À emporter, CD, Musique symphonique

Chostakovitch par Pletnev, mécanique infernale

Plus de détails

Dimitri Chostakovitch (1906-1975)  : Symphonie n°15 en la op. 141 ; Hamlet op. 32 (extraits). Orchestre National de Russie, direction : Mikhaïl Pletnev. 1 SACD Pentatone PTC 5186 331. Code barre : 8 27949 03316. Enregistré à Moscou en mars 2008. Notice trilingue (anglais, allemand et français). Durée : 64’42’’

 

Avec ce volume, Pentatone poursuit son intégrale multi-céphale des symphonies de . Tous les participants étant rentrée en lice (Berglund, Pletnev, Jurowski et Kreizberg), on se retrouve donc au deuxième tour avec ce volume centré sur l’ultime et redoutable symphonie n°15.

Très étrange de prime abord avec ses citations (Beethoven, Rossini, Wagner…), cette pièce est une énigme plongée dans un océan de souffrances. Au soir de sa vie, le grand compositeur semble convoquer un défilé funèbre où l’ironie acide attise les braises d’une vie écrasée par une chape de plomb idéologique et inhumaine. Le côté macabre des fanfares du premier mouvement renvoie au long défilé mortuaire et abandonné de l’Adagio avant que le bref et tendu Allegretto suivi du mouvement final ne replonge l’auditeur dans une marche au désespoir. Cerner cette symphonie reste une épreuve. Il est impératif de ne pas trop en faire sans verser dans la démonstration purement orchestrale. A ce jeu, seuls Sanderling (Berlin Classics) et Kitaenko (Capriccio) ont su atteindre des sommets émotionnels et musicaux. , chef très inégal, parvient à combiner la force dramatique et la performance orchestrale à la tête d’un brillant . Le musicien russe dépasse sans peine de nombreuses versions modernes et trop centrées sur le côté démonstratif. Les pupitres de l’orchestre moscovite relèvent le défi technique et l’on salue une harmonie pétulante et des cordes très homogènes.

En complément, Pletnev offre une large sélection de la musique de scène Hamlet composée pour la célèbre pièce de théâtre en 1932. Mais Chostakovitch n’a pu s’empêcher d’écrire une seconde histoire qui narre les aventures d’un héros éponyme aux prises avec de sérieux problèmes de boisson. Mikhail Pletnev a composé sa propre suite. Troussée avec brio, cette partition est du pur Chostakovitch du début des années 1930 : une orchestration virtuose et un sens de l’ironie et de la farce qui décapent au vitriol. Le chef et ses musiciens, servis par une prise de son de dynamique et riche en restitution des timbres livrent une interprétation définitive.

Plus de détails

Dimitri Chostakovitch (1906-1975)  : Symphonie n°15 en la op. 141 ; Hamlet op. 32 (extraits). Orchestre National de Russie, direction : Mikhaïl Pletnev. 1 SACD Pentatone PTC 5186 331. Code barre : 8 27949 03316. Enregistré à Moscou en mars 2008. Notice trilingue (anglais, allemand et français). Durée : 64’42’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.