Archives de l’auteur : Dominique Adrian

La Traviata brûlante de Teodor Currentzis à Luxembourg

La Traviata brûlante de Teodor Currentzis à Luxembourg

On aurait pu rêver meilleure distribution, mais la prodigieuse intelligence dramatique et musicale qui fait vibrer la fosse emporte tout sur son passage. Quel est à l’opéra le pouvoir du chef ? Les spectateurs, après avoir ovationné les chanteurs, ont accueilli de manière beaucoup plus contrastée Teodor Currentzis, à qui certains ont dû reprocher de ne pas se conformer à leur image de l’œuvre – bien à raison, Currentzis n’ayant certes pas ...

Le Festival d’Erl en plein scandale

Il était une fois un petit village, serti dans les plus pittoresques paysages du Tyrol, à deux pas de la Bavière, où de bonnes fées au portefeuille garni avaient en 1998 fait un miracle : créer une sorte de havre artistique où une communauté de jeunes musiciens passionnés se rassemblaient pour jouer les grands opéras de Wagner, de Strauss et de quelques autres. Le maître d’œuvre, l'inspirateur, le mentor de ...
david_reiland_cop_frack-3255109

David Reiland offre le Requiem de Mozart au public lorrain

Les débuts du nouveau directeur musical messin sont prometteurs, mais le concert présente un grave défaut. La saison dernière s'était achevée avec les adieux de l'Orchestre national de Lorraine à son directeur musical Jacques Mercier ; cette saison s'est ouverte par les débuts de David Reiland comme directeur musical de l'Orchestre national de Metz. L'orchestre est le même, le changement de nom traduisant simplement le souhait de mieux ancrer l'orchestre dans ...
StaatstheaterNürnberg_2018-2019_Oper_KriegUndFrieden_LudwigOlah_1004

La Guerre et la Paix à Nuremberg, Prokofiev pour esprits pressés

Partition massacrée et mise en scène sans nécessité ni ambition : le spectacle de Jens-Daniel Herzog est un gâchis inexcusable. Ferait-on subir pareil traitement aux opéras de Wagner ? Le rôle du prince Koutouzov, pour ne prendre que cet exemple, se retrouve à peu près réduit à son monologue ; point de rencontre avec le prince Andrei, point de conseil de guerre. On peut discuter de toutes les conceptions artistiques, mais ...
Lohengrin
von Richard Wagner
Romantische Oper in drei Aufzügen 
 Libretto vom Komponisten
 
Musikalische Leitung: Cornelius Meister
Regie: Árpád Schilling
Bühne: Raimund Orfeo Voigt
Kostüme: Tina Kloempken
Mitarbeit Kostüme: Saskia Schneider
Licht: Tamás Bányai
Dramaturgie: Miron Hakenbeck
Chor: Manuel Pujol
 
Auf dem Bild
Simone Schneider (Elsa von Brabant), Goran Jurić (Heinrich der Vogler), Okka von der Damerau (Ortrud), Staatsopernchor Stuttgart
 
Foto: Matthias Baus

Lohengrin pour l’humanité d’aujourd’hui par Arpád Schilling

Michael König triomphe dans le rôle-titre pour les débuts d'une nouvelle ère à Stuttgart. Une première peut en cacher d’autres : ce n’est pas seulement une nouvelle mise en scène de Lohengrin qui est dévoilée ce soir, mais c’est aussi une nouvelle équipe, nouvel intendant, nouveau chef de chœur et nouveau directeur musical. Mais, ce spectacle le prouve, cette série de débuts n’est pour autant pas une tabula rasa ; Wagner était déjà ...
Theater Basel "Pelléas et Mélisande": Arkel, König von Allemonde: Andrew Murphy; Pelléas, Arkels Enkel: Rolf Romei;
Golaud, Arkels Enkel:  Andrew Foster-Williams; Yniold, Golauds Sohn aus erster Ehe:Toja Brenner;
Médecin, Berger: Domen Križaj; Mélisande: Elsa Benoit; Geneviève, Mutter von Golaud und Pelléas: Jordanka Milkova;
Chor und Orchester des Theater Basel.
Premiere 28. September 2018
Copyright: Theater Basel / Priska Ketterer

Un Pelléas un peu trop prosaïque à Bâle

Plutôt que la mise en scène, c'est la Mélisande d'Elsa Benoit qui fait le prix de cette première. Pour ouvrir sa saison lyrique, le Théâtre de Bâle propose une nouvelle production de Pelléas et Mélisande, confiée à la jeune metteuse en scène Barbora Horáková Joly, qui n’est nouvelle qu’à moitié : en avril 2017, celle-ci avait déjà mis en scène Pelléas, à Oslo, en remplacement de Simon Stone initialement prévu. Visuellement, les ...
Vienne à Luxembourg avec Herbert Blomstedt

Vienne à Luxembourg avec Herbert Blomstedt

Blomstedt est devenu un des chefs favoris de l'Orchestre Philharmonique de Vienne, et on comprend bien pourquoi. Si la Philharmonie de Luxembourg présente certes chaque année une saison prestigieuse d'orchestres invités, la venue de l'Orchestre Philharmonique de Vienne est tout de même un événement, trois ans et demi après son premier passage dans la belle salle construite par Christian de Portzamparc. Cette fois, c'est Herbert Blomstedt qui dirige un programme qu'il a ...

Schubert et les autres, les leçons fécondes d’András Schiff

La maturité sied bien à András Schiff, en solo plus encore qu'en musique de chambre. András Schiff n'est plus si rare à Paris, mais les deux concerts donnés en fin de semaine dernière à la Fondation Louis Vuitton n'en étaient pas moins une occasion précieuse d'admirer son art singulier : en solo le premier soir, puis dans un programme de musique de chambre avec les musiciens du Chamber Orchestra of Europe ...
Pietari Inkinen à Sarrebruck ou les contrastes de Mahler

Pietari Inkinen à Sarrebruck ou les contrastes de Mahler

Plutôt que des Vier letzte Lieder sans séduction, l'approche efficace du jeune Pietari Inkinen dans Mahler fait le prix de ce concert de rentrée. Sarrebruck a beau être la capitale du Land de Sarre, la ville n'est guère qu'une ville moyenne, mais son statut lui donne le privilège rare d'être le siège de deux orchestres, l'un rattaché au théâtre de la ville, l'autre à la radio, et tous deux se partagent ...
Un poétique et tendre Orlando Paladino à Munich

Un poétique et tendre Orlando Paladino à Munich

Méfiez-vous des débutants : pour son quasi-début à l'opéra, le jeune cinéaste Axel Ranisch propose un spectacle formidable. Voilà un spectacle qui prend le spectateur par surprise. C'est dans un cinéma que le cinéaste Axel Ranisch situe l'action (pourquoi pas), un cinéma dirigé par un couple plus très jeune et pas très dynamique, avec sa fille Alcina, la femme de ménage Eurilla, le concierge Licone ; l'ouverture montre avec un prosaïsme ...
Vanitas

Vanitas de Sciarrino à Munich ou la fragilité humaine

Magnifiquement écrite pour la voix, l'œuvre de Salvatore Sciarrino, Vanitas, est servie par des interprètes idéaux et efficacement traduite en scène. Dans le cadre de son festival annuel, l'Opéra de Bavière propose depuis longtemps, sous des titres divers, une programmation de théâtre musical contemporain, qui comprend cette année notamment deux exécutions d'une des œuvres majeures de Salvatore Sciarrino, Vanitas, composée en 1981. À première vue, rien dans ces cinquante minutes de ...
Oper Zürich - L'incoronazione di Poppea - 2018

Oustrac, Fuchs, Galou : un trio d’enfer pour Poppée à Zurich

Une distribution formidable et la mise en scène stimulante de Calixto Bieito portent les héros troubles de Monteverdi. Zurich et Monteverdi ? L'équipe formée de Nikolaus Harnoncourt et Jean-Pierre Ponnelle avait monté à la fin des années 1970 une trilogie qui a marqué les esprits, à défaut d'avoir très bien survécu au passage du temps ; quarante ans plus tard, à une heure où les maisons d'opéra ne font plus le ...
Ballet de Stuttgart : une explosive Lulu dansée signée Christian Spuck

Ballet de Stuttgart : une explosive Lulu dansée signée Christian Spuck

Comme lors de la création en 2003, la pièce Lulu de Wedekind magnifie une interprète d'exception, Alicia Amatriain. Tout juste nommé chorégraphe en résidence à Stuttgart, Christian Spuck avait réalisé pour le Ballet de Stuttgart son premier grand ballet narratif ; c’était en 2003. Quinze ans plus tard, toujours à la demande de Reid Anderson, il en réalise une nouvelle version, avec selon ses dires des décors moins chargés et un ...
Erdbeben. Träume
von Toshio Hosokawa | Libretto von Marcel Beyer 
in deutscher Sprache mit deutschen Übertiteln

Altersempfehlung für Schulklassen
Uraufführung
1. Juli 2018


Musikalische Leitung: Sylvain Cambreling
Regie und Dramaturgie: Jossi Wieler, Sergio Morabito
Bühne und Kostüme: Anna Viebrock
Licht: Reinhard Traub
Chor und Kinderchor: Christoph Heil

Auf dem Bild: Sachiko Hara (Philipp),  Esther Dierkes (Josephe Asteron),  Josefin Feiler (Constanze)

Foto: A.T. Schaefer

Toshio Hosokawa adapte Kleist à Stuttgart

Une musique délicate, mais une dramaturgie peu convaincante pour Erdbeben. Träume de Toshio Hosokawa est présenté à Stuttgart. Le tremblement de terre au Chili de Kleist, écrit en 1806, est un classique de la littérature allemande. Pour son nouvel opéra, Toshio Hosokawa présente donc au public de Stuttgart une histoire qui lui est familière, mais son regard se porte moins sur les complexes intrications politiques de Kleist que sur la catastrophe ...
Parsifal à Munich, la perfection musicale

Parsifal à Munich, la perfection musicale

Il n'y a rien à tirer de la mise en scène de Pierre Audi, mais ce Parsifal est un événement musical de tout premier plan grâce à une distribution exceptionnelle. Il suffisait au fond de lire la présentation de ce spectacle lors de la parution du programme de l'Opéra de Munich il y a quinze mois pour savoir à quoi s'en tenir : un chef au sommet de son art, une ...
1529058180_x_10a4856soldatgp-regpogozach

Le Vaillant Soldat d’Oscar Straus à Munich

Sous l'opérette, la guerre : Peter Konwitschny au Staatstheater am Gärtnerplatz. La deuxième maison d'opéra de Munich, loin de posséder le rayonnement de la Komische Oper de Berlin à laquelle on pourrait la comparer, reste discrète dans le paysage opératique européen. Disposant de sa propre troupe de ballet, elle présente un répertoire qui recouvre en partie celui de la prestigieuse Staatsoper, mais aussi de nombreuses opérettes. Pour ce Vaillant soldat d'Oscar ...
Ian Bostridge chante Hugo Wolf au Wigmore Hall

Ian Bostridge chante Hugo Wolf au Wigmore Hall

Le prince du lied en son temple propose un récital d'une grande qualité poétique et musicale. La capitale mondiale du lied n’est pas Vienne, encore moins Salzbourg ou Munich : c’est Londres, où le Wigmore Hall développe depuis des années une programmation unique au monde, par sa densité d’abord, mais aussi par ce qu'elle permet en matière d’approfondissement du répertoire et d’exigence en matière d’interprétation. Bien sûr, le programme consacré ce soir ...
84709-1722-jennifer-davis-as-elsa-von-brabant--klaus-florian-vogt-as-lohengrin--c--roh--photo-by-clive-barda

Lohengrin à Londres, pour amateurs de décibels

Une nouvelle production de Lohengrin au Royal Opera, plusieurs décennies après la précédente, était un événement très attendu : aucun des paramètres du spectacle ne sont cependant à la hauteur de l’événement. La presse et les mélomanes britanniques s’en sont données à cœur joie contre la mise en scène sombre de David Alden : c’est pourtant, malgré quelques passages à vide dans les deux derniers actes, ce que le spectacle a de mieux ...
Paavo Järvi, conductor

Brahms version Paavo Järvi à Luxembourg

Un concert parfois stimulant, mais qui reste inabouti. Très active en tournées, la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen pose ses bagages à Luxembourg en compagnie de son directeur musical Paavo Järvi, qui la dirige depuis 2004 en complément de ses autres activités, et c’est à Brahms que les musiciens consacrent la totalité de leur programme. Pour le double concerto, c’est à Christian et Tanja Tetzlaff que sont confiées les parties solistes, deux artistes qui, ...
Cojocaru, très belle au bois dormant à l’English National Ballet

Cojocaru, très belle au bois dormant à l’English National Ballet

Dans la version de Kenneth MacMillan, c'est toute une compagnie qui est à l'honneur autour de son étoile. Heureux balletomanes londoniens : tandis que le Royal Ballet propose un nouveau Lac des Cygnes chorégraphié et mis en scène par Liam Scarlett, l'English National Ballet propose La Belle au bois dormant dans la version de Kenneth MacMillan - une version patinée par les ans, qui manque parfois un peu de force, mais ...
wunderzaichen

L’opaque Wunderzaichen de Mark André repris à Stuttgart

Créé à Stuttgart en 2014 et révisé pour cette reprise, cet opéra sans théâtre vaut pour son écriture orchestrale avant tout - et ce n'est pas assez. Attention, métaphysique. Il n’est pas très facile de comprendre ce dont Mark André veut nous parler dans Wunderzaichen, mais il y a un mort qui continue à nous parler après sa mort et qui semble préoccupé par la question des fins dernières. Ce mort, ...
Le Mahler intime et funèbre de Herbert Blomstedt

Le Mahler intime et funèbre de Herbert Blomstedt

Une interprétation personnelle et affirmée de la Neuvième symphonie de Mahler suscite l'enthousiasme justifié du public de Stuttgart. La SWR avait deux orchestres, elle n'en a plus qu'un : on se souvient de la désolation qu'avait provoquée la décision de la radio-télévision du Bade-Wurtemberg de fusionner son prestigieux Orchestre de Baden-Baden et Fribourg, entre autres choses pionnier de la musique contemporaine, et le plus anonyme Orchestre radiophonique de Stuttgart (RSO Stuttgart). ...
Mahler 7, Kirill Petrenko l’intranquille

Mahler 7, Kirill Petrenko l’intranquille

Nationaltheater comble et ovations sonores : Petrenko fait sensation en concert tout autant qu'à l'opéra.  Après Mariss Jansons un mois plus tôt , c’est au tour de Kirill Petrenko d’affronter la Symphonie n° 7 de Mahler devant le public de Munich, et le résultat est sans appel : tout ce que le directeur musical de l’orchestre de la Radio bavaroise ne parvenait pas à construire, à laisser croître, à rendre organique, tout cela ...
9C2A7739

Frank Castorf fait sienne La Maison des morts

Dans le chef-d’œuvre de Janáček, l’Opéra de Munich fait face à une rude concurrence et s’en tire avec tous les honneurs. Depuis la production de Patrick Chéreau au festival d'Aix en 2007 puis en tournée, De la maison des morts occupe dans les programmes des grands opéras du monde une place inédite et bien méritée : après la création à Londres d'une autre coproduction internationale mise en scène par Krzysztof Warlikowski, ...
rosas-mitten-wir-im-leben-sindbach6cellosuiten-c-anne-van-aerschot-mittenannevanaerschot---7jpg

Les suites de Bach, version Queyras/Keersmaeker

Danseurs et musicien offrent un chef-d’œuvre autant émotionnel qu'intellectuel. Au milieu de la vie, nous appartenons à la mort : connue notamment par un texte de Luther mais beaucoup plus ancienne, la phrase choisie par Anne Teresa De Keersmaeker en épigraphe de son spectacle sur les Suites de Bach n'est pas à prendre comme un appel un peu prosaïque au tragique - d'autant que la fin de la phrase est laissée ...
Die fantastischen Fünf
Uraufführungen von Marco Goecke, Katarzyna Kozielska, Louis Stiens, Roman Novitzky und Fabio Adorisio



Foto: © Stuttgarter Ballett

Almost Blue
Chr.: Marco Goecke
Tänzer: Alessandro Giaquinto
© Stuttgarter Ballett

Créations faites maison par le Ballet de Stuttgart

Le talent et l'engagement des danseurs du Ballet de Stuttgart sont là, mais les chorégraphes n'ont guère de pistes nouvelles à proposer. La culture musicale, dans le monde de la danse, n'est pas le bien le mieux partagée. Pour terminer ses deux décennies de direction au Ballet de Stuttgart, Reid Anderson a choisi de consacrer une soirée à des chorégraphes éminemment liés à la compagnie : quatre d’entre eux sont danseurs dans ...
Der Gefangene | Das Gehege
Ein Musiktheaterabend mit Opern von Luigi Dallapiccola und Wolfgang Rihm
in italienischer und deutscher Sprache mit deutschen Übertiteln

Altersempfehlung für Schulklassen
26. April 2018


Musikalische Leitung: Franck Ollu
Regie: Andrea Breth
Bühne: Martin Zehetgruber
Kostüme: Nina von Mechow
Licht: Alexander Koppelmann
Chor: Johannes Knecht
Dramaturgie: Sergio Morabito

Auf dem Bild: "Das Gehege": Ángeles Blancas Gulín (Die Frau), Georg Nigl

Foto: Bernd Uhlig

Le XXe siècle en cage par Andrea Breth à Stuttgart

En rapprochant Il Prigioniero de Dallapiccola et Das Gehege (L'enclos) de Wolfgang Rihm, Andrea Breth affronte la part la plus sombre de l'opéra contemporain. Créé à Bruxelles il y a quelques mois, le diptyque consacré par Andrea Breth au thème de l’enfermement arrive aujourd’hui à Stuttgart, qui en était le coproducteur. La soirée commence avec Il Prigioniero de Dallapiccola, créé en 1949, qui adapte un des Contes cruels de Villiers de ...
Bouleversant Idoménée par David Bösch à Nuremberg

Bouleversant Idoménée par David Bösch à Nuremberg

La prodigieuse mise en scène d'Idoménée par David Bösch était déjà connue, mais les musiciens du Théâtre de Nuremberg font des merveilles. Quoi de plus difficile qu’une bonne représentation d’un opéra de Mozart ? C’est sans doute le répertoire que les grandes maisons d’opéra réussissent le moins, et cet Idomeneo du Théâtre de Nuremberg confirme qu’il vaut souvent mieux, pour ce répertoire, aller voir des scènes moins exposées. En l'espèce, le risque ...
31393916_10156308321247232_814088009522581283_n

Mariss Jansons et la Radio Bavaroise en hérauts de la liberté

De Guillaume Tell vers l'Eroica : le premier concerto de Prokofiev est au cœur d'un beau programme grâce à Frank Peter Zimmermann. Ouverture, concerto, symphonie : la sainte trilogie du concert symphonique est ce soir strictement respectée, mais le concert a malgré tout une grande cohérence, car les trois œuvres au programme ont toutes trois à voir avec le thème de la liberté et de la révolution. L'ouverture de Guillaume Tell commence ...
9C2A2859

Krenek et Ullmann pour les jeunes chanteurs de l’Opéra de Munich

Le Dictateur de Krenek et La cruche cassée d'Ullmann, composés en 1928 et 1942, sont deux facettes d'une même inquiétude politique, peu reflétée par le spectacle proposé. Chaque année, les jeunes chanteurs de l'Opernstudio de l'Opéra de Bavière sont les vedettes d'un spectacle qui bénéficie toujours du même cadre prestigieux, le Cuvilliés-Theater, reconstruction d'un théâtre baroque construit en 1755 par François de Cuvilliés. La courte soirée de cette année (à peine ...