À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Charpentier revisité par les orgues de Jean-Paul Lécot

Plus de détails

Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) Médée : ouverture, Suite de Noëls, Récit et air d’ « Orphée descendant aux enfers » (*), Suite du 2° ton, Air de « David et Jonathas » (*), Chaconne du « Rendez vous des tuileries », Gloria de la messe pour les instruments, « Salve Regina » des jésuites (*), Suite du 1° ton. Dominique Visse, haute-contre (*), Jean-Paul Lécot à l’orgue historique (1673) de l’église de Nay (Béarn). 1 CD Pierre Vérany PV709101. Code barre 3325487091011. Enregistré en juin 2007. Livret bilingue français/anglais. Durée totale : 56’52’’

 

Les Clefs ResMusica

, organiste des basiliques de Lourdes, nous a depuis longtemps habitués à redécouvrir le répertoire baroque français au travers de la transcription, sur son instrument de prédilection. De tels disques existent déjà, et même pour : on se souvient d’un volume paru chez Forlane sur l’orgue Micot de Saint-Pons-de-Thomières. Cependant à chaque fois, c’est l’occasion d’aller vers quelques terres inconnues.

La voix inimitable de se glisse harmonieusement dans ce programme par trois fois, pour rappeler au mélomane l’importance du chant dans la musique de Charpentier. Voici donc quelques nouvelles transcriptions au sein desquelles on retrouve finalement des musiques qui se destinent volontiers à l’église : suite de Noël, Gloria, ou Salve Regina. La démarche est judicieuse et déjà employée dès le XVII° siècle. Sur les timbres très colorés de l’orgue de Nay, habilement restauré par la maison Formentelli de Vérone, cette musique nous séduit d’emblée par sa fraîcheur et sa spontanéité. L’orgue de Nay est contemporain de Charpentier, même si, bien sûr, il a subi comme toujours depuis, quelques transformations. Son esprit baroque français a cependant été parfaitement retrouvé, grâce à une restauration exemplaire. Le ton est donné d’une musique de Cour écrite à la fois pour plaire, divertir et élever. Le jeu de se prête bien à ces textes foisonnants d’idées et de surprises. Les couleurs de l’orgue se succèdent avec intelligence et à-propos. Heureuse époque où le passage d’un instrument à un autre était une évidence, Charpentier lui-même le préconise à Versailles, mais à l’envers, avec sa messe avec les instruments au lieu des orgues …

Outre la belle prestation des deux interprètes, le «clou» de ce CD, vous l’aurez compris, c’est cet orgue, petit mais au bon goût fruité, produit d’un rude terroir sur les premiers contreforts des Pyrénées, mais qui, sans compromis aucun, a retrouvé ses voix originales pour nous séduire pleinement.

Plus de détails

Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) Médée : ouverture, Suite de Noëls, Récit et air d’ « Orphée descendant aux enfers » (*), Suite du 2° ton, Air de « David et Jonathas » (*), Chaconne du « Rendez vous des tuileries », Gloria de la messe pour les instruments, « Salve Regina » des jésuites (*), Suite du 1° ton. Dominique Visse, haute-contre (*), Jean-Paul Lécot à l’orgue historique (1673) de l’église de Nay (Béarn). 1 CD Pierre Vérany PV709101. Code barre 3325487091011. Enregistré en juin 2007. Livret bilingue français/anglais. Durée totale : 56’52’’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.