Mot-clef : Simone Schneider

Approfondissement de la 8e de Mahler par Valery Gergiev à Paris

Approfondissement de la 8e de Mahler par Valery Gergiev à Paris

Le 12 septembre 1910 à Munich, la création de la Symphonie n° 8, l’orchestre philharmonique et les chœurs étant placés sous la baguette du compositeur fut le plus grand succès ...
Lohengrin
von Richard Wagner
Romantische Oper in drei Aufzügen 
 Libretto vom Komponisten
 
Musikalische Leitung: Cornelius Meister
Regie: Árpád Schilling
Bühne: Raimund Orfeo Voigt
Kostüme: Tina Kloempken
Mitarbeit Kostüme: Saskia Schneider
Licht: Tamás Bányai
Dramaturgie: Miron Hakenbeck
Chor: Manuel Pujol
 
Auf dem Bild
Simone Schneider (Elsa von Brabant), Goran Jurić (Heinrich der Vogler), Okka von der Damerau (Ortrud), Staatsopernchor Stuttgart
 
Foto: Matthias Baus

Lohengrin pour l’humanité d’aujourd’hui par Arpád Schilling

Michael König triomphe dans le rôle-titre pour les débuts d'une nouvelle ère à Stuttgart. Une première peut en cacher d’autres : ce n’est pas seulement une nouvelle mise en scène de Lohengrin ...
Fidelio-3244-original

Fidelio des mauvais jours à Hambourg

Mise en scène, orchestre et chanteurs sont à égalité dans une soirée interminable. Découvrir une nouvelle production quelques jours après la première a ses bons côtés : tout le snobisme ambiant ...
Salome

Salomé à Stuttgart ou l’Orient compliqué de Kirill Serebrennikov

Du monde contemporain, le metteur en scène russe ne retient que les images les plus racoleuses sans se préoccuper ni de cohérence, ni de l’œuvre. Idéologie de la (vidéo)surveillance, Daech, crise ...
©Hans Jörg Michel

Idoménée à Bâle : pari réussi

En 2010, à l’Opéra de Munich, le jeune metteur en scène David Bösch avait frappé un grand coup avec un Mitridate de Mozart admirable d’ardeur juvénile, qui révélait une capacité ...
Don Giovanni, voyou sans panache

Don Giovanni à Berne, voyou sans panache

Don Giovanni Imaginons un jeune qui, par envie de découverte, et parce qu’on lui a seriné les oreilles que l’opéra est loin d’être aussi ennuyeux qu’on le laisse parfois paraître, et ...