Archives de l’auteur : Nicolas Mesnier-Nature

71R0Yiy0WZL__SL1200_

L’alto romantique : duos avec piano par Daniel Weissmann

Encore trop marginal, supplanté par son grand frère le violoncelle et son petit frère le violon par l'immensité de leurs répertoires, l'alto résiste, et l'on prendra toujours plaisir à se laisser envahir l'oreille par ses sonorités d'entre-deux. Daniel Weissmann met en avant « l'instrument non-roi » dans sa partie romantique. On remarquera d'ailleurs que les interprètes qui défendent avec conviction cette tranche de la production musicale ont choisi des auteurs plus connus pour ...
ysaye tarara ars

Les sonates d’Ysaÿe par Stefan Tarara

Chaque période musicale, chaque genre musical a sa planète autour de laquelle tournent les satellites. Pour le violon du vingtième siècle, les six sonates d'Ysaÿe, écrites au début des années 20, servent de mètre-étalon. Et d'autant plus qu'il s'agit certainement de son œuvre majeure, celle en tout cas par laquelle il possède encore une certaine renommée. Dans ce répertoire intimidant, il faut dire que les artistes du violon ne se bousculent ...
51BOmwlsUfL__SS500

Troisième volume consacré aux œuvres avec instruments à vent de Hovhaness

Alan Hovhaness est encore peu connu en France. Cette parution comble très partiellement cette lacune. Les formations orchestrales inattendues employées pour ces pièces par Hovhaness – hormis le brass band – parlent d'elles-mêmes : saxophone alto, percussion, harpe ; flûte, harpe, percussions ; sextuor de percussions ; huit clarinettes ; flûte et quatuor de percussions. Et c'est cette alliance originale de timbres, liée à une inspiration inédite, qui nous fait regretter l'ignorance quasi totale de cette œuvre ...
catharsis

Les musiciens et la Grande Guerre : catharsis dans les services de santé

Gaubert, Ibert et Séverac ont participé à la Grande Guerre dans les services de santé. Au-delà de ce point commun militaire, chacun d'eux trouvera à sa manière le moyen de se purifier du traumatisme des tranchées. La thématique de ce vingt-septième volume consacré aux musiciens de la Grande Guerre (volume précédé par Une mort mythique, À nos morts ignorés, Dans les services de santé le piano mobilisé...) nous fait entendre deux ...
Deodat-de-Severac-01B

Un Déodat de Séverac trop sage par Laurent Martin

Deux aspects artistiques se détachent de Séverac : d'une part des pièces puissantes, virtuoses, de celles qui font passer à la postérité – Cerdaña, En Languedoc, Le Chant de la terre – et d'autre part des morceaux plus légers de contenu et d'écriture. On pourra faire un parallèle intentionnel avec Albéniz, celui d'Ibéria d'une part, et celui des multitudes morceaux de salon de l'autre. Autrement dit, de l'eau et du vin. Malheureusement ...
51N2hi6ul9L

Un nouvel opus de Nino Rota le symphoniste

Ce sixième volume continue d'explorer l’œuvre symphonique de Nino Rota sous la direction de Giuseppe Grazioli. Et la magie opère toujours. L'atout majeur de ce nouvel album est du côté des trois Symphonies, composées respectivement en 1935-1939, 1939-1943 et 1956-1957. Nino Rota se classifie, dans l'imaginaire collectif, comme compositeur de musiques de films. Ses autres productions restent moins connues, voire pas du tout. Il rejoint ainsi la destinée d'autres auteurs souvent ...
delvincourt

Croquembouches savoureuses de Claude Delvincourt

Diane Andersen  fait un pas de plus vers l'exhumation de Claude Delvincourt avec ce premier album autour de l'oeuvre pour piano seul qui propose des Croquembouches fort savoureuses. La pianiste s'est faite remarquer pour son intérêt envers des auteurs oubliés mais néanmoins forts intéressants, tels Jongen, Castéra, Guillon-Verne et Claude Delvincourt, dont elle a déjà fait paraître un volume de musique de chambre. Avouons que les Croquembouches de 1926 demeurent assez uniques dans la littérature pianistique. ...
des equilibres

Trios d’excellence par l’ensemble Des Équilibres

Même sans jamais avoir entendu une note de Joseph-Ermend Bonnal, une évidence s'impose à nous à l'écoute de son unique trio pour cordes écrit en 1937, et donc contemporain de celui de Roussel : celle d'une musique qui fleurit d'idées et regorge de couleurs tout en gardant une certaine retenue, aux dessins mélodico-rythmiques tout en courbes. Les influences basques de ce Bordelais imprègnent son écriture. Le trio n°3 de Jean Cras, auteur ...
chaplin

De Mozart à Reich par l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté

Il n'y a pas de musique sans temps et donc sans rythme. Ce soir au Théâtre de Besançon, le XVIIIe siècle rencontrait le XXe sur cette thématique dont l'évidence touche davantage les trois auteurs contemporains que le divin Mozart, dont la conception temporelle est surtout liée à l'interprétation qu'on fait de sa musique. Mais avouons-le tout de suite : nous ne sommes pas allés ce soir au concert pour écouter Mozart. Paradoxe ...
severac

Les mélodies de Déodat de Séverac bien servies par des interprètes investis

François Leroux accompagné par Graham Johnson avaient sorti un recueil de vingt-sept mélodies de Déodat de Séverac il y a maintenant seize ans. On pouvait considérer qu'il s'agissait d'une référence, tant par les qualité certaines des interprètes que par l'unique existence de ce répertoire au disque. Anne Rodier et François-Michel Rignol remettent sur le ring dix-neuf de ces petits chefs-d’œuvre dans un registre différent de voix et d'accompagnement. Le pianiste français ...
tingaud

Tingaud dirige d’Indy : un Français chez les Allemands ?

Même si Jean-Luc Tingaud n'a que peu enregistré, un bref parcours de sa discographie nous montre un attachement évident à la musique française teinté de non-conformisme quant au choix des programmes : compositions de Rosenthal – dont il a été l'élève – un Dukas et un Bizet remarquables, des œuvres symphoniques de William Sheller, La Périchole d'Offenbach, Sapho de Massenet... Dernière aventure musicale sur support dur : la seconde symphonie de Vincent ...
tedi-papavrami-c-kauko-kikkas

Le festival de Besançon reçoit le Philharmonique de Liège

Concert fort attendu, même si les œuvres abordées restent délicates à appréhender, le public ne fut pas déçu de cette soirée majeure du  programme du Festival de Besançon cru 2016. Hersant, Prokofiev, Mahler : voilà un programme fort intéressant. Philippe Hersant remplace maintenant Guillaume Connesson en tant que compositeur en résidence jusqu'en 2017 et c'est l'occasion de découvrir des œuvres parfois inédites. Patmos, écrit en 2007, réunit un ensemble de cordes au service ...
ropartz

Sonates de Guy Ropartz, à découvrir

Le pianiste François Kerdoncuff assure la continuité artistique de ce volume 2 des sonates de Guy Ropartz paru chez Timpani. Hormis pour son excellence interprétative aux côtés de Jean-Marc Phillips-Varjabédian au violon et Henri Demarquette au violoncelle, on foncera tête baissée dans ces pièces encore peu connues du grand public. Deux raisons principales sont à l'origine de cette méconnaissance du musicien français : d'abord le développement de son activité créatrice en dehors des ...
71JOE6bQsYL__SL1000_

Premières d’un inconnu : Louis Thirion

Il semble qu'il s'agisse ici d'une double première : premier enregistrement en cd consacré à Louis Thirion et évidemment premières versions du Trio et du Quatuor. La renommée justifiée et bien établie de ses interprètes ne permet pas de douter un instant du bien-fondé d'une telle entreprise et de sa qualité interprétative. Le Quatuor Stanislas s'est d'ailleurs déjà distingué par son excellence dans la musique de chambre de Ropartz qui fut, entre ...
russes-le-feu-et-la-glace_alexandra-soummcbenjamin-ealovega

À Besançon, un dernier concert symphonique russe

Encore un programme original qui, malgré un caractère populaire a priori restreint, réussit à remplir la salle du théâtre bisontin : Jean-François Verdier termine cette saison en beauté avec des conditions extérieures qui lui ont échappé. La thématique russe réunit en une même soirée trois grands maîtres de l'écriture symphonique. D'abord une ouverture de la Khovantchina bardée de couleurs subtiles, évocatrices au possible d'un lever du jour au bord de l'eau. Les ...
petiterenarde4

Une petite renarde rusée de Janáček inventive

C'est à une féerie tant visuelle que musicale à laquelle nous a convié le Théâtre de Besançon lors de cette unique représentation de La Petite Renarde rusée, un opéra qui permet une interprétation scénique enrichie et créative. En effet, loin des déguisements animaliers enfantins ou plus ou moins ridicules, d'une abstraction dépourvue de charmes et d'idées, la direction artistique de Catherine Kollen et son Arcal (Compagnie nationale de théâtre lyrique et ...
51+4K8vuXmL

Nouvelle intégrale pour piano d’Albert Roussel : volume 2

Nous le souhaitions déjà dans un précédent article : Naxos sort le second des trois volumes qui constitueront l'intégralité de l’œuvre pianistique d'Albert Roussel. Davantage recentré sur les débuts d'un auteur trentenaire, de 1898 à 1910, ces premiers opus, hormis la Fugue, exercice d'école, imposent d'emblée la maturité et la profondeur du discours. Jean-Pierre Armengaud a repris presque tout le programme, seulement trois morceaux figuraient dans un précédent enregistrement. Les remarques interprétatives que ...
edito_2_ovhfcctheglint

Ciné-concert Carmen à Besançon

L'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté a offert un ciné-concert Carmen pour son concert du Nouvel An. Pour beaucoup, la Carmen tournée en 1915 par Cecil B. DeMille est une découverte. Un film muet court dont il a été choisi d'illustrer les images par la musique homonyme de Bizet en plus de quelques compléments dont la fameuse Arlésienne. Précisons que le film n'est pas un copier-coller de l'opéra, que la musique n'est pas la partition ...
812-hv+QNcL__SL1500_

Véronique Gens chante l’âge d’or de la mélodie française

Une maîtrise et une tenue en totale symbiose avec l'art de la mélodie française, mais on ne peut pas adhérer entièrement à une version si la langue est malmenée. « Duparc le mélancolique, Chausson l'élégiaque, Hahn le charmeur » : l'auteur du petit texte de présentation – Nicolas Southon – qualifie ainsi trois représentants majeurs de l'école française mélodique du tournant du siècle. L'interprétation de Véronique Gens aurait d'ailleurs plutôt tendance à unifier le style ...
messina_grd

Festival de Besançon : La Messe en si de Bach et le Fine Arts Quartet

Pour cette 68e édition du festival de Besançon: de Bach avec la Chapelle Rhénane à Haydn, Brahms et Connesson avec le Fine Arts Quartet. La très connue Messe en si de Johann Sebastian Bach permet de nombreuses approches musicales. La tendance actuelle est bien tournée vers le retour aux sources musicologiques. On ne parle même plus de retrouver le spirituel et les multiples et très complexes symbolismes qui y sont attachés, ...
Sympho_Mulhouse _Y_Petit_9

Guillaume Connesson enthousiasme à Bâle et Besançon

Au Festival de Besançon, la nature était le sujet thématique du concert donné par l'Orchestre symphonique de Mulhouse placé sous la direction de Patrick Davin. On retiendra surtout Flammenschrift et le Concerto pour violoncelle de Guillaume Connesson.  Trois manière de la voir, de l'entendre et de l'écrire ou la décrire. De Schumann – Symphonie Rhénane – à Honegger – Pastorale d'été – pour conclure avec le Concerto pour violoncelle (2008) de Guillaume ...
71tRSJhHZTL__SL1002_

« La figure du tyran » : réussite d’une nouvelle série sous la direction d’Amaury du Closel

Premier d'une nouvelle série ? C'est ce que laisse entendre le titre "Suppressed Music Series" figurant sur la pochette du disque. L’Ensemble Voix étouffées a été fondé par Amaury du Closel en 2005 afin de jouer la musique des compositeurs qui furent victimes du nazisme. Monté récemment sur scène à Dijon et à Nanterre et Paris, composé par Viktor Ullmann en détention au camp de Therensienstadt quelques mois avant son assassinat, l'Empereur d'Atlantis s'impose ...
81x5ZIfyjKL__SL1500_

Deux premières au répertoire de Jacques Ibert par Jacques Mercier

Ibert, deux Premières, Mercier : la formule associative sous-entend intérêt patrimonial, curiosité intéressée et qualité reconnue. Additionnées entre eux, les trois éléments génèrent bien plus : immense musicien, évidence artistique, identification interprétative totale. Le chevalier errant (Don Quichotte) est le second ballet composé par Ibert après Diane de Poitiers, entre 1935 et 1936. A l'origine œuvre d'importance comprenant danse, chant choral et déclamation, Ibert en tire une suite de concert que nous entendons ici, ...
61awahO-L3L

Œuvres pour piano de Cécile Chaminade par Johann Blanchard

Née en plein milieu du XIXe siècle et décédée peu de temps avant la libération de Paris, la longue vie de Cécile Chaminade lui a permis d'écrire des centaines de morceaux de musique dans le style romantique. Un bain jouissif de notes et d'idées faites pour plaire. A vrai dire, c'est après la Première Guerre Mondiale que son style, dira-t-on souvent, démodé, ne fera plus les beaux jours des salons élégants ...
brundibar

Brundibár à Besançon 

A travers les oeuvres des compositeurs persécutés, hommages à une époque, à un style, aux victimes des nazis. On pourra espérer loin l'époque de la découverte de ces artistes compositeurs assassinés par des nazis épurateurs de la modernité : de plus en plus, Schulhoff, Ullmann, Krása ont voie au chapitre. Seul dans ce programme Kurt Weill l'exilé est resté dans les mémoires de façon continue. Pas pour le Berliner Requiem toutefois, à ...
71IjF8z3SWL__SL1000_

Révélation de Martial Caillebotte par Michel Piquemal

Il y a des sorties qu'on n'attend plus, d'autres qu'on n'attend pas et d'autres qu'on espère. Michel Piquemal, grand découvreur et défenseur de la musique française se rattache à la dernière option avec ce bel album de découverte de Martial Caillebotte. Précédé par une sortie consacrée à la Messe Solennelle de Pâques, c'est au tour du Dies Irae, du Psaume 132 et du poème symphonique avec récitant Une journée de ...
81x+ZBn7SGL__SL1500_

Œuvres de chambre de Laurent Lefrançois en découverte

A l'écoute de la musique de Laurent Lefrançois, on sera sans doute un peu désarçonné par un certain éclectisme entre les divers morceaux de musique chambriste réunis sous le titre de « Balnéaire ». On sera également titillé par une association de timbre parfois inattendus – le marimba et la clarinette – parfois proche d'une certaine tradition française aimant jouer avec les sonorités de tous les bois. Et encore, ces références à d'autres ...
61gmfffwakL

Nouvelle intégrale de l’œuvre pour piano de Déodat de Séverac

Ce triple album constitue un réenregistrement de Cerdaña et En vacances que François-Michel Rignol avait déjà joués chez le même éditeur en 2008 et un complément s'élargissant à l’œuvre complète pour piano de Séverac. Initiative qui n'est pas légion et mérite toute notre attention, tant la musique du saint-félicien demande de ne pas se limiter aux cycles les plus connus. Et surtout, une approche globale permet de ne pas s'arrêter aux ...
81pKDuvC6pL__SL1429_

Nouvelle version du Rossignol éperdu de R. Hahn par Billy Eidi

Reynaldo Hahn, c'est encore et toujours Ciboulette et quelques mélodies. Le reste de la production semble toujours ne concerner que quelques spécialistes de la Belle Époque. Et pourtant, le très long cycle de poèmes pour piano Le rossignol éperdu mérite bien davantage que l'ignorance quasi complète dont il fait preuve. Il faut rappeler que la première intégrale date de 2001, et que c'est le pianiste américain Earl Wild qui l'a réalisé ...
city lights5

Ciné-Concert du Nouvel An à Besançon 

Pour le ciné- concert du Nouvel An, Les Lumières de la ville de Charlie Chaplin brillaient de mille feux. L'exercice est presque devenu à la mode : convier un orchestre symphonique classique afin d'accompagner en live un film muet. Le ciné-concert, ou plus généralement la musique de film, bien que fort souvent considérée à tort comme simplement illustrative, relève pourtant de la haute voltige artistique. Quand on se remémore Eisenstein travaillant main ...