FBS-ResMusica-mégaBannière

Regards sur l’étoile Agnès Letestu

À emporter, Danse , DVD, DVD Danse

Regards sur une étoile : Agnès Letestu, Danseuse Étoile de l’Opéra de Paris. Réalisation : Marlène Ionesco. Version française. 1 DVD Delange Productions. Toutes zones. Durée : 54 minutes. 2005.

 

, Étoile de l’Opéra de Paris depuis le 31 octobre 1997, est habituellement une danseuse que l’on voit comme le parangon de la ballerine, habilitée à danser les grands rôles académiques de Petipa. Cependant, la confiance de pour lui confier le rôle de Giselle est une heureuse décision : on en voit un extrait dans ce documentaire, qui montre une Giselle très sensible et émouvante.

Filmé sur l’épaule, ce documentaire veut être une sorte de film « quelques jours avec … » ; on suit les voyages d’ à Valence, à Florence. On la découvre en coulisses, dans sa loge, dans son appartement. On partage ses conversations personnelles, ses doutes, ses passions pour la plongée sous-marine, les costumes. Quand elle se pose la question de sa reconversion après sa vie de danseuse et qu’elle confie s’intéresser à la comédie, on se prend d’affection pour cette femme intelligente. On se délecte de jolis passages sur scène, aussi bien dans le répertoire auquel on l’attribue volontiers, Nikiya de La Bayadère, ou Kitri de Don Quichotte, que dans des ballets un peu plus inattendus, telle que In the middle, Somewhat elevated ou Shéhérazade de .

On admire son professionnalisme, sa pondération et la manière posée qu’elle a de réfléchir. Mlle Thesmar, qui l’assiste aux répétitions, évoque la conception du rôle de Giselle que veut privilégier Agnès Letestu : Giselle est un être de non-communication, souffrant d’être mal-aimée. On assiste alors à une très belle leçon de danse classique, à l’élégance toute française, très respectueuse de la tradition, pourtant si difficile à transmettre.

C’est également pour montrer cette rigueur que Florence Clerc a invité l’artiste parisienne à Florence, avec comme partenaire Roberto Bolle, pour montrer à la compagnie de ballet de Florence une manière de faire qui figure parmi les meilleures manières de danser, sans étalage d’effets vulgaires et convenus, mais avec un permanent contrôle de soi. Mlle Letestu, évoluant à son rythme, prend des éléments de la vie de tous les jours, de tout ce qui peut la nourrir intérieurement pour rendre encore plus riche ses personnages

C’est en cela que le choix de marcher dans la rue à côté de l’artiste, de la suivre dans des endroits moins cérémonieux que celui de la scène, nous permet de créer une sorte d’intimité avec une personnalité attachante. On est bien loin d’un cadre officiel d’un documentaire aseptisé destiné à rester pour la postérité, on se trouve plutôt dans une histoire personnelle entre l’artiste et nous, artisanalement construite, pierre par pierre.

La réalisatrice Marlène Ionesco a comme nouveau projet de réaliser un film sur Dominique Khalfouni et son fils  ; pour l’aider à réaliser ce film, elle est à la recherche de subventions et co-producteurs européens, et c’est bien cela aujourd’hui qu’il manque à la diversification de la culture. On peut s’adresser, pour acquérir ce DVD ou autres informations, aux coordonnées ci-dessous.

Delange Productions – Marlène Ionesco. 36, Villa Chaptal, 92300 Levallois-Perret. delangeprod@hotmail. com

Banniere-clefdor1-aveclogo

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.