Bannière-Web-ResMusica-728x90

Tingaud dirige Poulenc : confirmation d’impression

À emporter, CD, Musique symphonique

Francis Poulenc (1899-1963) : Les Biches, suite ; Les Animaux Modèles, suite ; Sinfonietta. RTÉ National Symphony Orchestra, direction : Jean-Luc Tingaud. 1 CD Naxos. Enregistré au National Concert Hall de Dublin, en mars 2017. Durée : 65:38

 

poulencOn tient avec ce programme l’essentiel de la musique d’orchestre de . Réunis sous la forme condensée de suite, les deux ballets Les Biches et Les Animaux Modèles précèdent l’unique ouvrage symphonique de l’auteur, la Sinfonietta.

Entre Les Biches créées en 1924, Les Animaux Modèles en pleine occupation en 1942 et la Sinfonietta de 1947, c’est toute la période créatrice de Poulenc qui nous est proposée. Ainsi, loin de sentir évoluer le style d’écriture, il faut plutôt chercher dans la finesse et le détail l’art de la maîtrise orchestrale. est sensible à la légèreté de la jeunesse du premier, au presque trop sérieux du second, à la maturité, totale maîtrise mélodique et architecturale, du dernier. L’orchestre irlandais est dirigé par , dont on a pu déjà apprécier son approche de la musique française dans des programmes sortant un peu des sentiers battus (avec Vincent d’Indy par exemple).

L’essentiel revient à donner l’impression que, malgré les rappels musicaux de grands maîtres passés et présents – voire la citation ouverte de la chanson patriotique « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine » dans le « Lion amoureux » des Animaux (parfait exemple de résistance musicale en pleine occupation allemande !) – ce que l’on entend reste du Poulenc avant tout. Et le ton trouvé par Jean-Luc Tingaud est bien le bon, empreinte de celui qui fut formé auprès de Manuel Rosenthal.

L’orchestre de la radio irlandaise se laisse porter avec naturel et équilibre dans les voix et dans les rapports de force des différents pupitres. À la manière des morales de La Fontaine qui ont inspiré Poulenc pour les Animaux, on pourrait dire comme confirmation du talent du discret chef à l’enregistrement : rien ne sert de courir, il faut ressentir. Confirmé !

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.