Danse , La Scène, Spectacles Danse

Trois ballets pour Cunningham

Plus de détails

Paris. Théâtre national de Chaillot, 22-X-2019. Dans le cadre du Festival d’Automne et de la programmation hors-les-murs du Théâtre de la Ville. Chorégraphies : Merce Cunningham. Opera Ballet Vlaanderen : Pond Way. Chorégraphie : Merce Cunningham, remontée par Andrea Weber. Musique : Brian Eno (New Ikebukuro For 3 CD Players). Scénographie : Roy Lichtenstein (Landscape with Boat). Costumes : Suzanne Gallo. Lumières : David Covey . Maître de ballet : Gabor Kapin. Avec Anaïs De Caster, Nini de Vet, Lara Fransen, Ruka Nakagawa, Nicha Rodboon, Astrid Tinel, Shelby Williams, Nicola Wills, Matt Foley, Gary Lecoutre, Philipe Lens, Arthur Louarti, Teun van Roosmalen.
The Royal Ballet : Cross Currents. Chorégraphie : Merce Cunningham, remontée par Daniel Squire. Musique : Conlon Nancarrow (Rhythm Studies for Player Piano). Costumes : Merce Cunningham. Lumières : Clifton Taylor d’après Beverly Emmons. Avec : Romany Pajdak, Julia Roscoe, Joseph Sissens
Ballet de l’Opéra national de Paris : Walkaround Time. Chorégraphie : Merce Cunningham, remontée par Meg Harper, Jennifer Goggans. Musique : David Behrman (… for nearly an hour…). Texte : Marcel Duchamp La Mariée mise à nu par ses célibataires, même [La Boîte Verte], Paris, 1934, © succession Marcel Duchamp, 2019. Décors : Marcel Duchamp La Mariée mise à nu par ses célibataires, même, dit Le Grand Verre supervisé à l’origine par Jasper Johns. Costumes d’après Jasper Johns. Lumières : Beverly Emmons. Son : Jesse Stiles. Répétitrice : Laurence Laffon. Avec Emilie Cozette, Victoire Anquetil, Lucie Fenwick, Sarah Kora Dayanova, Sophia Parcen, Florian Magnenet, Yann Chailloux, Julien Cozette, Samuel Bray

Rencontre exceptionnelle entre trois compagnies de ballet qui ont ouvert leur répertoire en hommage à , qui aurait eu cent ans cette année.

a écrit très peu de pièces pour des maisons d’opéra et de ballet. Le Théâtre national de Chaillot et son directeur, Didier Deschamps, proposent ici à l’occasion du Centenaire un angle inédit pour redécouvrir son répertoire, avec des danseurs d’exception issus de trois compagnies de ballets européennes : Opera Ballet Vlaanderen, et .

Les oiseaux ont toujours été une source d’inspiration pour Merce Cunningham. Dans Pond Way, il met en scène un peuple d’échassiers s’envolant, sautant, nageant ou lustrant leurs plumes, au bord d’un étang. Le chorégraphe remonte en quelque sorte le Lac des Cygnes avec ses costumes blancs et bouffants, ses unissons et ses pas de trois. Les danseurs de l’Opera Ballet Vlaanderen, pour lequel Merce Cunningham avait créé la pièce en 1998, la reprennent avec brio et sophistication. Le tout devant une scénographie de Roy Lichtenstein, dont on reconnaît aisément la touche pointilliste sur ce « Landscape with boat ».

Le a, lui, choisi d’envoyer trois magnifiques danseurs, Romany Pajdak, Julia Roscoe et Joseph Sissens, pour un trio virtuose en noir et blanc. Cross Currents est d’une grande complexité rythmique. Sur les Rythm Studios for Player Piano de , la pièce de 1964, créée au Sadler’s Wells de Londres est à la fois diabolique à danser et simplissime à regarder. Un splendide bijou qui figure depuis cette date au répertoire du Royal Ballet.

Walkaround Time est une pièce beaucoup plus expérimentale, voire conceptuelle, ce qui n’est pas sans dérouter les spectateurs de Chaillot, toutefois moins courroucés que lors de la programmation de la pièce au Palais Garnier en 2017. Éclatant les différentes pièces du Grand Verre et de la célébrissime La mariée mise à nu par ses célibataires, même, ce manifeste dadaïste de Marcel Duchamp, Merce Cunningham y explore avec austérité et fantaisie la déconstruction de l’espace. Tous singuliers, les danseurs du sont transfigurés, avec des personnalités affirmées. Émilie Cozette, aux cheveux ultra-courts, est incisive. D’autres danseurs sont éblouissants de flegme dans des figures parfois très acrobatiques (portés, sauts, réceptions complexes). La spatialisation de la bande-son, composée de bruits divers et de phrases surréalistes, ajoute à l’étrangeté du projet.

Crédits photographiques : © Ann Ray

Plus de détails

Paris. Théâtre national de Chaillot, 22-X-2019. Dans le cadre du Festival d’Automne et de la programmation hors-les-murs du Théâtre de la Ville. Chorégraphies : Merce Cunningham. Opera Ballet Vlaanderen : Pond Way. Chorégraphie : Merce Cunningham, remontée par Andrea Weber. Musique : Brian Eno (New Ikebukuro For 3 CD Players). Scénographie : Roy Lichtenstein (Landscape with Boat). Costumes : Suzanne Gallo. Lumières : David Covey . Maître de ballet : Gabor Kapin. Avec Anaïs De Caster, Nini de Vet, Lara Fransen, Ruka Nakagawa, Nicha Rodboon, Astrid Tinel, Shelby Williams, Nicola Wills, Matt Foley, Gary Lecoutre, Philipe Lens, Arthur Louarti, Teun van Roosmalen.
The Royal Ballet : Cross Currents. Chorégraphie : Merce Cunningham, remontée par Daniel Squire. Musique : Conlon Nancarrow (Rhythm Studies for Player Piano). Costumes : Merce Cunningham. Lumières : Clifton Taylor d’après Beverly Emmons. Avec : Romany Pajdak, Julia Roscoe, Joseph Sissens
Ballet de l’Opéra national de Paris : Walkaround Time. Chorégraphie : Merce Cunningham, remontée par Meg Harper, Jennifer Goggans. Musique : David Behrman (… for nearly an hour…). Texte : Marcel Duchamp La Mariée mise à nu par ses célibataires, même [La Boîte Verte], Paris, 1934, © succession Marcel Duchamp, 2019. Décors : Marcel Duchamp La Mariée mise à nu par ses célibataires, même, dit Le Grand Verre supervisé à l’origine par Jasper Johns. Costumes d’après Jasper Johns. Lumières : Beverly Emmons. Son : Jesse Stiles. Répétitrice : Laurence Laffon. Avec Emilie Cozette, Victoire Anquetil, Lucie Fenwick, Sarah Kora Dayanova, Sophia Parcen, Florian Magnenet, Yann Chailloux, Julien Cozette, Samuel Bray

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.