Mot-clef : Pier Luigi Pizzi

Les Troyens à l’Opéra de Paris : changements de distribution

L’Opéra national de Paris présente à Bastille du 22 janvier au 12 février une nouvelle production des Troyens d’Hector Berlioz (150e anniversaire de sa mort en 2019), mise en scène par Dmitri Tcherniakov, la précédente production remontant à l’inauguration de la salle en 1990 (Myung-Whun Chung/Pier Luigi Pizzi).  Pour cet événement, l’Opéra national de Paris joue coup sur coup de malchance. Après Bryan Hymel, qui devait interprété le rôle d’Enée, c’est ...
Gioachino Rossini et Pier Luigi Pizzi, duo gagnant à Pesaro

Gioachino Rossini et Pier Luigi Pizzi, duo gagnant à Pesaro

Il y a 50 ans, dirigé par Claudio Abbado, la toute nouvelle production du Barbier de Séville revue par Alberto Zedda avait fait renaître l’opéra et donné à Gianfranco Mariotti l’idée du festival Rossini de Pesaro. Cette œuvre complexe, emblématique du compositeur, a pourtant été peu donnée au festival depuis, et jamais dans une production réellement satisfaisante. Pier Luigi Pizzi relève le défi. Peut-être, comme l’explique Gianfranco Mariotti dans sa préface au programme ...
Gianluca Margheri-Pietra del paragone

La Pietra del Paragone, heureuse reprise au Festival Rossini de Pesaro

Premier triomphe de Rossini, l'opéra La Pietra del Paragone, vivifié par Pier Luigi Pizzi, revient à Pesaro. Sur la scène de l'Arena, une grande villa rectiligne et transparente dans le style des années 1970, blanche avec quelques détails rouges, meubles et objets design de l’époque. C'est la copie d’une véritable réalisation architecturale de Pizzi. Le chœur annonce l’intrigue, ouvriers et serviteurs en blanc occupés en chantant à remettre de l'ordre après une ...
Europa

Retour à la Scala pour l’Europa riconosciuta de Salieri

Distribution hors-pair pour un ouvrage que l’on gagnera à découvrir. La mise en scène peine néanmoins à convaincre. C’est avec l’Europa riconosciuta de Salieri que le Teatro alla Scala avait été inauguré en 1778, et c’est cet ouvrage que Riccardo Muti voulut remettre à l’honneur pour l’ouverture scaligère de la saison 2004-2005. Avec la connaissance que nous avons aujourd’hui des règles et des conventions de l’opera seria, la modernité de l’œuvre ...
macerata trovatore

Un flamboyant Trouvère à Macerata

Le festival de Macerata est une sorte de second Vérone, où les Arènes se nomment Sferisterio, un stade de jeu de pelote construit par la bourgeoisie locale en 1823. Dans les années 1920, le jeu devient moins populaire et le Sferisterio, dont l’acoustique est parfaite, change d’usage, avec une première représentation d’Aida en 1921. Cette année le Festival célébrait le centième anniversaire de Benjamin Britten avec le Petit ramoneur, et  le ...
Vue d'ensemble avec Orlin Anastassov (Alvise Badoero) de dos au premier plan Crédit : Opéra national de Paris/ Andrea Messana

Le sourire de La Gioconda sied à l’Opéra Bastille

Il aura fallu presque un siècle et demi pour que La Gioconda d’Amilcare Ponchielli entre au répertoire de l’Opéra de Paris. C’est assurément une date à marquer d’une pierre blanche. Cependant, l’événement, annoncé en grande pompe, en est-il vraiment un ? Assurément oui, s’il s’agit de présenter au public de la capitale cette oeuvre composite, italianissime par son livret extravagant, sa musique dans laquelle la mélodie prime tout, mais pourtant redevable ...
Grise Venise et chant flamboyant

Grise Venise et chant flamboyant

Death in Venice Death in Venice revient aujourd’hui sur les lieux de sa création sur le continent européen (en 1973) et sur ceux de la création mondiale du Turn of the Screw vingt ans plus tôt. L’actuelle production de La Fenice, déjà présentée au Teatro Carlo Felice de Gênes en 1999, est due au savoir-faire de Pier Luigi Pizzi. Sa mise en scène est illustrative, notamment grâce à de beaux décors ...
Résurrection scénique de Il Crociato in Egitto

Résurrection scénique de Il Crociato in Egitto

Avec ce Dvd, l’éditeur Dynamic offre la rare opportunité d’assister à la première reprise scénique depuis le XIXe siècle du rare Croisé en Egypte, œuvre charnière dans la carrière de Giacomo Meyerbeer puisqu’il s’agit du dernier des six opéras qu’il composa en Italie mais qui annonce, par bien des aspects, le Grand Opéra français que le compositeur d’origine allemande allait développer dès son installation à Paris l’année suivante. La partition ...
Une Gioconda, technicolor et grand spectacle

Une Gioconda, technicolor et grand spectacle

Teatro Real En ce beau soir de dimanche électoral espagnol, l’élégantissime public madrilène se pressait pour assister à la dernière représentation de la célèbre Gioconda de Ponchielli au Teatro Real. Très rare sur les scènes, la partition exige une équipe vocale de haut vol que la scène de Madrid a globalement réunie. Même si, individuellement, on pointe certaines limites, cette distribution s’avère solide et homogène. Voix imposante parfois un peu encombrée d’un ...
Thaïs mis en espace

Thaïs mis en espace par Pier Luigi Pizzi

L’œuvre de Jules Massenet est trop connue pour que nous en rappelions ici l’argument. En revanche, on ne saurait assez souligner l’originalité d’une production qui sous la direction de Pier Luigi Pizzi, chef flamboyant et précis, a choisi d’éviter les coûteux (et parfois inutiles) effets de la mise en scène rétro pour se contenter d’une « mise en espace » d’un goût et d’une sobriété qui forcent l’admiration. Impeccablement encadrés et accompagnés, ...
Maometto Secondo renaît à La Fenice

Maometto Secondo renaît à La Fenice

Très bonne idée de la part de la firme Dynamic que d’éditer ce superbe spectacle réalisé en février 2005 au Teatro La Fenice. L’opéra Maometto secondo n’est pas, et de loin, le plus célèbre des opere serie de Gioachino Rossini. L’auditeur gagnera cependant à découvrir une œuvre certes imparfaite sur le plan dramaturgique, que Rossini devait d’ailleurs remanier pour son Assedio di Corinto, mais déjà pleine de beautés et de ...
Le crépuscule d’un dieu

Ruggero Raimondi, le crépuscule d’un dieu

Teatro Regio Du Don Giovanni de Mozart au Méphistofélès de Faust, du Procida des Vêpres Siciliennes à Attila, en passant par ce Falstaff truculent de Genève en 1986, Ruggiero Raimondi faisait rêver. Comme un dieu, il soulevait les foules. Comme un dieu, il enchantait. Mais dans cette production du Falstaff de Turin, le dieu d’alors signe son crépuscule. Même si on ne pouvait plus attendre de grandes prouesses vocales, on espérait que ...
Sacré Rossini !

Sacré Rossini !

Grand mystère des publications, voici que paraît en DVD la troisième intégrale de Tancredi de Rossini ! Certes, l’œuvre est magnifique, premier des opere serie de prestige du compositeur. Il y souffle, comme dans L’Enlèvement au sérail de Mozart, un vent de jeunesse, d’enthousiasme, mêlé à la maturité du compositeur. Le premier chef-d’œuvre serio de Rossini, en quelque sorte. Mais doit-on rappeler aux programmateurs, aux producteurs, que les chefs-d’œuvre de la maturité, ...
Violetta chez les nazis

Violetta chez les nazis

L’histoire nous a démontré à maintes reprises que toute dictature était néfaste pour le genre humain ; nous sommes désormais convaincus qu’il en est de même pour le genre opératique lorsqu’un metteur en scène abuse de son pouvoir et impose ses quatre volontés dans un diktat imbécile. Pier Luigi Pizzi campe ses personnages pendant l’occupation allemande. Parmi les invités du premier acte, les inévitables brassards des officiers nazis arborant leur croix ...
Une solide Gioconda

Une solide Gioconda avec Deborah Voigt

Monter la Gioconda n’est pas chose facile. Il faut réunir six chanteurs hors pairs, des masses chorales et orchestrales aguerries et un corps de ballet. Nous ne sommes pas loin du Grand Opéra, mais revu à l’italienne. Quant au rôle-titre, il demande une endurance et un gosier à toute épreuve. Ces raisons expliquent que l’œuvre soit beaucoup moins jouée de nos jours qu’il y a un demi-siècle. Le Liceu a ...
OrlandoFurioso_MarilynHorne

Sublimissime Marilyn Horne dans Orlando Furioso !

Dès le lever de rideau, on reconnaît immédiatement la patte de Pier Luigi Pizzi : décors somptueux, colonnes blanches. Nous sommes à San Francisco, il faut que le spectateur en aie pour son argent, qu’il soit épaté, qu’il pousse des oh! et des ah! d’admiration. Marilyn Horne porte une inévitable tunique longue et un casque à panache, costume qui ne l’a jamais fait ressembler à un chevalier du moyen âge, mais ...

La Vieille Russie prend la Bastille

La Khovanchtchina Opéra rare en France, alors même qu’il s’agit assurément du chef-d’œuvre de Moussorgski, en dépit de Boris Godounov, La Khovanstchina fait enfin son entrée au répertoire de l’Opéra Bastille. Cet ouvrage n’avait pas été représenté à Paris depuis 1984, année où il avait été monté dans une splendide production de Pier Luigi Pizzi au Théâtre du Châtelet, qui en avait donné la création française en 1913 dans une réalisation ...