Archives de l’auteur : Dominique Adrian

Des Maîtres-Chanteurs comiques et profonds au Deutsche Oper Berlin

Une belle distribution porte la vision forte de la mise en scène [signée Jossi Wieler et Sergio Morabito. L'art ancestral de la huée finirait presque par se perdre - désormais, le ...

Kirill Petrenko et les modernités marginales du XXe siècle à Berlin

Pas de grande révélation, mais un travail intègre et divertissant sur trois compositeurs de la première moitié du siècle dernier. Si la tâche du directeur musical d'un grand orchestre est de ...

Asmik Grigorian, juvénile Jenůfa au Staatsoper Berlin

La mise en scène de Damiano Michieletto et la direction de Thomas Guggeis limitent l'éclat d'une distribution prometteuse. Damiano Michieletto est présent sur toutes les grandes scènes du monde. Une fois ...

Rusalka puissante et poétique à l’Opéra de Stuttgart

La mise en scène audacieuse de Bastian Kraft reçoit un triomphe mérité, mais la direction d'Oksana Lyniv n'aide pas les chanteurs. Le public d'opéra fuirait-il les mises en scène trop modernes, ...

John Eliot Gardiner désolant dans Schütz et Bach à Luxembourg

Un Monteverdi Choir très loin de sa réputation, des instrumentistes peu convaincants et surtout un chef inexpressif. John Eliot Gardiner a dû faire découvrir à beaucoup la musique de Schütz, notamment ...

Les folies amoureuses de Stéphanie d’Oustrac à Metz

Dans un programme un peu décousu, l'ensemble Amarilli accompagne l'une des plus enthousiasmantes interprètes du répertoire baroque. Éclats de folie, tel est le titre du concert, adapté de celui d'un disque ...

Les aventures du Quatuor Diotima à Metz

Debussy pour commencer, un Dusapin passionnant, et surtout un op. 135 enthousiasmant scellent l'union de toutes les modernités musicales. Deux quatuors du grand répertoire, deux œuvres de compositeurs vivants : ce ...

Hannu Lintu fait vibrer Sibelius à la Radio Bavaroise

Un concert qui commence mal avec un Chopin ânonné par Emanuel Ax se finit en beauté avec une belle démonstration orchestrale. Pourquoi aller voir un concert comportant la Symphonie n° 2 ...

Jonny spielt auf de Křenek, divertissant et politique à Munich

Très représentatif des années 1920, Jonny reste un objet culturel séduisant et problématique. Après son succès foudroyant à sa création en 1927, Jonny spielt auf de Ernest Křenek a connu un ...

Vladimir Jurowski explore les modernités musicales à Munich

Le Stravinsky de 1911 est plus stimulant que le Penderecki de 1983, mais la juxtaposition vaut le détour. Il y a, même dans les plus jeunes générations, des chefs qui veulent ...

La fastidieuse Coppélia de Roland Petit à Munich

Une chorégraphie répétitive et un projet dramaturgique trop faible ne sauvent pas un ballet irrémédiablement daté. À quoi bon ? En 1975, peut-être l'incursion de l'esthétique du Lido dans le ballet ...

Thomas de Haas, le jour du deuil

La mort est sur scène pendant tout l'opéra, l'émotion, elle, n'est là que par moments. Ja Mai, tel est le nom intraduisible du festival que Serge Dorny veut créer pour honorer ...

Bluthaus de Haas à Munich, l’opéra de la mauvaise conscience autrichienne

Dans le cadre d'un mini-festival consacré à Haas, Claus Guth met en scène un des grands chefs-d’œuvre du répertoire contemporain. Thomas Bernhard, Elfriede Jelinek - et Georg Friedrich Haas. Les intellectuels ...

Le Songe d’une nuit d’été de Neumeier de retour à Munich

Illustration idéale des pouvoirs narratifs de la danse, le chef-d’œuvre de Neumeier bénéficie d'une troupe convaincante pour le théâtre comme pour la technique. Oublions un peu l'actualité - la nomination éclair, ...

Les Troyens maladroits de Christophe Honoré à Munich

Un spectacle sauvé par la belle direction de Daniele Rustioni et une distribution dominée par Marie-Nicole Lemieux et Gregory Kunde. L'Allemagne, certes, a joué un grand rôle dans la carrière de ...

Alcina par Jossi Wieler et Anna Viebrock, un classique de retour à Stuttgart

L'opéra de Haendel est ici un fort moment de théâtre, mais dans une réalisation musicale trop terne. Jossi Wieler a dirigé l'Opéra de Stuttgart de 2011 à 2018, mais c'est dès ...

Triple Walkyrie à l’Opéra de Stuttgart

Trois metteurs en scène pour un spectacle qui mérite une palme d'originalité à défaut de réussir pleinement son pari. Le Ring précédent de l'Opéra de Stuttgart confiait les quatre opéras à ...

Johan Inger, un chorégraphe idéal pour le Ballet de Stuttgart

Autour de la reprise d'une belle réussite, Inger présente toutes les facettes de son art en une seule soirée donnée par le Ballet de Stuttgart. Des images paradisiaques inspirées par Keith ...

L’Ensemble Correspondances exalte les grands motets de Lalande à Metz

L'ensemble de Sébastien Daucé donne à ces joyaux de la Chapelle royale les splendeurs orchestrales et vocales qu'ils méritent. Reflet d'un disque tout récent, le concert que propose Sébastien Daucé à ...

Cédric Pescia et Philippe Cassard affrontent Beethoven et Liszt

L'Arsenal de Metz offre au public la rare transcription pour deux pianos de la Neuvième Symphonie de Beethoven, un défi passionnant. La transcription est un art majeur, depuis d'Anglebert transcrivant Lully ...

L’infedeltà delusa de Haydn vue par Marie-Ève Signeyrole à Munich

Les jeunes chanteurs de l'Opernstudio doivent lutter avec une direction musicale manquant cruellement de nuances. Il y a des huées qui honorent celle ou celui qui les reçoit. Marie-Ève Signeyrole n'en ...

Mahler par Cornelius Meister, efficace et terrien

A Stuttgart avec le chef Cornelius Meister, un peu trop d'insistance dramatique ne vient pas gâcher une interprétation tenue avec un orchestre et des solistes de qualité. L'énergie physique qu'emploie un ...

Juditha Triumphans à Stuttgart, un rituel vain par Silvia Costa

Pour Juditha Triumphans de Vivaldi, une belle distribution et un orchestre préparés avec soin tentent d'exister malgré la scène. Le spectacle est signé Silvia Costa, mais on l'oublierait presque, tant il ...

Hänsel et Gretel à Stuttgart, conte sérieux

La sombre mise en scène d'Axel Ranisch et une belle distribution maison sont les grands atouts d'un spectacle pas si enfantin. Axel Ranisch n'a pas voulu perturber les esprits pour un ...

Un Peter Grimes en cale sèche à l’Opéra de Munich

Un protagoniste diminué, une mise en scène plate et une direction trop poussée ne servent pas le drame marin de Britten. Stefan Herheim, pour ses débuts à Munich, n'a pas pris ...

Un rare oratorio portugais inédit en France à l’Arsenal de Metz

La Mort d'Abel d'Avondano bénéficie d'une interprétation probe sans pour autant convaincre pleinement. Pietro Antonio Avondano ? Même le discophile le plus consciencieux n'a guère de repères sur ce compositeur portugais ...

Maria João Pires en souveraine à l’Arsenal de Metz

Beethoven et l'opus 111 viennent couronner un récital d'une confondante intelligence toute en modestie. Deux jours après un concert parisien, Maria João Pires fait étape à Metz, avec le même programme. ...

Un Turc en Italie tout en frustrations à Munich

Une belle distribution masculine ne fait qu'aiguiser nos regrets face à la routine toute puissante de cette reprise. Il ne viendrait à l'idée de personne de faire de l'Opéra de Bavière ...

La Renarde de Janáček enchante Munich grâce à Mirga Gražinytė-Tyla

Barrie Kosky crée des atmosphères enchanteresses, mais ce n'est rien à côté d'une direction poétique et puissante qui fait l'événement. Avec un Nez confus et une Giuditta où Christoph Marthaler ne ...

Pâle Biennale pour le quatuor à cordes en temps de Covid

Le choix d'Antonín Dvořák comme fil conducteur ne convainc qu'à moitié, mais ce n'est pas le seul problème de cette programmation. On ne peut pas dire que la musique de chambre ...