Mot-clef : Dimitri Chostakovitch

Baguette de grand avenir : Mikhail Agrest

Baguette de grand avenir : Mikhail Agrest

DeFilharmonie Pour son premier concert de sa série d’abonnement au Palais des Beaux-Arts, la Filharmonie d’Anvers proposait une confrontation Est/Ouest : Bernstein rencontrait Chostakovitch. Malheureusement, ce concert n’a pas attiré les foules. Fidèle spectateur des prestations des phalanges belges, on ne peut que regretter des auditoires trop souvent clairsemés. La qualité des programmes, des artistes invités et des résultats artistiques en constante hausse nous amènent à nous interroger sur la logique de ...
Paradoxal Gergiev

Paradoxal Gergiev

Après la série 100% Prokofiev 2008 (en octobre et en mai), Valery Gergiev et le London Symphony Orchestra revenaient à Paris pour deux programmes à moitié russes seulement, avec deux symphonies de Chostakovitch auxquelles se joignirent Brahms le premier soir et Debussy le second. Autant dire trois univers musicaux très différents. Comment nos interprètes allaient-ils résoudre cette équation, entre différentiation ou rapprochement des styles ? La réponse fut plutôt le rapprochement, avec ...
LSO : VSOP

LSO : VSOP

Valery Gergiev, le retour ! A Dijon on a pu cette fois faire la différence entre la performance et le talent, entre le génie de l’équilibre et celui de la compréhension des textes musicaux. On se souvient ici du concert Mahler de 2008, concert mémorable où les musiciens et leur chef assurèrent la soirée avec des instruments d’emprunt venus de Paris ou de Lyon alors que les leurs étaient bloqués par ...
Beethoven & Chostakovitch

Beethoven & Chostakovitch par Valery Gergiev

London Symphony Orchestra L’ouverture de la nouvelle saison musicale à la Philharmonie luxembourgeoise a été confiée à l’Orchestre Symphonique de Londres et son directeur musical Valery Gergiev, en tournée pour deux soirées dans l’écrin architecturé signé Christian de Portzamparc. En amuse-bouche, le Concerto pour piano n°2 de Beethoven nous permet de profiter d’un somptueux Steinway confié à Alexei Volodin. Lauréat du prestigieux Concours Geza Anda à Zurich en 2003, Volodin connaît ...
L’alpha et l’oméga symphonique de Chostakovitch

L’alpha et l’oméga symphonique de Chostakovitch par Gergiev

Dans une discographie bien fournie pour un compositeur décédé en 1975, cet enregistrement se distingue pour plusieurs raisons. Le programme permet de prendre conscience en quoi le génie n’attend pas la maturité pour s’épanouir. Savoir que la symphonie n°1 est composée à l’âge de 19 ans est ahurissant. La personnalité riche et contrastée de Dimitri Chostakovitch est déjà pleinement présente et l’art de la composition allie une vraie originalité à ...
Plus noir que les ténèbres

Plus noir que les ténèbres

Orchestre National du Capitole de Toulouse La première partie du programme est lumineuse. La sonorité du violon enchanteur de Vadim Gluzman rayonne en un halo harmonieux. Cet immense artiste, qui joue sur un stradivarius historique, a offert une interprétation idéale du célèbre Concerto pour violon de Tchaïkovski. La plus grande virtuosité (et quelle virtuosité !) se fait oublier devant sa sonorité étincelante qui éclaire cette partition d’une musicalité élégante. Très engagé et ...
Quatuor Atrium, Nicolas Stavy : l’intensité musicale

Quatuor Atrium, Nicolas Stavy : l’intensité musicale

Festival International de Musique de Wissembourg 2009 Wissembourg, Eglise Saint Jean 28-VIII-2009. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Quatuor en ré mineur KV 421. Felix Mendelssohn-Bartholdi (1809-1847) : Quatuor en fa mineur op. 80. Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Quintette avec piano op. 57. Quatuor Atrium : Alexey Naumenko, 1er violon ; Anton Ilyunin, 2nd violon ; Dimitri Pitulko, alto ; Anna Gorelova, violoncelle. Nicolas Stavy, piano Wissembourg, Eglise Saint Jean 29-VIII-2009. Frédéric Chopin (1810-1849) : Polonaise-Fantaisie ...
Sol Gabetta dans la cour des grands

Sol Gabetta dans la cour des grands

Première qualité du disque Dimitri Chostakovitch de la talentueuse violoncelliste argentine Sol Gabetta, l’interprète a une connaissance intime du Concerto pour violoncelle n°2 en concert. Dès 2004 elle l’interprétait magistralement sous la baguette de Gergiev au Festival de Lucerne. Seconde qualité, l’enregistrement a été réalisé en public, l’expérience du concert étant plus à même de faire ressortir la tension qui est la condition sine qua non d’une interprétation réussie de ...
Ouverture dans la joie

Chostakovitch au-dessus de la Musique

Menuhin Festival Gstaad 2009 Sautant d’un concert à l’autre, invité de toutes parts, à Moscou aujourd’hui, à Paris demain. Un petit saut à Gstaad, avant de retourner à Londres pour un enregistrement avec le London Symphony Orchestra pour s’envoler pour le Metropolitan Opera de New York, tout en essayant de fixer des rendez-vous avec les architectes et les autorités responsables du nouveau projet du théâtre lyrique du Kirov. Valery Gergiev est ...
Leopold Stokowski et la musique de son temps

Leopold Stokowski et la musique de son temps

La longue carrière de Leopold Stokowski (1882-1977) a déjà été évoquée lors d’une parution du label allemand Membran 231059 regroupant en 10 CD diverses pages du répertoire courant. Voici cette fois ce chef légendaire dans des interprétations remarquables à plus d’un titre d’œuvres d’un seul compositeur, Dimitri Chostakovitch (1906-1975), en l’occurrence les Symphonies n°5, n°6 et n°7 « Leningrad ». Les versions de chefs illustres tels que Evgueni Mravinski, Kyrill Kondrachine, Rudolf Barshaï ...
Mécanique infernale

Chostakovitch par Pletnev, mécanique infernale

Avec ce volume, Pentatone poursuit son intégrale multi-céphale des symphonies de Dimitri Chostakovitch. Tous les participants étant rentrée en lice (Berglund, Pletnev, Jurowski et Kreizberg), on se retrouve donc au deuxième tour avec ce volume centré sur l’ultime et redoutable symphonie n°15. Très étrange de prime abord avec ses citations (Beethoven, Rossini, Wagner…), cette pièce est une énigme plongée dans un océan de souffrances. Au soir de sa vie, le ...
Chosta light

Quatuor Mandelring : Chosta light

Nous n’avons reçu que le quatrième volume de l’intégrale en cours des quatuors de Dimitri Chostakovitch par le Quatuor Mandelring, qui en comprendra cinq en tout, mais cela est suffisant pour mesurer l’apport de cette intégrale à la discographie. Première constatation, les qualités relevées dans leur intégrale des quatuors de Schubert (Audite) se retrouvent ici, à savoir un style qui se caractérise davantage par la clarté de l’articulation, la ligne mélodique ...
Chostakovitch : « Ne tirez pas sur la musique de film, je suis derrière ! »

Odna de Dimitri Chostakovitch reconstituée par Mark Fitz-Gerald

A l’instar de Brassens enjoignant «ne tirez pas sur la femme adultère, je suis derrière !», Chostakovitch aurait pu s’écrier qu’il ne fallait pas déconsidérer la musique de film car elle lui avait sauvé la vie. Staline adorait sa musique pour le cinéma et c’est vraisemblablement à elle que Chostakovitch dut de ne pas disparaître dans les purges dès 1936. Odna réalisé en 1931 par Grigori Kozintsev et Leonid Trauberg, raconte l’histoire ...
Denis Matsuev

Chamber orchestra of Europe et Denis Matsuev, assemblée de solistes

Constituer un ensemble instrumental de solistes peut donner deux résultats : dans le meilleur des cas, les talents de chacun participent d’une dynamique globale, sinon, chacun tire la couverture à soi, et la partition est prise en otage. L’interprétation du Chamber orchestra of Europe a participé de ses deux tendances, et c’est le Tombeau de Couperin qui en a fait les frais. Cette œuvre remarquable de raffinement dans l’expression autant que dans ...
Un opéra qui a du flair

Le Nez, un opéra qui a du flair

Après la légendaire version Rozhdestvensky (opéra de chambre de Moscou, Melodya, 1974), Valery Gergiev s’attaque au premier opéra de Dimitri Chostakovitch, jeune compositeur de vingt-deux ans. Le charme opère immédiatement avec cette partition volcanique, témoin de l’effervescence artistique de la naissante Union Soviétique, peu avant la mainmise de Staline sur le pouvoir. Cette parution CD fait écho à une production scénique du Mariinsky, mise en scène par Yuri Alexandrov, présentée ...
L’Inachevée de … Chostakovitch

Mouvement symphonique de Chostakovitch : l’Artiste face à Staline

Près d’une heure et quart de musique inédite de Chostakovitch, qui plus est pour moins de dix euros, c’est la fête chez Naxos ! Le parcours artistique du compositeur est indissociable des tourmentes de l’histoire soviétique, et le Mouvement symphonique composé en 1945, en est une illustration passionnante. Découvert en 2003 à Moscou dans les archives Chostakovitch, ce mouvement inachevé d’une durée de près de sept minutes était intégralement orchestré et ...
Karajan à Moscou

Karajan à Moscou

Herbert von Karajan en concert à Moscou ! L’affiche est aussi mythique qu’exceptionnelle car finalement les témoignages concertants du maître avec son orchestre sont plutôt rares en dehors des bandes des concerts du Festival de Salzbourg éditées chez Orfeo. Entre le 28 mai et le 8 juin 1969, Karajan et sa Philharmonie de Berlin se lancèrent dans une mini-tournée européenne : URSS, France et Grande Bretagne. Si Karajan s’était déjà rendu avec la ...
Un menu bien trop riche pour un Vendredi saint !

Un menu bien trop riche pour un Vendredi saint !

Olrap Sous une apparente unité thématique - la tradition russe -, c’est un festin bien trop riche et trop varié qui nous a été servi - hasard du calendrier - en un jour dévolu au jeûne. Mais enfin, la table était dressée... En hors-d’oeuvre, comme il se doit, et en toute modestie, la création du monde, le chaos primitif et le choc des éléments originels. Tel est en effet le propos de ...
Hélène Grimaud et un Beethoven tout en pureté

Hélène Grimaud et un Beethoven tout en pureté

Bien qu’Hélène Grimaud ait quitté New York depuis quelque temps déjà, ses apparitions restent des moments attendus par le public parisien. Brillante et médiatisée, «la pianiste aux loups» continue d’exciter la curiosité. Elle est apparue lumineuse et auréolée de blanc ce mercredi soir salle Pleyel. Le Concerto n° 4 s’est déroulé avec naturel sous ses doigts, avec pudeur et sans afféterie. Pas d’excentricité ni de gestes ostentatoires au détriment de la ...
semyon_bychkov

Pour Leningrad seulement

Orchestre de l’Opéra National de Paris Est-ce le changement de programme dû au forfait de Ben Heppner, avec la substitution d’extraits wagnériens par les Métamorphoses de Strauss, mais la vaste salle de l’Opéra Bastille n’était pas comble pour ce concert où la pièce principale était la Symphonie «Leningrad» de Chostakovitch. Ainsi l’Orchestre de l’Opéra National de Paris est-il sorti plus complètement que prévu de son répertoire de fosse habituel, avec une ...
Mise à nu

Mise à nu de Lady Macbeth de Mzensk

Connue par le DVD, cette production de Lady Macbeth de Mzensk de Dimitri Chostakovitch du Nederlandse Opera d’Amsterdam créée en 2006 fait escale à Paris, et restera comme un moment fort de la saison 2008/09. Le spectateur a intérêt à mettre sa ceinture de sécurité : Martin Kušej n’y va pas de main morte. Le livret est pris au pied de la lettre, sans approfondissement psychologique. Les personnages sont livrés crus, directs, ...
Des jeunes français très disciplinés reçus avec mention !

Des jeunes français très disciplinés reçus avec mention !

Orchestre Français des Jeunes Pour un orchestre de musiciens encore étudiants dans nos conservatoires et autres écoles de musique, se frotter au concerto de Tchaïkovski est déjà intéressant, mais affronter de plein fouet la Symphonie n°8 de Chostakovitch est une toute autre épreuve dont l’Orchestre Français des Jeunes s’est tiré avec les honneurs tant il est vrai que c’est surtout sur cette redoutable symphonie que nous attendions de le voir à ...
Chostakovitch et Rachmaninov pour piano et violoncelle…

Chostakovitch et Rachmaninov pour piano et violoncelle…

Bien que composées à trente années d’intervalle dans des contextes historiques différents, ces deux sonates offrent quelques points communs comme une attention particulière accordée à la mélodie, un attachement certain aux formes héritées du passé avec une structure quadripartite ici, etc. De même, une sensibilité évidente les habite, sensibilité qui touche l’auditeur d’autant que l’interprétation de Xenia Jankovic et de Jacqueline Bourgès-Maunoury est vraiment habitée et convaincante. Dans sa Sonate opus ...
Pas de mots pour décrire la perfection

Nelson Freire à Toulouse, pas de mots pour décrire la perfection

Décrire une émotion à l’aide des mots, c’est toujours ne pas rendre justice à la puissance des sentiments ; c’est traduire une impression fugace quoique indélébile en une pensée consciente fruit d’une réflexion a posteriori. Mille mots ne pourraient expliquer la sensation éprouvée grâce au jeu de Freire d’une perfection quasi atteinte. Le Concerto de Grieg, sans doute l’une des pages les plus remarquables de la littérature pianistique, trouve sa valeur ...
Tout Oistrakh pour EMI en boîte

Tout Oistrakh pour EMI en boîte

2008, ce n’est pas que l’année Karajan, c’est aussi l’année David Oïstrakh dont on célèbre également les 100 ans de la naissance. Tout comme Karajan, EMI célèbre cet anniversaire par l’édition d’un gros coffret économique qui reprend la totalité de ses enregistrements pour la marque au chien. En 17 disques, ce coffret en carton parcours vingt ans d’une excellence violonistique au service de la musique. Le mélomane commence ce voyage ...
Original et intelligent hommage à un instrument peu souvent fêté

Original et intelligent hommage à l’alto, instrument peu souvent fêté

Chostakovitch et Droujinine - Hommage à l’Alto En organisant cet «Hommage à l’Alto» l’Association Internationale Dimitri Chostakovitch a également honoré Fiodor Droujinine, altiste du Quatuor Beethoven de Moscou (à partir de 1964), en programmant des œuvres qui lui sont intimement liées : d’abord une œuvre de sa composition, puis une création mondiale «à la mémoire de Fiodor Droujinine», enfin deux œuvres de Chostakovitch, la Sonate op. 147 qui lui est dédiée et ...
Prometteur jeune quatuor russe

Quatuor Atrium, prometteur jeune quatuor russe

Réunir au même programme Beethoven et Chostakovitch pourrait bien devenir un classique des programmes des quatuors à cordes tellement ces deux immenses cycles ont marqué leur époque, et se marient finalement assez bien au même programme. Ainsi le jeune quatuor Atrium, fondé à Saint Pétersbourg en 2000, a choisi un quatuor de la période « médiane » de Beethoven, contemporain du Concerto « L’Empereur », le n°10 « Les Harpes » et un des premiers de ...
Eugene Ormandy

Eugene Ormandy, « Un son qu’on voudrait caresser »

«Un son qu’on voudrait caresser», c’est ainsi que Virgil Thomson, célèbre critique musical du New York Herald Tribune, décrivait l’Orchestre de Philadelphie. A l’écoute de cette anthologie, on est effectivement ébloui par ce qu’on pourrait aussi décrire comme un éclat doré. Le mœlleux tapis des cordes est particulièrement enivrant dans le disque intitulé «The romantic Philadelphia strings», qui contient, au milieu de pièces mineures, une magnifique Fantaisie sur un thème ...
Concert convenu de clôture d’un concours

Concert convenu de clôture d’un concours

Radu Blidar est un violoniste d’origine roumaine qui, depuis une bonne vingtaine d’années, a remporté un nombre impressionnant de concours internationaux. Ayant joué en soliste avec de nombreux orchestres un peu partout dans le monde, il semble néanmoins avoir une prédilection pour la musique de chambre. C’est à ce titre qu’il a récemment créé Vibrarte, qui est un concours international de musique de chambre et dont cet album reflète le ...
Gustavo Dudamel enflamme Pleyel

Gustavo Dudamel enflamme Pleyel

Orchestre Philharmonique de Radio France Depuis le concert du « Nouvel an à Caracas » diffusé sur Arte pour le passage en 2008 qui jouait le rappel de sa tournée mondiale avec l’Orchestre des Jeunes du Venezueala « Simón Bolívar », depuis qu’on sait que Sir Simon Rattle a dit qu’il était « le chef le plus étonnamment doué que j’ai jamais rencontré », on ne peut pas lire un article ...