les plus réjouissants, les plus équilibrés qu’il nous ait été ...
Sex and the City chez Néron

Le Couronnement de Poppée : Sex and the City chez Néron

Après sa décevante mise en scène d’Il ritorno d’Ulisse in Patria de Monteverdi clôturant la saison 2005/2006 du Grand Théâtre de Genève, Philippe Arlaud signe le spectacle d’ouverture de la saison 2006/2007 avec, cette fois, l’Incoronazione di Poppea. C’est dire la circonspection légitime avec laquelle on aborde cette soirée. Les sceptiques en seront pour leurs frais. Le spectacle du metteur en scène est une réussite totale. Homme de théâtre, ...
Un Rinaldo peut en cacher un autre

Un Rinaldo peut en cacher un autre

Rinaldo sous la direction de Jean-Claude Malgoire C’était le coup d’envoi ce dimanche dans le vieillot mais confortable Théâtre municipal de la saison de l’Atelier lyrique de Tourcoing. Pour cette saison anniversaire, les versions de concert d’opéras marquants dans la carrière de Jean-Claude Malgoire vont se succéder (voir la présentation de la saison ici), en commençant par Rinaldo de Haendel. Ce Rinaldo faisait figure d’événement car il devait marquer les débuts dans ...
Oliveraies, monastères et pinèdesLes festivals d’été – juillet 2005

Oliveraies, monastères et pinèdes : les festivals d’été – juillet 2005

Provence Alpes Côte d’Azur (1) Suite de notre escapade sur la Côte. Après Le premier volet du festival Baroque à Saint-Maximin La Sainte Baume, plusieurs concerts ont marqué notre humeur festivalière. Si beaucoup dans la presse locale regrette la démultiplication des événements musicaux, comment n’en être pas heureux au contraire. Comme pour la télévision, il y faut cultiver un sens premier : le discernement. Choisir et sélectionner, c’est préserver son plaisir. Ce ...
Le Jardin des Voix d’ Eve Ruggieri

Le Jardin des Voix d’ Eve Ruggieri

XVIIe Musiques au Cœur d’Antibes Antibes. Villa Eilenroc-Cap d’Antibes. XVIIe Festival d’Art Lyrique « Musiques au Cœur ». (I). 5-VII-2005. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : L’enlèvement au Sérail, opéra en 3 actes. Mise en scène : Paul-Emile Fourny. Avec : Jane Archibald, Constance ; Pavol Breslik, Belmonte ; Debra Fernandes, Blonde ; Loïc Felix, Pedrillo ; Philippe Kahn, Osmin ; Jean-Marc Salzmann, Selim Bassa le Pacha. Orchestre Régional de Cannes PACA, direction : Bruno Ferrandis. (II). 09-VII-2005. Arcangelo Corelli (1653-1713) : Concerto grosso opus VI ...

Rinaldo Maccione fait son cinéma aux Croisades

Georg Friedrich Haendel « Rinaldo » Les mauvaises idées (surtout les plus basses) font davantage d’émules que les bonnes. Elle se propagent même à la vitesse de la lumière ! Il suffit que, pour Salzbourg 2001, Monsieur Mortier ait requis la collaboration scabreuse d’un metteur en scène bêtement provocateur dans La Chauve-Souris, par exemple. On y admirait - en vrac - masturbation, fellation, sodomie, etc… Bon sang, mais c’est bien sûr ! Que ...