Opéras

5M1A0407

La fiancée vendue, comédie de David Bösch à Munich

C'est d'abord grâce à sa mise en scène que la soirée tient, avec une distribution très honorable mais plombée par la fosse. La fiancée vendue de Bedřich Smetana n’est certainement pas la plus drôle ni la plus émouvante des comédies lyriques, et il lui faut bien le soutien d’un metteur en scène ambitieux pour donner des contours à ses personnages. David Bösch n’est pas l’homme des grands concepts, mais il s’entend ...
20181123_Otello__A._Harteros__J._Kaufmann_c_W._Hoesl_5M1A8516

Anja Harteros et Gerald Finley dans un Otello sans Otello à Munich

Un remplacement indigne pèse sur un spectacle de haute qualité musicale et théâtrale. À l'opéra, rien ne sert de se rebeller contre les changements de distribution. Jonas Kaufmann avait chanté la représentation précédente, il ne chante pas celle-ci. Annoncé vingt-quatre heures avant le spectacle, son remplaçant est Zoran Todorovich, et le problème est là : dans une représentation festivalière où les places coûtent jusqu'à 293 €, il est difficile de comprendre ...
Mémorable Salome par Warlikowski et Petrenko à Munich

Mémorable Salome par Warlikowski et Petrenko à Munich

Il ne manque qu'une Salomé plus adéquate pour faire un spectacle idéal. Le mystère de l'amour est plus fort que le mystère de la mort - c'est Salomé elle-même qui le dit ; dans la mise en scène de Krzysztof Warlikowski, il n'est pas sûr que cette sentence emphatique soit prise pour argent comptant. C'est au contraire la mort qui rôde dans ce spectacle fort, qui décrit une société aux abois ...
2.7 Werther - Jean-François Borras (Werther) et Karine Deshayes (Charlotte) - crédit Patrice Nin

Werther ou le couple idéal à Toulouse

Le couple Jean-François Borras et Karine Deshayes s'était déjà essayé en Werther et Charlotte il y a tout juste un an à l'Opéra de Vichy en version de concert, et cela s'était révélé une immense réussite. Ils réitèrent l'exploit au Capitole de Toulouse, avec encore plus d'intensité et de raffinement, s'il est possible. Lui, sensible en diable, distille une palette de couleurs d'une incroyable finesse, des aigus en demi-teintes à tomber de ...
La Petite renarde rusée à la Philharmonie par Simon Rattle et le LSO

La Petite renarde rusée à la Philharmonie par Simon Rattle et le LSO

Le dynamisme et la richesse de timbres du London Symphony Orchestra dirigé par Sir Simon Rattle, alliés à l’exceptionnelle direction d’acteurs de Peter Sellars, qui met en valeur la personnalité de chaque chanteur, comme leur jeu collectif, font de cette Petite renarde rusée un grand moment d’opéra. Posée devant le grand orchestre et le vaste écran qui le surplombe, la scène, de simples praticables de faible hauteur, est petite. Sir Simon ...
BB1

Laurent Pelly à Lyon : mais qui est Barbe-Bleue ?

L’Opéra de Lyon rit jaune avec le Barbe-Bleue d’Offenbach en confiant à Laurent Pelly le soin de questionner l’identité contemporaine du sire le plus triste des contes de notre enfance. Une question sans réponse ? Barbe-Bleue (entre Gilles de Rais et Henry VIII) et son avatar féminin la Comtesse Báthory : on voit très bien ce que furent ces tueurs en série de l’Histoire. En revanche, de nos jours, au-delà des mésaventures d’un ...
Bouleversante Butterfly à Nancy

Bouleversante Butterfly à Nancy

Après treize ans d’absence, Cio-Cio-San suscite à nouveau les larmes du public nancéien par la grâce d’une interprète habitée et poignante, d’un orchestre rutilant et d’une direction musicale passionnée dans une mise en scène sobre, d’une constante justesse et d’une redoutable efficacité. Évitant les clichés et l’orientalisme de pacotille, c’est dans un Japon des années 50 très fidèlement et précisément restitué qu’Emmanuelle Bastet et son équipe de production ont choisi de ...
Éblouissante Iphigénie en Tauride au Théâtre des Champs-Élysées

Éblouissante Iphigénie en Tauride au Théâtre des Champs-Élysées

C'est à une réussite absolue que nous a convié le Théâtre des Champs-Élysées, pour cette Iphigénie en Tauride glaçante, qui titille les nerfs du spectateur jusqu'à l'insoutenable. La mise en scène provient du Lyric Opera of Chicago, mais Robert Carsen a fait le déplacement à Paris pour en assurer la reprise, et lui, ainsi que son équipe, ont fait l'objet d'une véritable ovation au moment des saluts. Décors et costumes sont ...
Des Puritains de feu à l’Opéra Royal de Wallonie

Des Puritains de feu à l’Opéra Royal de Wallonie

La nouvelle production d’I Puritani de l’Opéra royal de Wallonie à Liège est à marquer d’une pierre blanche. I Puritani furent créés triomphalement à Paris moins d’un an avant la mort prématurée de Vincenzo Bellini. Cet anti-parallèlisme entre parcours glorieux de l’œuvre et sombre trajet de l’auteur sert de point d’ancrage à la réflexion de Vincent Boussard. Plutôt que de recourir à un arsenal historié et romantique alla Walter Scott, le ...
036_K65A1064

Lisette Oropesa impressionne à la Scala dans I Masnadieri

Avec I Masnadieri cette année, après Giovanna d’Arco lors de son investiture en 2016 et tout dernièrement Attila, Riccardo Chailly, directeur musical de la Scala de Milan, poursuit sa remise au jour des opéras de jeunesse de Giuseppe Verdi. Une renaissance salutaire, très attendue, qui marque les débuts de la soprano Lisette Oropesa sur la scène scaligère, sous la direction de Michele Mariotti, dans une mise en scène de David ...
1_madame_favart_dr_s._brion_resized

Madame Favart frustre avec légèreté à l’Opéra-Comique

Pour le bicentenaire de la naissance d'Offenbach, l'Opéra-Comique a eu la bonne idée de programmer Madame Favart, faisant par la même occasion ressurgir le couple mythique du XVIIIe siècle qui donne aujourd'hui son nom à la salle. Après le Postillon de Lonjumeau où Michel Fau s'amusait à réinventer un XVIIIe siècle fantasmé par le XIXe, Anne Kessler choisit de transposer l'action de Madame Favart - fameuse actrice du siècle ...
Simon Boccanegra 14 OONM@Marc Ginot

David Hermann met en « cène » Simon Boccanegra à Montpellier

On n’en finit pas de découvrir les richesses de Simon Boccanegra. À l’Opéra Berlioz, la mise en scène de David Hermann, la direction de Michael Schønwandt, la distribution : tout concourt à la reconnaissance de cet opéra auquel le compositeur tenait tant. Simon Boccanegra, est La Clémence de Titus de Verdi. Monté de plus en plus fréquemment, on considère même aujourd’hui que, créé sans succès en 1857, juste après Le Trouvère, et ...
CARMEN de Bizet d'après la nouvelle éponyme de Mérimée
Version avec dialogues

Carmen à Metz revisitée par Paul-Émile Fourny

Mise en scène à concept et accomplissement du travail d’équipe pour un des plus beaux fleurons du répertoire lyrique. Succès garanti en dépit de quelques faiblesses vocales. Le concept de mise en scène développé par Paul-Émile Fourny repose sur deux idées centrales. La première, plutôt heureuse, consiste à transposer l’univers des contrebandiers vers celui d’artistes de théâtre, le lieu représenté sur scène étant explicitement inspiré du Théâtre Moriconi de Jesi, ancienne église ...
L1170540

Koma à Dijon, apprivoiser le néant

L'Opéra de Dijon conclut en beauté son audacieuse saison lyrique avec la création française de Koma. Une immersion sensorielle totale, de bout en bout saisissante. Georg Friedrich Haas, compositeur autrichien né en 1953, a subi toutes les immersions de son temps : l’électroacoustique avec Gösta Neuwirth, l’enseignement de Friedrich Cerha, les cours d’été de Darmsatdt, les stages de l’Ircam, avant le grand plongeon dans la musique spectrale de Gérard Grisey et Tristan ...
DON_GIOVANNI_Photo.KlaraBeck-1906NPresse

Don Giovanni à Strasbourg : Entre happening et jeu de rôles

En abolissant les frontières entre scène et public, entre théâtre et réalité, Marie-Ève Signeyrole signe un spectacle opératique coup de poing d’un nouveau genre. Projet fascinant et risqué, soutenu par des chanteurs - acteurs pleinement investis, mais hélas plombés par une direction musicale atone. Inspirées notamment par les performances de l’artiste serbe Marina Abramović, Marie-Ève Signeyrole et sa collaboratrice Sandra Pocceschi ont conçu leur Don Giovanni comme une suite de confrontations ...
_DSC4257_

Carmen à Saint-Étienne : le choc Druet/Laconi

On venait pour Carmen. On a eu aussi Don José. Isabelle Druet et Florian Laconi ont enflammé le Grand Théâtre Massenet. Par bonheur, la mise en scène de Nicola Berloffa avait elle aussi son mot à dire. Une Didon, un Orphée, une Grande Duchesse : en amont de sa prise du rôle de Cassandre de la Prise de Troie au prochain festival Berlioz, les occasions ont été encore trop rares de découvrir ...
MB4

Du tourisme sexuel : Butterfly à Bâle

Le metteur en scène Vasily Barkhatov déleste avec brio le chef-d’œuvre de Puccini de tous les clichés et offre à Madame Butterfly un passeport universel. Il est des opéras (Contes d’Hoffmann, Indes Galantes, Carmen...) dont on ne sait jamais quelle mouture l’on va entendre. Madama Butterfly a en général droit à la seconde version établie par Puccini quelques mois après le désastre de la création du 17 février 1904. Pour Bâle, Antonello Allemandi ...
dgi3

Un Don Giovanni plein de promesses au Palais Garnier

Éminemment classique dans sa mise en scène comme dans sa direction musicale, cette nouvelle production de Don Giovanni à l’Opéra de Paris vaut surtout par une distribution reposant pour l’essentiel sur de jeunes chanteurs. En succédant à la décapante et inusable vision de Michael Haneke, la mise en scène d’Ivo van Hove parait évidemment bien sage, voire indigente et, en tous cas, diamétralement opposée à la précédente, par sa fidélité au ...
P1140159 photo Christian DRESSE 2019

Des prises de rôle réussies pour Rigoletto à l’Opéra de Marseille

L'Opéra de Marseille avait tablé sur une triple prise des rôles principaux pour ce Rigoletto, ce qui en soit représentait un gros risque, mais après le forfait de Sabine Devieilhe, il n'en restait plus que deux, et ce fût une immense réussite. Dans le rôle-titre, Nicola Alaimo fait une énorme impression. La voix est belle, longue, souple, capable de n'importe quelles nuances. Le personnage est caractérisé avec intensité, passant par toute ...
Gauvin

Vent de folie à l’Arsenal de Metz avec Karina Gauvin et le Concert de la Loge

Programme de choix pour la réunion d’une des meilleures sopranos baroques du moment et d’un ensemble instrumental qui a le vent en poupe. Gauvin et Chauvin auront fait vivre à leur public toute la palette des passions les plus diversifiées. Certains la surnomment la Renée Fleming de la musique baroque. Il est vrai qu’avec son soprano long et fruité, capable de graves abyssaux tout comme d’aigus stratosphériques, Karina Gauvin dispose d’un ...
Un ballo in maschera © GTG / Carole Parodi

À Genève, triste Ballo in Maschera

Au terme de cette dixième et dernière saison de Tobias Richter à la tête du Grand Théâtre de Genève, la terne image de cette production d'Un Ballo in Maschera de Verdi illustre l’échec du but avoué de faire de ce théâtre l’une des dix meilleures scènes lyriques d’Europe. Un Ballo in maschera de Giuseppe Verdi n’avait plus été monté sur la scène du Grand Théâtre de Genève depuis février 1984. Trente ...
DA15

Bâle : Didone abbandonata par Lotte de Beer

Lotte de Beer, à qui on doit un saisissant Mosè in Egitto à Cologne, bouleverse les habitudes du mélomane en plaçant l’opéra de Jommelli dans un espace où scène et salle ne font qu’un. Avantage ou inconvénient ? À la découverte de cette très belle partition (de longs airs da capo, un duo, un trio, pas de chœurs), on saisit vite que Didone abbandonata n’est pas un coup d’essai pour Niccolò Jommelli. ...
Force_3

Anja Harteros dans la Force du destin à l’Opéra de Paris

Une Anja Harteros au firmament, des débuts à l’Opéra de Paris retentissants pour Brian Jagde et le dramatisme jaillissant de la direction de Nicola Luisotti donnent un nouveau souffle à cette Forza del destino. Sa longueur, soulignée par une intrigue emberlificotée, fait de La Forza del destino, l’un des ouvrages lyriques les moins populaires de Verdi malgré le thème principal pourtant ancré dans toutes les mémoires. L'absence d’unité de temps et de ...
08_Dantons_Tod_120584_KONIECZNY_BRUNS_LAURENZ

La Mort de Danton de Gottfried von Einem repris à l’Opéra de Vienne

Créé à Salzbourg en 1947, La Mort de Danton de Gottfried von Einem a retrouvé une scène autrichienne avec une nouvelle production au Wiener Staatsoper en 2018, sous la direction de Susanna Mälkki. La reprise de cette proposition très classique de Josef Ernst Köpplinger cette année permet un changement de distribution intéressant, là où officie maintenant en fosse Michael Boder. Dantons Tod, d’après Büchner, faisait partie des pièces proposées à Hugo ...
Le jeune Lord de Henze à Munich, une comédie moderne

Le jeune Lord de Henze à Munich, une comédie moderne

La mise en scène du Jeune Lord de Hans Werner Henze par Brigitte Fassbaender a son efficacité, mais c'est surtout la troupe du Gärtnerplatz qui brille. On n'a pas tous les jours l'occasion de pouvoir écrire sans paraître insultant que le ténor pousse des cris de singe : c'est bien ce que fait ici Brett Sprague en jeune lord de l'opéra éponyme de Henze, et avec beaucoup de conviction, d'élégance et de musicalité. Le ...
Tristan.Berne.03

À Berne, l’amour en jaune de Tristan et Isolde

Événement majeur de cette saison 2019, le Konzert Theater Bern programme Tristan et Isolde de Richard Wagner, un spectacle malheureusement loin de remplir ses promesses. En février 2000, Tristan et Isolde faisait sa rentrée au Stadttheater de Berne après une absence de près de cinquante ans. Outre la dimension du théâtre bernois, sa jauge modeste, ses équipements scéniques, l’exiguïté de sa fosse orchestrale, cette production de l’œuvre mythique de Richard Wagner ...
Clemenza-FB-©-Opéra-Royal-de-Wallonie-Liège-5-1400x933

Une Clemenza di Tito, entre mythologie et écologie à l’Opéra Royal de Wallonie

La Clemenza di Tito de Mozart n’avait jamais été représentée à l’Opéra Royal de Wallonie. Cette nouvelle production, ce soir au palais des Beaux-Arts de Charleroi, comble cette lacune et recèle plus d’un moment enchanteur. Pour certains mozartiens, la Clemenza di Tito constitue une œuvre un peu bâclée, de pure commande pour le couronnement de Joseph II à Prague comme roi de Bohême, régie par les règles strictes de l’opera seria, ...
zipy

George Benjamin à l’Opéra de Lyon, entre amour et violence

S’orientant sur le tard vers l’opéra, le compositeur britannique George Benjamin démontre encore par ces Lessons in Love and violence récemment parues en DVD, que le genre peut évoluer dans le monde de la musique contemporaine avec facilité. Parce qu’en effet, la partition atonale du compositeur est bien pourvue en lyrisme, comme en énergie dramatique et rythme théâtral. Sur un livret inspiré de plusieurs sources dont Edouard II de Marlowe, concis avec ...
Centenaire de La Femme sans ombre avec Thielemann à Vienne

Centenaire de La Femme sans ombre avec Thielemann à Vienne

Pour marquer le jubilé de ses 150 ans, la Wiener Staatsoper propose une nouvelle production de l’un des opéras les plus marquants, créé à Vienne un siècle plus tôt. Soutenue dans sa version intégrale par Christian Thielemann et l’Orchester der Wiener Staatsoper, Die Frau ohne Schatten de Richard Strauss profite d’une solide distribution. Le 10 octobre 1919, Franz Schalk crée au Wiener Staatsoper le nouvel opéra de Richard Strauss sur un ...
Alceste__D._Roeschmann__C._Castronovo_c_Bayerische_Staatsoper_Wilfried_Hoesl_LM0A2083

Alceste de Gluck à l’Opéra de Munich, sans style et sans noblesse

Seule la chorégraphie élégante de Sidi Larbi Cherkaoui sauve la soirée du désastre. Après l’éclatante réussite de ses Indes Galantes, on pouvait avoir de fortes attentes dans la mise en scène de Sidi Larbi Cherkaoui, même si la place de la danse est naturellement moindre dans Alceste. Il propose avec les danseurs de sa compagnie Eastman un spectacle d’une belle tenue esthétique, où c’est tout le spectacle qui est en mouvement. ...
 

Banniere-ClefsResmu-ok