À emporter, CD, Musique et cinéma

Moteur … ça tourne ! et rudement bien

Plus de détails

Cinéma. Œuvres de Ennio & Andrea Morricone, Georges Gershwin, Heinz Provost, Lalo Schifrin, Antonio Vivaldi, Enrique Granados, Laurent Korcia, Stéphane Grappelli, Henri Mancini, Charles Chaplin, John Williams, Shigeru Umebayashi, Nino Rota, Carlos Gardel, Gerardo Matos Rodriguez, Franco Mannino, Camille Saint Saëns, Churchill & Morey. Laurent Korcia, violon ; Vincent Peirani, accordéon ; Pierre Boussaguet, contrebasse ; Fuzjko Hemming, piano ; Camille, voix. European Chamber Orchestra, Michael Wendeberg, piano & direction. 1 CD Opendisc EMI 2 65782 24. Code barre : 5 099926578224. Enregistrement ; Studio Guillaume Tell août et septembre 2008. Durée : 56’15’’

 

Le monde fermé de la musique classique aura peut-être un haussement d’épaule en se disant «il n’y a que lui pour faire ça …» et oui, . Et bien tant mieux. Bousculons les idées reçues, et prenez la peine d’écouter les arrangements originaux portés par des musiciens investis et plein de talent, cela serait dommage de passer à coté de Vincent Peirani, , ou encore , et tous les autres.

Aujourd’hui tous les artistes se demandent comment partager leur passion, faut-il toute sa vie jouer le répertoire des sentiers battus quand on le possède sur le bout des doigts et qu’on l’a donné dans toutes les salles internationales ? Rien ne vous empêche d’aller entendre dans des programmes plus «classiques», qu’il donne régulièrement. Alors prenez le temps et laissez-vous porter par cet hommage rendu à cent ans de musique pour le cinéma comme les mélodies délicieuses de It ain’t necessarly so de , Fudzjko’s waltz et Les tribulations de l’artiste et aussi grâce à la complicité de Camille pour Some day my prince will come … Mais au fait, ce sont bien des compositeurs contemporains du XXe siècle qui ont écrit tout cela ! Pour un genre mineur ? Le 7e art ? Attention aux critiques. Des mélodies, de la chansonnette ? Et bien à vos claviers, à vos violons et allez déchiffrer … Et oui, on craque pour cette deuxième version des Valseuses de Stéphane Grapelli et pour Yumeji’s theme dans In the moon for love de Shigenu Umebayashi. Respiration, jeux osés, libre expression … Tous les ingrédients sont au rendez-vous, aller, laissez vous séduire, nous sommes au sein des émotions de la musique !

Nous aimons aussi quand ce virtuose à fleur de peau avec son violon devient aussi expressif que la voix de Carlos Gardel avec Por una cabezza ou chatoyant et chaud comme celle d’Ella Fitzgerald dans Summertime de Georges Gershwin. Pour ceux qui sont en manque de classique pur vous serez servi par Danzas espagnolas n°5 de Granados, L’été de Vivaldi décoiffe, imaginez les autres saisons. Pas assez satisfaits ? Alors la Danse macabre de Camille Saint Saëns ne pourra en aucun cas vous décevoir, son archet est tranchant comme un sabre. Il vous semble désinvolte ! Ah non. Laurent Korcia est un artiste entier, libre et unique. Si vous restez avec un esprit étriqué alors surtout ne nous gâchez pas notre plaisir et gardons pour nous l’Intermezzo de Heinz Provost joué aussi par un certain … Jasha Heifetz.

Plus de détails

Cinéma. Œuvres de Ennio & Andrea Morricone, Georges Gershwin, Heinz Provost, Lalo Schifrin, Antonio Vivaldi, Enrique Granados, Laurent Korcia, Stéphane Grappelli, Henri Mancini, Charles Chaplin, John Williams, Shigeru Umebayashi, Nino Rota, Carlos Gardel, Gerardo Matos Rodriguez, Franco Mannino, Camille Saint Saëns, Churchill & Morey. Laurent Korcia, violon ; Vincent Peirani, accordéon ; Pierre Boussaguet, contrebasse ; Fuzjko Hemming, piano ; Camille, voix. European Chamber Orchestra, Michael Wendeberg, piano & direction. 1 CD Opendisc EMI 2 65782 24. Code barre : 5 099926578224. Enregistrement ; Studio Guillaume Tell août et septembre 2008. Durée : 56’15’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.