Un orgue français pour la cathédrale de Rio de Janeiro

Depuis un an déjà, la manufacture d’orgue de Plaisance-du-Gers, dirigée par Daniel Birouste et Bertrand Lazerme, a entamé le chantier du futur grand orgue de la cathédrale historique de Rio de Janeiro, Notre-Dame-du-Mont-Carmel (Igreja de Nossa Senhora do Monte do Carmo da antigua Sé). C’est assurément le chantier le plus important et le plus prestigieux obtenu par l’atelier gersois fondé en 1979 pour la construction de l’orgue de Plaisance, le chef-d’œuvre de compagnon de Daniel Birouste.

Ce projet est né à la suite d’une illumination du cardinal Dom Lucas Moreira Neves devant l’instrument de Plaisance, alors qu’il était primat du Brésil, sachant que le pays est aujourd’hui dépourvu de facteurs d’orgue. Un long travail de préparation s’est ensuite engagé entre les facteurs d’orgue, le clergé brésilien, le ministère de la Culture et le consulat de France à Rio. Au-delà du côté artistique, ce chantier revêt un aspect pédagogique, humain et éthique car l’instrument se construit sur place avec des apprentis et artisans brésiliens, qui seront ensuite chargés de l’entretien de l’instrument et pourront à leur tour restaurer et construire des orgues sur le continent.

Avec quatre claviers et soixante-dix jeux, il s’agira du plus grand orgue de concert d’Amérique latine. Il sera en outre équipé de la « Stido », une innovation technologique permettant aux musiciens handicapés de jouer de l’orgue sans les claviers.

À Rio de Janeiro, la cathédrale de la Sé, édifiée à partir de 1761 et consacrée en 1770, est à la fois le Saint-Denis et le Reims du Brésil. C’est la cathédrale historique, qui servit de chapelle royale et impériale aux familles royales brésiliennes et portugaises. L’édifice a toutefois gardé son titre honorifique de cathédrale après l’achèvement en 1976 de la nouvelle cathédrale métropolitaine Saint-Sébastien, qui peut accueillir quelque 20 000 personnes.

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.