Danse , La Scène, Spectacles Danse

Swan Lake, un formidable Lac d’Afrique du Sud

Plus de détails

Théâtre du Rond-Point. 12/IX/13. Swan Lake. Dans le cadre des Saisons Afrique du Sud. Chorégraphie et interprétation : Dada Masilo, d’après « Le Lac des Cygnes ». Musiques : Piotr Illitch Tchaïkovski, René Avenant, Arvo Pärt, Steve Reich, Camille Saint-Saëns. Lumières : Suzette Le Sueur. Costumes : Dada Masilo et Suzette Le Sœur. Avec Kingsley Beukes, Nicola Haskins, Shereen Mathebula, Ipeleng Merafe, Llewellyn Mnguni, Khaya Ndlovu, Lesego Ngwato, Thabani Ntuli, Nonofo Olekeng, Thami Tshabalala, Carlynn Williams, Xola Willie, Tshepo Zasekhaya.

est une jeune danseuse et chorégraphe sud-africaine. Passée par PARTS, l’école d’Anne Teresa de Keersmaeker à Bruxelles, elle revisite aujourd’hui les classiques de l’histoire du ballet, à la sauce métissée.

Dance Umbrella2 @ Arts Alive 2012. Johannesburg. Prog 6. The Dance Factory, Newtown, Johannesburg. 'Swan lake' by Dada Masilo. Photograph:John HoggDernier en date, « Le Lac des Cygnes » sert aujourd’hui de base à la chorégraphe pour une drôle et émouvante réflexion sur l’enjeu matrimonial dans la représentation classique du ballet.

Comme le précise l’hilarant Prologue, tout ballet classique qui se respecte est en effet l’histoire d’un mariage, de préférence arrangé. Mixant joyeusement danse classique et danse africaine, pimentée de capoeira ou de cris zoulous, confronte le prince Siegfried, promis par ses parents à une princesse cygne, à son désir naissant pour un beau mâle. Malgré les cris de la mère, qui craint pour la réputation de la famille, l’amour triomphera… et sèmera la mort, allusion émouvante aux ravages du Sida en Afrique du Sud.

Par cette relecture culottée, plutôt black que blanche, du plus emblématique des ballets classiques, la jeune chorégraphe se place sous l’égide des plus grands : Petipa ou Noureev, côté classique, mais aussi Mats Ek, autre spécialiste des relectures de classiques. Le final, sur une musique d’, est un hommage poignant au répertoire du chorégraphe. Quand à l’homosexualité du prince, elle était déjà en germe dès l’origine du ballet, mais a déjà été ouvertement explorée par John Neumeier, Matthew Bourne ou Raimund Hoghe. Une filiation que ne renierait sans doute pas l’iconoclaste Dada Masilo.

Le spectacle, enlevé, énergétique et enthousiasmant, est une réussite.

(Visited 614 times, 1 visits today)

Plus de détails

Théâtre du Rond-Point. 12/IX/13. Swan Lake. Dans le cadre des Saisons Afrique du Sud. Chorégraphie et interprétation : Dada Masilo, d’après « Le Lac des Cygnes ». Musiques : Piotr Illitch Tchaïkovski, René Avenant, Arvo Pärt, Steve Reich, Camille Saint-Saëns. Lumières : Suzette Le Sueur. Costumes : Dada Masilo et Suzette Le Sœur. Avec Kingsley Beukes, Nicola Haskins, Shereen Mathebula, Ipeleng Merafe, Llewellyn Mnguni, Khaya Ndlovu, Lesego Ngwato, Thabani Ntuli, Nonofo Olekeng, Thami Tshabalala, Carlynn Williams, Xola Willie, Tshepo Zasekhaya.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.