Archives de l’auteur : Jean-Luc Clairet

bac145-cover-iolantacassenoisetterecto

Iolanta et Casse-noisette, la formidable réussite de Tcherniakov

BelAir classiques publie ce qui restera comme une des productions les plus marquantes de l’ère Lissner. Pour le diptyque testamentaire de Tchaïkovski, l’Opéra de Paris a mis ses talents entre les mains du metteur en scène Dmitri Tcherniakov. Iolanta et Casse-noisette ont été composés et créés en même temps, et ce DVD restitue les représentations à Garnier du printemps 2016. Si Tchaïkovski a d’abord douté du second avant de finir par ...
PG

Frank Fannar Pedersen illumine Peer Gynt à Bâle

Deuxième saison consécutive du Peer Gynt chorégraphié avec succès par le suédois Johan Inger pour le Ballett Theater Basel et porté par un danseur merveilleux : Frank Fannar Pedersen. Ibsen n’avait pas apprécié la musique que Grieg avait écrite (de 1874 à 1876) pour sa pièce-monde (7 heures !) contrairement au public qui ovationna le compositeur. Les hommes de théâtre qui montent ce monument du dramaturge norvégien en délaissent généralement la bande-son, ...
KA4

Un King Arthur shakespearien à Bâle

Bâle restaure de fond en comble le livret de John Dryden souvent évincé des productions du King Arthur de Purcell. Bien que très problématique pour un spectateur n’étant pas totalement germaniste, la proposition du metteur en scène allemand Stephan Kimmig révèle au final une ambition de première importance. Quatre heures avec entracte ! Musique : une heure et demi. Mots (dans la langue de Goethe et non-surtitrés) : plus de deux ...
À Bâle, Lucia di Lammermoor face à l’hystérie masculine

À Bâle, Lucia di Lammermoor face à l’hystérie masculine

Le Theater Basel (élu Théâtre de l’année 2018 par le magazine Theater heute) affiche une splendide production du plus célèbre opéra de Donizetti. La distribution impressionne autour de Rosa Feola dans le rôle-titre tandis que la traduction conceptuelle et plastique du tandem Py-Weitz captive une nouvelle fois. Une immense construction de briques grises abrite une minuscule chambre devinable derrière une photo, datée de 1887, du neurologue Jean-Martin Charcot en pleine séance ...
Marianne Beate Kielland

Juditha triumphans par Jordi Savall : le triomphe des femmes

Avant Paris et Barcelone, Jordi Savall a étrenné à Beaune une audacieuse version du chef-d’œuvre de Vivaldi entièrement dévolue à une distribution féminine. Et si Juditha triumphans « oratorio militaire sacré » était aussi le seul opéra de Vivaldi ? À chaque audition du seul oratorio rescapé de l’abondant corpus du célèbre compositeur, l’on se dit qu’avec son inspiration constante (quelle enfilade de numéros irrésistibles !), la lisibilité de son scénario, il fonctionnerait bien mieux ...
faire vivre l'opéra actes sud

Bernard Foccroulle, lorsque 12 ans seront passés

Mon premier est un livre d’images. Mon second est un livre de mots, les deux publiés chez Actes Sud. Mon tout scelle en beauté les douze années de Bernard Foccroulle à la tête du Festival d’Aix-en-Provence. Le pouvoir des images L’opéra, miroir du monde suffit à rappeler combien, pendant douze étés, Aix aura porté l’art lyrique à un niveau d’intelligence qui, tant sur le plan musical que scénique, fait d’une manifestation au départ ...
LCS

La Campana sommersa, l’opéra englouti de Respighi

Malgré le succès de sa création en 1927 à Hambourg comme de ses reprises en 1928 à New York, en 1929 à la Scala, La Campana sommersa (la Cloche engloutie) de Respighi a régulièrement replongé dans les oubliettes de l’histoire. Quinze ans après une version de concert en 2003 au Festival de Radio-France à Montpellier (éditée chez Accord), cette nouvelle tentative du Teatro Lirico de Cagliari sera-t-elle la bonne ? Le renom ...
IMG_5431@Gilles Abegg Opéra de Dijon

Bouleversante Jenůfa de Janáček à Dijon

Forte émotion pour la Jenůfa qui ouvre la nouvelle saison de l'Opéra de Dijon : une mise en scène intense, une fosse surchauffée et une distribution magnifique. Dans son troisième opéra comme dans les huit autres, Janáček « s’est intéressé aux hommes plutôt qu’aux faits » dit très justement le metteur en scène, Yves Lenoir. Jenůfa, son premier succès, est probablement le manifeste le plus spectaculaire de cette empathie qui permet au compositeur ...
BH

Bruno Helstroffer, passé présent et futur du théorbe

Comment deux siècles ont-ils pu se passer du théorbe ! Acteur essentiel de la musique dès la fin du XVIe siècle, le bel endormi a effectué son grand retour au sein des formations baroques sur instruments anciens à la fin du XXe. Le voici au premier plan avec Bruno Helstroffer. Bruno Helstroffer est de ces musiciens qui pratiquent le transgenre musical le plus stimulant qui soit. C’est au Dean Moriarty de Jack ...
AC

Ombre et lumière sur le Festival de Besançon

Non, comme tient à le souligner en ouverture la nouvelle Présidente de son festival, « Besançon n’est pas une belle endormie », ainsi que le prouvera une 71e édition vivifiée par quelques mémorables mises en lumière autour de la résidence, pour deux années, d’Éric Tanguy. « Le ciel n’est pas misogyne » constate également Myriam Grandmottet à la Rodia, sous la ligne de crête de la Citadelle de Vauban, le soir du concert gratuit offert ...
Livre Verdi Wagner

Verdi et Wagner croisent encore le fer

Issu d’un colloque organisé en 2013 à l’Université Rennes 2 à l’occasion du bicentenaire de leur naissance, ce Verdi/Wagner : images croisées signe peut-être la fin du match, en faisant le tour de l’arène où la critique musicale a enfermé deux siècles durant les deux compositeurs d’opéras les plus dissemblables qui fussent, aujourd’hui les plus populaires qui soient. Quel mélomane n’a pas participé à ce choc des titans ? S’initier à l’art lyrique ...
La Côte Saint-André 2018, Sacré Berlioz, sacré festival

La Côte Saint-André 2018, Sacré Berlioz, sacré festival

Intitulé "Sacré Berlioz", le festival encense cette année la production sacrée du compositeur. Il est aussi l’aboutissement des dix années du patient travail de son directeur, Bruno Messina, parvenu à rendre à la France un de ses plus grands compositeurs, mais, plus fort encore, à nous faire entendre du Berlioz partout. Cela commence avec le visage même, assez berliozien, de Philippe Bianconi. Dans la cour du Château Louis XI, le grand ...
Bernard Richter, de Neuchâtel à La Scala

Bernard Richter, de Neuchâtel à La Scala

Salzbourg en 2012 avec La Flûte enchantée, formidable Chevalier Des Grieux en 2016 à Genève, Don Ottavio au Japon et à la Scala en 2017, Pelléas au Wiener Staatsoper … Bernard Richter, qui fit ses débuts en Tamino en 2001 à Leipzig, semble ressusciter l’âge d’or des ténors solaires et gracieux (Wunderlich, Tappy…) dont le disque s’est souvent fait l’écho. L’atout supplémentaire d’une certaine puissance d’émission l’invite à passer de ...
MB2018(2)

Les Musicales de Blanchardeau passent la cinquième

Seizième année d’un petit festival breton attaché à la transmission du grand répertoire qui innove également par le biais d’une soirée destinée à mettre en avant quatre jeunes talents. Mine de rien, les Musicales de Blanchardeau 2018, tranquillement rêvées « Nuits rhénanes », balaient audacieusement un spectre qui va des 17 ans de précoces jeunes talents parrainés par Jean-Marc Luisada aux 72 ans du Fine Arts Quartet, en passant par l’âge médian du ...
MM

Songline de Marc Mauillon, sur la route

Songline, l’itinéraire monodique de Marc Mauillon trace sa route et pose son havresac au pied des Vosges. Au terme d’une semaine sous le charme du jeune baryton français invité par Musique et Mémoire pour quatre soirées, le public très averti du Festival fait le plus chaleureux des accueils à ce solo inédit créé en 2014, en Bretagne, au Petit Festival. Même si tout, dans le programme général de l’impressionnante vingt-cinquième édition du ...
the seasons Haydn beaune 15 juillet 2018 110

Les Saisons de Haydn en technicolor par Paul McCreesh à Beaune

Avec cette toute nouvelle version en anglais, Paul McCreesh adoube de la plus spectaculaire façon le troisième et dernier oratorio de Joseph Haydn en égal de La Création. Une immense soirée. Les Saisons ont longtemps vécu dans l’ombre projetée par La Création. Probablement à cause de l’ambition cosmique d’un Monde qui se crée dans celle-ci préférée à la célébration panthéiste d’un Monde déjà créé par le biais de vignettes hugoliennes de ...
Olivier Py

Olivier Py, vingt ans après

En 1999, à Nancy, Jean-Marie Blanchard confiait le Freischütz à Olivier Py. Le jeune metteur en scène de théâtre qu’il était est vite devenu un artiste majeur des scènes d’opéra. Sa collaboration spectaculaire avec le décorateur Pierre-André Weitz fait rimer œuvre lyrique avec choc esthétique, tel ce Tristan de référence immédiatement entré dans l’histoire. Olivier Py, parfois malmené par une frange critique à qui il arrive de confondre purisme et puritanisme, comme de lui reprocher ce qu’on nomme un style, ...
ARIADNE AUF NAXOS (ARIANE A NAXOS) de Richard Strauss, mise en scene de Katie Mitchell, direction musicale Marc Albrecht au Theatrte de l'archeveche du 4 au 16 juillet 2018 dans le cadre du Festival International d'art lyrique d'Aix en provence avec l'orchestre de Paris.
Avec: Lise Davidsen (Ariadne), Eric Cutler ( Bacchus), Sabine Devieilhe (Zerbinetta), Angela Brower (Der Komponist), Huw Montague Rendall (Harlekin), Jonathan Abernethy (Brighella), Emilio Pons (Scaramuccio), David Shipley (Truffaldin), Beate Mordal (Najade), Andrea Hil (Dryade), Elena Galitskaya (Echo), Josef Wagner (Ein Musiklehrer), Rupert Charlesworth ( Ein Tanzmeister), Petter Moen (Ein Offizier), Jean-Gabriel Saint Martin(Ein Perückenmacher), Maik Solbach ( Der Haushofmeister), Sara Vemie (Ein Lakei).
 (photo by Pascal Victor/ArtComPress)

Ariane à Naxos par Katie Mitchell à Aix, vie et transfiguration

La folle inventivité de cette Ariane à Naxos, son intelligence de chaque instant, sa classieuse beauté visuelle, ainsi que la perfection de sa distribution, nous ont, à une réserve près, enchanté. Avec cette ultime production issue de la résidence aixoise de la grande metteuse en scène anglaise, Bernard Foccroulle clôt en beauté une présence de douze années à la tête d’un des festivals les plus intéressants du monde. Le sixième opéra ...
LA FLUTE ENCHANTEE, DIE ZAUBERFLOTE, Amadeus Mozart, Livret d’Emmanuel Schikaneder, direction musicale Raphael Pichon, mise en scene Simon McBurney, decors Michael Levine, costumes Nicky Gillibrand, lumiere Jean Kalman, Video Finn Ross, Son Gareth Fry, Drei Knaben Knabenchor der Chorakademie Dortmund, Chœur English Voices, Orchestre Freiburger Barockorchester, Festival d'Aix en Provence, du 6 au 24 juillet  2018 au Grand Theatre de Provence
Avec : Stanislas de Barbeyrac (Tamino), Mari Eriksmoen (Pamina), Olga Pudova  (Die Konigin der Nacht),  Thomas Oliemans (Papageno), Regula Mühlemann (Papagena), Christof Fischesser (Sarastro), Andreas Conrad (Monostatos), les Dames Ana-Maria Labin, Silvia de La Muela, Claudia Huckle
(photo by Pascal Victor/ArtComArt)

La Flûte de Simon McBurney ré-enchante Aix-en-Provence

Ainsi qu’il l’avait fait pour Le Songe d’une nuit d’été par Robert Carsen, Bernard Foccroulle, pour sa dernière programmation à la tête du Festival d'Aix-en-Provence, ré-inscrit un de ses plus grands succès, cette Flûte enchantée de 2014 réinventée par Simon McBurney, et dont la distribution quasi-fidèle est magnifiée par la direction bouleversante de Raphaël Pichon. Le plus grand mérite du travail du metteur en scène britannique est de parvenir à unifier ...
L'ANGE DE FEU de Serguei Prokofiev,, mise en scene de Mariusz Trelinski, , direction musicale Kazushi Ono au Grand Theatre de Provence du 5 au 15 juillet 2018 dans le cadre du Festival International d'art lyrique d'Aix en provence avec l'ochestre de Paris.
Avec:  Ausrine Stundyte (Renata), Scott Hendricks (Ruprecht), Agnieszka Rehlis (La Voyante / La Mere superieure), Andrei Popov ( Mephistopheles / Agrippa von Nettesheim), Krzysztof Bączyk ( Faust / L'Inquisiteur), Pavlo Tolstoy ( Jakob Glock / Un medecin), Lukasz Golinski ( Matthieu Wissmann / L'Aubergiste / Un serviteur), Bernadetta Grabias ( La Patronne de l'auberge), Bozena Bujnicka ( Premiere religieuse), Maria Stasiak (Seconde religieuse).
 (photo by Pascal Victor/ArtComPress)

L’Ange de feu haletant et cinématographique de Mariusz Treliński à Aix

Cette première aixoise d’un opéra que son auteur n’a jamais vu est un coup de maître. L’exécution musicale transporte. La mise en scène impose avec talent des choix audacieux. Au final, c'est un KO pour tous. Si nous doutions récemment de la qualité du premier opéra de Prokofiev, Le Joueur, il en va tout autrement de L’Ange de feu, son quatrième opus lyrique, qui nécessita sept années d’accouchement (1919-1927) et ne naquit ...
Aix 2018, la ferveur Seven stones

Aix 2018, la ferveur Seven stones

À la marge des productions attendues de la 70e édition du Festival d’Aix-en-Provence, la création mondiale de Steven stones d’Ondřej Adámek  interroge, hypnotise et finit par éblouir. Le biais d’un voyage intérieur aux résonances contemporaines s'accompagne d'un retour aux sources matriciel vers les fondements du genre : la voix et l’instrument. Bien que très jeune, le tchèque Ondřej Adámek a déjà beaucoup voyagé, dans le monde (de Bali à la Villa Médicis où ...
werther

Le Werther exceptionnel de Juan Diego Flórez et Tatjana Gürbaca

Du Werther zurichois monté récemment par l’Opéra du Rhin, on aurait tort de ne retenir que la présence du Werther de Juan Diego Flórez: le travail de Tatjana Gürbaca affranchit Werther de tout procès en désuétude. Jusqu’à ce jour, il était difficile en DVD de voir Werther autrement qu’au travers d’un écran bien opaque, celui de tant de mises en scènes respectueusement enrubannées dans la joliesse décorative d’un XVIIIe siècle de façade, avec ...
FF

Ferez et Pantillon questionnent le cœur du XXe siècle

La collaboration entre le hautboïste français et le pianiste suisse, qui avait déjà donné naissance à un disque très émouvant autour de Pavel Haas (clef ResMusica en 2014), se prolonge avec l’introspectif At the heart of the 20th century, une plongée musicale franco-suisse enregistrée à la frontière des deux pays. Elles ne sont pas si fréquentes, pour le hautbois, les occasions de se faire entendre loin des grands orchestres dont il ...
Opera de Lyon_Don Giovannii_Mozart_David Marton

Don Giovanni à Lyon, les hautes solitudes du plaisir

Succès musical mais accueil contrasté pour la mise en scène de ce dernier spectacle de la saison lyonnaise (que 14 communes de la région pourront découvrir sur écran géant le 7 juillet). Pourtant l’on n’avait encore jamais vu dans cet état le plus célèbre séducteur de la planète lyrique. « Et ces heures d’amour furent pour moi des siècles de solitude atroce ... » Cet exergue du programme est le postulat de cette énième vision ...
El Prometeo à Dijon, résurrection, création et révélation

El Prometeo à Dijon, résurrection, création et révélation

350 ans après sa création à Vienne, El Prometeo d’Antonio Draghi ressuscite à Dijon grâce à un Leonardo García Alarcón chef mais aussi compositeur inspiré.  On avait découvert le chef argentin en archéologue de chefs-d’œuvre (Il Diluvio universale et Nabucco, de Michelangelo Falvetti). On le découvre ici en compositeur. La musique perdue du troisième acte de l’opéra de Draghi est entièrement de sa main. Une musique de la plus belle inspiration, plus d’un ...
salines_savall

Haendel ciselé par le Concert des Nations à la Saline Royale

Depuis 2016, Jordi Savall ponctue de concerts sa résidence en Bourgogne-Franche-Comté. Celui-ci est consacré à deux œuvres parmi les plus populaires de Haendel. Que de souvenirs d’enfance mélomane attachés à ces œuvres fondatrices de tout parcours avec la musique classique ! Quelle émotion de réentendre ces tubes à l’intérêt inépuisable sous la gestique si inventive de Jordi Savall et dans ce lieu symbolique de la Saline Royale d’Arc-et-Senans ! Bien avant que Jean ...
GerMANIA à Lyon, le requiem des âmes ruinées

GerMANIA à Lyon, le requiem des âmes ruinées

La formidable réussite de GerMANIA doit autant à l’inspiration indiscutable de la partition d’Alexander Raskatov qu’à celle de la mise en scène de John Fulljames. Les chanteurs suivent. Les spectateurs aussi, qui, au soir de cette dernière représentation, acclament le compositeur. L’Opéra de Lyon avait révélé le nom d’Alexander Raskatov avec la création française, en 2014, de son premier opéra achevé Cœur de chien. Le succès a encouragé Serge Dorny à ...
TRP2

The Rake’s Progress à Bâle, un bijou signé Lydia Steier

Les réserves que nous avions exprimées à l’encontre de l’Alcina imaginé à Bâle par Lydia Steier fondent devant son éblouissant Rake’Progress. Créé en 1951 à la Fenice, ultime tribut néo-classique à ses aînés en musique, et forcément, pour l’époque, idéale machine à invectives à l’adresse d’un compositeur qui ne voulut jamais s’enfermer dans un système, l’unique opéra de Stravinsky a fini par imposer la singularité de son sec lyrisme, l’ingéniosité de ...
Olivier Py, vingt ans déjà

Olivier Py, vingt ans déjà

En 1999, à Nancy, Jean-Marie Blanchard confiait le Freischütz à Olivier Py. Le jeune metteur en scène de théâtre qu’il était est vite devenu un artiste majeur des scènes d’opéra. Sa collaboration spectaculaire avec le décorateur Pierre-André Weitz fait rimer œuvre lyrique avec choc esthétique, tel ce Tristan de référence immédiatement entré dans l’histoire. Olivier Py, parfois malmené par une frange critique à qui il arrive de confondre purisme et puritanisme, comme de lui reprocher ce qu’on nomme un style, ...
LJ1

Bâle rafle la mise avec la création suisse du Joueur

Une distribution et un orchestre chauffés à blanc, une mise en scène plutôt spectaculaire : il fallait au moins cela pour révéler au public du Théâtre de Bâle la difficile partition de Prokofiev. Le Joueur est-il un bon opéra ? Composé à toute vitesse (en quelques mois) sur un livret tiré du bref roman écrit à toute vitesse lui aussi (en quelques jours) par Dostoïevski, le deuxième opéra des huit du grand compositeur ...