À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Le rêve irlandais de Turlough O’Carolan

Plus de détails

Turlough O’Carolan (1670-1738) : Carolan’s Dream. Le Concert de l’Hostel Dieu, direction : Franck-Emmanuel Comte. Garlic Bread. 1 CD Calliope réf. CAL 9376. Code barre : 7 94881 87872 7. Enregistré en novembre 2007 au Centre Saint Marc (Lyon). Notice multilingue (Français, Anglais). Durée : 56’39’’

 

La vie du compositeur Irlandais est un roman. Né en 1670, il est employé par la famille de Mme McDermott, qui lui fait donner des cours de harpe. Il perd la vue à l’âge de 18 ans après avoir contracté la variole. Il devient harpiste itinérant et voyage à travers l’Irlande. Devenu célèbre dans tout le pays, il épouse Mary Maguire, puis après son décès en 1733 retourne au manoir de ses premiers protecteurs avant de décéder cinq ans plus tard.

Auteur de plus de 200 « tunes », ce mélodiste inspiré fut redécouvert dans les années 70. Fruit de la rencontre entre la musique irlandaise traditionnelle et le baroque Italien (Vivaldi, Corelli), son œuvre métissée est sensible, profonde et pleine de fraîcheur.

Pour rendre hommage à la dualité musicale du compositeur, Le Concert de l’Hostel Dieu, ensemble baroque, et le Garlic Bread, groupe de musique irlandaise composé de 4 musiciens, se sont réunis et ont donné naissance au spectacle Carolan’s Dream, constitué d’arrangements du compositeur remis au goût du jour. L’instrumentation a été travaillée de telle manière que chaque air semble au carrefour de la musique irlandaise, de la musique baroque et de la musique jazz : des pizz de contrebasse viennent ainsi ponctuer l’ensemble. Une approche censée rendre à l’œuvre de Carolan toute sa vitalité mais qui s’avère parfois déroutante : on passe d’un style à l’autre dans une même chanson, aucun arrangement ne se ressemble, on se demanderait même parfois où est passé Carolan. Mais à n’en pas douter l’objectif des concepteurs du spectacle n’était pas de faire œuvre de reconstitution historique…

Puisque ce disque a pour vocation de dépoussiérer l’œuvre de Carolan, on se demande néanmoins pourquoi le mixage semble parfois « resserré » et l’on regrettera que la voix de Sandrine Burtin paraisse quelque peu heurtée par moments, ce qui nuit à la clarté de la mélodie.

Ce voyage musical dépaysant s’adressera davantage à des amateurs de musique irlandaise « moderne » et dansante plus qu’à des amateurs de musique traditionnelle interprétée dans le respect de l’époque et du compositeur originel.

Plus de détails

Turlough O’Carolan (1670-1738) : Carolan’s Dream. Le Concert de l’Hostel Dieu, direction : Franck-Emmanuel Comte. Garlic Bread. 1 CD Calliope réf. CAL 9376. Code barre : 7 94881 87872 7. Enregistré en novembre 2007 au Centre Saint Marc (Lyon). Notice multilingue (Français, Anglais). Durée : 56’39’’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.