Flash info

Pour la douane américaine, une flûte en bambou est un produit agricole

 

C’est la mésaventure qui est arrivée au flûtiste marocain Boujemaa Razgui à l’aéroport John Fitzgerald Kennedy de New York. Marocain installé aux Etats-Unis depuis de longues années, collaborateur régulier de la Boston Camerata, spécialiste des flûtes traditionnelles, il a vu ses instruments détruits sous ses yeux par la douane. Motif invoqué : ce sont des produits agricoles exotiques présentant un risque pathogène…

Le témoignage de Boujemaa Razgui sur CNN.

 

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.