Archives de l’auteur : Dominique Adrian

Lukas Vondracek High Res 1- credit Irene Kim

L’Oiseau de feu terre à terre de David Reiland à Metz

La présence du pianiste Lukáš Vondráček dans Rachmaninov ne suffit pas à réveiller un concert trop placide de l'Orchestre national de Metz. C'est sans doute pour son énergie rythmique que le court manifeste antimoderne de John Adams Short Ride in a Fast Machine ouvre le concert, en écho à l’œuvre qui le clôture ; le contraste est grand avec la virtuosité extravertie des Variations Paganini de Rachmaninov qui lui fait suite. ...

Donnez-nous du baroque !

Il paraît que l'opéra serait né au tournant du XVIe et du XVIIe siècle. Il paraît, parce qu'à regarder la programmation des maisons d'opéra, en France et ailleurs, ce lointain passé n'apparaît pas. Regardez les saisons actuelles : à l'Opéra de Paris, une seule œuvre antérieure à Mozart, d'ailleurs non destinée à la scène, est montée - mais il était certainement urgent de programmer pour la saison prochaine une nouvelle production ...
187370-190226_andr_as_staier_cop_josep_molina

Schubert au pianoforte par Andreas Staier à Metz

Le travail du musicien sur l'instrument mérite le respect, au prix d'une richesse interprétative limitée. L'histoire du piano vit son apothéose continue, en forme de conte de la mondialisation : avec la généralisation des Steinway comme équipement standard de toutes les salles de concert du monde, une perfection était atteinte, d'autant plus précieuse qu'elle offrait ainsi aux stars du clavier la garantie de pouvoir retrouver leurs repères, sans difficultés majeures, dès ...
52774235_10157046489562232_8679456373466988544_o

Haitink et la Radio Bavaroise face au grand œuvre beethovénien

Malgré la fatigue du chef, il y a beaucoup à admirer dans une interprétation mêlant lenteur et richesse des timbres. On aimerait, dans les critiques de concert, ne parler que musique ; ce n’est hélas pas toujours possible. Quelques semaines avant son 90e anniversaire, Bernard Haitink a annoncé qu’il ne dirigerait aucun concert la saison prochaine, et une bronchite la semaine dernière l’a conduit à restreindre ses activités : c’est pourquoi il laisse ...
Haitink et le COE sur d’inégalables sommets à Luxembourg

Haitink et le COE sur d’inégalables sommets à Luxembourg

Dans un programme romantique, l'entente exceptionnelle d'un chef et d'un orchestre bénéficient cette fois à Schumann et à Beethoven. Quelques semaines avant ses quatre-vingt-dix ans, Bernard Haitink offre à ses partenaires favoris du Chamber Orchestra of Europe une courte tournée commencée à Luxembourg et continuée à Cologne. Cette fois, plutôt que Bruckner ou Mahler, ce sont les premières générations du romantisme allemand qui sont au programme. L’Ouverture, scherzo et finale de ...
correspondances

La France baroque version nocturne par Sébastien Daucé à Metz

Les séductions subtiles d'une part du répertoire baroque encore méconnu sont mises en lumière par l'Ensemble Correspondances, sans nul doute le plus compétent en la matière. Le plus haut fait d'armes du jeune ensemble Correspondances est sans nul doute sa résurrection scénique (et discographique) du vaste Ballet Royal de la Nuit (1653), apogée de la civilisation de cour dans la France baroque ; en parfaite continuité avec cette entreprise, mais dans ...
QuatuorBelaÔö¼-«JeanLouisFernandez046

D’Adamo et Schubert, jeux de miroir par le Quatuor Béla

Avec la violoncelliste Noémi Boutin, le Quatuor Béla propose un spectacle scénique... qui vaut d'abord pour la musique. Unir le cœur du répertoire classique à la création contemporaine est une noble mission ; donner à la musique de chambre un support visuel est une entreprise sans doute moins indispensable : telles sont, quoi qu'il en soit, les données du concert donné à l'Arsenal par le Quatuor Béla enrichi du violoncelle de ...
Idomeneo_O_6280_SB

Idomeneo version courte et politique par Peter Konwitschny

Dans la salle toute récente et intime du Théâtre de Heidelberg, il suffit de 90 minutes pour raconter l'histoire d'un monde qui change. Idomeneo est un chef-d’œuvre qui mérite bien d'être donné dans son intégralité ; même  les airs d'Arbace, généralement coupés, disent quelque chose qui mérite d'être entendu. Ce n'est pas du tout le choix que fait Peter Konwitschny, bien au contraire, et c'est d'autant plus regrettable que l'adaptation qu'il ...
50000448_10156946507612232_1235499466417504256_n

Retrouvailles de Christoph von Dohnányi et de l’Orchestre de la Radio Bavaroise

Après avoir dû annuler la plupart des représentations d'Elektra à la Scala, Dohnanyi offre à Munich un programme inhabituel. Occasion rare : il aura fallu qu'il arrive à la veille de ses 90 ans pour que Christoph von Dohnányi vienne diriger l'Orchestre symphonique de la Radio Bavaroise pour la deuxième fois de sa carrière, plusieurs décennies après une première apparition. Il est fort heureux qu’il ait choisi d’inscrire à son programme ...
BPhil_M_Jansons_170119_004

Mariss Jansons à son meilleur avec le Philharmonique de Berlin

Après un automne marqué par les annulations, Jansons retrouve la scène avec Strauss, Liszt et Wagner. Au centre du concert, la contribution lisztienne d’Evgeny Kissin avec le Concerto pour piano n° 1 est le moment le moins convaincant de la soirée : la technique n’est pas vraiment en cause, mais un tel manque de nuances et d’émotion déséquilibre le concerto quoi que puissent proposer Jansons et les solistes de l’orchestre. Le ...
violetter_schnee_102

Création de Neige violette de Beat Furrer à Berlin

La beauté de la musique est contrecarrée par un projet théâtral confus. Beat Furrer est-il un compositeur d'opéra ? La liste de ses créations destinées à la scène est longue, avec des œuvres comme Wüstenbuch ou Fama, peut-être sa plus grande réussite, mais ces pièces complexes n'ont jamais que des rapports complexes avec le genre opéra : l’œuvre porte comme souvent le sous-titre Musiktheater, mais où est le théâtre ? La ...
Anna Lucia Richter - Matthias Schorn - Gerold Huber-7

Heinz Holliger pour Anna Lucia Richter et Schubert

Une création irradiante de beauté de Heinz Holliger dialogue avec Schubert à la Philharmonie Luxembourg. Voix, piano, clarinette : le mélomane averti pense aussitôt au Pâtre sur le rocher de Schubert. C’est bien ce Lied qui clôt le concert donné par Anna Lucia Richter, le pianiste Gerold Huber et Matthias Schorn, clarinettiste solo du Philharmonique de Vienne, mais ce trio d’élite ne se contente pas de ce morceau de bravoure. Dès le ...
Les ballets blancs du Stuttgarter Ballett

Les ballets blancs du Stuttgarter Ballett

Pour une fois, Cranko n'est pas l'alpha et l'oméga : c'est d'abord Balanchine qui justifie la soirée. Il n'est jamais mauvais de donner aux triple bills qui alternent avec les grands ballets du répertoire une cohérence, ou du moins une thématique commune : c'est ce que fait le Ballet de Stuttgart en consacrant une soirée au ballet blanc, depuis ses origines romantiques (sans remonter pour autant à Giselle) jusqu'aux années 1960. La ...
LA_VERITA_OHP_O_7804_SB

La Vérité vivaldienne à l’épreuve de la famille à Schwetzingen

Une équipe musicale solide et une mise en scène agréable et efficace servent une oeuvre qui aurait bien mérité d'être jouée sans coupures. Année après année, le théâtre de Heidelberg propose à son public une expédition hivernale au théâtre rococo du château voisin de Schwetzingen, le petit Versailles des électeurs palatins. Après une longue période consacrée aux opéras napolitains, c'est cette année Vivaldi qui est à l'honneur : il faut regretter ...
La passionnante Bayadère berlinoise d’Alexei Ratmansky

La passionnante Bayadère berlinoise d’Alexei Ratmansky

Le travail de reconstitution accompli mérite l'admiration, et plus encore la vie théâtrale et la cohérence nouvelle que le ballet acquiert ainsi. La nomination de Sasha Waltz et Johannes Öhman à la tête du Ballet national de Berlin avait suscité des craintes. Après le bilan peu glorieux de leur prédécesseur Nacho Duato, allait-elle ouvrir la voie à un abandon plus radical encore du répertoire classique ? La première nouvelle production proposée ...
image.php

Iván Fischer et le Philharmonique de Berlin côté romantique

Malgré Christian Gerhaher chez Wolf, le concert  ne convainc qu'à moitié, faute d'élan. À quelques jours de Noël, ce n'est pas l'esprit des fêtes de fin d'année qui préside au programme choisi par Iván Fischer. Les deux premières œuvres au programme ont en commun d'avoir été écrites au piano avant de connaître les honneurs de l'orchestre : les deux Légendes de Dvořák qui ouvrent le programme ne sont guère que des ...
Christophe Rousset défend le baroque français à Berlin

Christophe Rousset défend le baroque français à Berlin

En solo comme en musique de chambre, Rousset est le grand atout de la programmation berlinoise autour de Rameau. Christophe Rousset connaît comme personne le répertoire du clavecin français, ce trésor incomparable du patrimoine musical national pourtant si loin d’occuper dans notre vie musicale la place qu’il mérite. Il était tout naturel que le Staatsoper fasse appel à lui pour faire briller l’œuvre pour clavecin de Rameau. Cette musique, après tout, ...

Jordi Savall règne toujours sur Monteverdi

Dans un répertoire bien connu par le disque mais toujours trop rare au programme des salles de concerts, Savall montre sa profonde comparaison des Madrigaux Guerriers et Amoureux. Jordi Savall a depuis longtemps prouvé combien il comprend tous les paramètres de la musique de Monteverdi, et il est heureux que, au milieu de ses projets personnels autour des civilisations proches et lointaines, il prenne le temps d’y revenir régulièrement. Le concert ...
À Berlin, Monteverdi mis en danse par Saar Magal

À Berlin, Monteverdi mis en danse par Saar Magal

La thématique de ce spectacle est plutôt convenue, mais le divertissement est efficace. Avec deux opéras et plusieurs concerts de madrigaux, on ne peut reprocher aux Journées baroques du Staatsoper de Berlin de prendre la musique de Claudio Monteverdi par dessus la jambe. C’est en complément de ce beau programme que la chorégraphe israélienne Saar Magal entreprend par les moyens de la danse de faire voir les formes du désir et ...
14046

Poppée, Néron et les autres aux Journées baroques du Staatsoper Berlin

Tant pis pour une direction un peu pesante et une mise en scène qui se perd en cours de route : tous les honneurs vont aux deux protagonistes. Le baroque a une place de longue date dans la programmation du Staatsoper de Berlin : ce fut longtemps René Jacobs qui eut la tâche d’occuper la salle pendant que la Staatskapelle était en tournée au loin ; désormais d’autres lui ont succédé, ...
MiMusica18_0311_OSNRai_Margherita Busacca

György Kurtág à Milano Musica

Il est bien des parcours possibles dans l’œuvre considérable de Kurtág, de la voix au grand orchestre. Le valeureux festival Milano Musica a déjà souvent présenté la musique de György Kurtág ; rien d’étonnant à ce que la création de son premier opéra à la Scala soit l’occasion pour ses organisateurs de revenir sur les six décennies de sa singulière carrière, de la musique de chambre au grand orchestre. L’un des plus ...
079_K61A6981 Michael Volle e Ricarda Merbeth

Elektra à la Scala, en souvenir de Chéreau

Il ne reste plus grand chose du miracle d'Aix en 2013, mais les beaux débuts de Ricarda Merbeth dans le rôle-titre justifient à eux seuls la soirée. Cinq ans après sa création, on n’en a pas fini avec la mise en scène d’Elektra par Patrice Chéreau. Présentée à la Scala dès 2014, elle est remontée cet automne pour une reprise où la plupart des protagonistes initiaux du spectacle aixois ne sont ...
Fin de Partie de György Kurtág, un chef-d’œuvre tant attendu

Fin de Partie de György Kurtág, un chef-d’œuvre tant attendu

Pour ses débuts tardifs à l'opéra, Kurtág offre au public une œuvre puissante à la séduction immédiate et durable. Enfin ! Commandé par Alexander Pereira alors au Festival de Salzbourg, puis programmé et déprogrammé chaque année au Teatro alla Scala, le premier opéra de György Kurtág avait fini par être une Arlésienne à laquelle beaucoup finissaient par ne plus croire. Le compositeur a aujourd’hui 92 ans, et il est sans aucun doute ...
Un Château de Barbe-Bleue hors des sentiers battus à Stuttgart

Un Château de Barbe-Bleue hors des sentiers battus à Stuttgart

Le plasticien Hans Op de Beeck fait sortir l'opéra de Stuttgart de son temple, sans réinventer le genre. Revivifier l’opéra par l’art contemporain ? L’idée n’est pas neuve, et on pourra citer sans remonter trop loin La Flûte enchantée confiée par Gérard Mortier à Jaume Plensa, les collaborations de Pierre Audi avec Anish Kapoor ou Jonathan Meese (à Salzbourg) ou un Saint François d’Assise confié à Munich à Hermann Nitsch – ...
requiem_pour_l_specials18_p_requiem_pour_l___c_chris_van_der_burght_07

Requiem pour L. par Alain Platel, la mort sur grand écran

Réduit à un accompagnement musical sans saveur et à un travail scénique minimal, Requiem pour L. ne va nulle part, mais la démarche est encore plus problématique que cela. Dans les arts du spectacle, la simplicité est souvent une vertu. Face au Requiem de Mozart, Alain Platel choisit un dispositif simple : en fond de scène, une vidéo montre la mort d'une femme, en plan presque fixe - c'est cette L. ...
1538499567_x_10a1087dantonstodcopypogozach

La Mort de Danton de Gottfried von Einem à Munich

Le Théâtre de la Gärtnerplatz à Munich ressuscite efficacement une œuvre qui a fait date. Festival de Salzbourg, 1947. Pour sa troisième édition de l'après guerre, le Festival affiche quelques œuvres phares de son identité autrichienne, Jedermann bien sûr, mais aussi Les Noces de Figaro et Arabella ; pour la première fois depuis la fin du nazisme, il affiche aussi une création, celle d'un jeune compositeur de 29 ans, qui a ...
Jewels1_Emeralds_c_Hoesl_Zeisel_Pavan_Ensemble_LM0A2067

Joyaux de Balanchine conquiert Munich

Salle comble et applaudissements à chaque lever de rideau : le public bavarois découvre avec bonheur l'effet Joyaux.  Omniprésente sur les scènes du monde entier, la trilogie de George Balanchine n'avait jamais été présentée à Munich ; le choix d'Igor Zelensky de la faire entrer au répertoire du Ballet de Bavière n'est à ce titre ni très surprenant ni très audacieux, tant le brio de ce qui est en quelque sorte ...
43985692_2198073783589768_3122059796736376832_n

Cristian Măcelaru en remplaçant de Jansons à la Radio Bavaroise

Cristian Măcelaru, remplaçant Mariss Jansons, assure l'essentiel, mais ce n'est pas assez. Les concerts de l'Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise auraient dû être le premier grand moment de sa saison, avec le début de la résidence du violoniste Leonidas Kavakos et la première venue à Munich de Mariss Jansons pour cette nouvelle saison. Hélas, la santé de Mariss Jansons donne à nouveau des inquiétudes, et il se voit contraint à ...

Le Ballet de l’Opéra en crise : comment faire vivre la danse classique

La crise de la direction du Ballet de l’Opéra national de Paris est un feuilleton dont l'intrigue passionne et dont les personnages fascinent, avec autant de rebondissements et de bas-fonds impénétrables qu'on peut en souhaiter. En attendant la suite et l'éventuel dénouement, peut-être serait-il bon d'élargir la perspective et de poser la question de l'avenir de cette forme artistique si singulière qu'est le ballet classique, au sein du Ballet de ...
Muenchner_Philharmoniker_credit_Hans_Engels

David Afkham et Gautier Capuçon avec les Münchner Philharmoniker

Dans la riche offre symphonique de la capitale bavaroise, ce sont les Philharmoniker qui offrent le plus souvent l'occasion de passer en revue les prometteurs talents des nouvelles générations. David Afkham, aujourd'hui directeur musical de l'Orchestre national d'Espagne, n'en est plus à ses débuts à Munich, mais le programme choisi aujourd'hui ne lui permet pas de briller autant qu'il y a deux ans. Il n'est pas en son pouvoir de ...