Mot-clef : Richard Wagner

victor-julien-laferriere-resize

L’irrésistible ascension du violoncelliste Victor Julien-Laferrière

Accompagné par l’Orchestre de Chambre de Paris dirigé par David Reiland, le jeune violoncelliste français s'attaque au redoutable Concerto pour violoncelle de Schumann. Âgé de 28 ans, bardé de récompenses internationales dont le Premier prix au Concours international Reine Élisabeth de Belgique en 2017 (lire notre entretien à l'issue du concours), puis en France Soliste de l’année aux Victoires de la musique classique en 2018, Victor Julien-Laferrière mène depuis quatre ans ...
salonen-1

Esa-Pekka Salonen et le Philharmonia Orchestra au TCE

Pour leur traditionnel passage à Paris, au Théâtre des Champs-Élysées, Esa-Pekka Salonen et le Philharmonia Orchestra livrent au public parisien un concert de belle tenue, très apollinien, où manque toutefois le frisson dionysiaque. Tandis qu’à la même heure un autre Finlandais, Mikko Franck, fait swinguer la Philharmonie de Paris en célébrant Bernstein, c’est dans la salle de l’avenue Montaigne, bien peu remplie, qu’Esa-Pekka Salonen déroule un programme tout entier construit à ...
Lohengrin
von Richard Wagner
Romantische Oper in drei Aufzügen 
 Libretto vom Komponisten
 
Musikalische Leitung: Cornelius Meister
Regie: Árpád Schilling
Bühne: Raimund Orfeo Voigt
Kostüme: Tina Kloempken
Mitarbeit Kostüme: Saskia Schneider
Licht: Tamás Bányai
Dramaturgie: Miron Hakenbeck
Chor: Manuel Pujol
 
Auf dem Bild
Simone Schneider (Elsa von Brabant), Goran Jurić (Heinrich der Vogler), Okka von der Damerau (Ortrud), Staatsopernchor Stuttgart
 
Foto: Matthias Baus

Lohengrin pour l’humanité d’aujourd’hui par Arpád Schilling

Michael König triomphe dans le rôle-titre pour les débuts d'une nouvelle ère à Stuttgart. Une première peut en cacher d’autres : ce n’est pas seulement une nouvelle mise en scène de Lohengrin qui est dévoilée ce soir, mais c’est aussi une nouvelle équipe, nouvel intendant, nouveau chef de chœur et nouveau directeur musical. Mais, ce spectacle le prouve, cette série de débuts n’est pour autant pas une tabula rasa ; Wagner était déjà ...
A la Philharmonie de Paris, Valery Gergiev conclut sa Tétralogie wagnérienne

A la Philharmonie de Paris, Valery Gergiev conclut sa Tétralogie wagnérienne

Bien loin de l’adieu crépusculaire en demi-teinte qu’on était en droit de redouter après le Siegfried de la veille, c’est sur un Crépuscule des dieux éclatant que Valery Gergiev conclut son marathon wagnérien. Si Siegfried la veille avait pu manquer quelque peu de souffle du fait d’une direction assez inconstante du chef, le Crépuscule de ce soir bénéficie, au contraire, d’une conduite orchestrale sans faille et d’une prestation instrumentale de tout ...
gergiev vign

Siegfried à la Philharmonie de Paris par Valery Gergiev

Retour de Valery Gergiev et de ses troupes du Mariinsky à la Philharmonie de Paris pour ce deuxième volet de la Tétralogie wagnérienne. Après un Or du Rhin irréprochable et une Walkyrie saisissante la saison dernière, le chef ossète retrouve, ce soir, le public parisien afin d’achever son audacieux pari, en débutant par un Siegfried de belle tenue qui laisse, toutefois, entrevoir quelques faiblesses. Des réserves qui touchent à la forme ...
joseph_keilberth_profil

Josef Keilberth et le romantisme germanique, une adéquation parfaite

Double célébration : on fête le cent-dixième anniversaire de la naissance de Joseph Keilberth (né le 19 avril 1908) et l’on pleure les cinquante ans de sa mort le 10 juillet 1968 lorsqu’il s’effondra dans la fosse de l’Opéra de Munich durant le deuxième acte de Tristan und Isolde. À soixante ans, un interprète majeur du grand répertoire germanique disparaissait au sommet de son art qui s’était pleinement réalisé dans une ardente ...
Livre Verdi Wagner

Verdi et Wagner croisent encore le fer

Issu d’un colloque organisé en 2013 à l’Université Rennes 2 à l’occasion du bicentenaire de leur naissance, ce Verdi/Wagner : images croisées signe peut-être la fin du match, en faisant le tour de l’arène où la critique musicale a enfermé deux siècles durant les deux compositeurs d’opéras les plus dissemblables qui fussent, aujourd’hui les plus populaires qui soient. Quel mélomane n’a pas participé à ce choc des titans ? S’initier à l’art lyrique ...
Tristan und Isolde

Une étonnante reprise du Tristan und Isolde de Peter Sellars

En ouverture de cette saison anniversaire de l’Opéra de Paris, cette reprise du Tristan und Isolde par Peter Sellars a de quoi surprendre et à plus d’un titre. Avec une mise en scène désormais classique mais toujours pas acceptée par une partie du public et une distribution dépareillée mais pas inintéressante dans les contrastes qu’elle propose, le beau, le laid, le poétique et le trivial se côtoient. Treize années après les ...
andrei-korobeinikov

Un week-end aux 10e Pianos Folies du Touquet

Les Pianos Folies du Touquet connaissent cette année leur dixième édition : un chiffre qui invite autant à la rétrospective qu’aux projets d'avenir. Yvan Offroy, directeur du festival, aura réussi son pari : en dix ans organiser un festival de Piano en Côte d’Opale, « sorte de miniature de la Roque d’Anthéron, où le chant des mouettes remplacerait les croassements des grenouilles et le bruit des cigales », nous dit-il l’œil amusé. Le comité organisateur ...
Un Lohengrin bleu pour Piotr Beczała à Bayreuth

Un Lohengrin bleu pour Piotr Beczała à Bayreuth

Nouvelle production du Festival de Bayreuth 2018, Lohengrin dans la mise en scène de Yuval Sharon ne trouve qu’une proposition axée sur la couleur bleue, dont l’absence de dramaturgie ne rend pas hommage à la distribution portée par Piotr Beczała et la sublime Ortrud de Waltraud Meier, tous soutenus par l’impeccable travail orchestral de Christian Thielemann. Yuval Sharon a récemment abordé Wagner avec Die Walküre à Karlsruhe dans une production discutable ...
Pa_100718_189_EnricoNawrath_presse - copie

Parsifal à Bayreuth emporté par Semyon Bychkov

Créée en 2016, la mise en scène du Parsifal d’Uwe Eric Laufenberg pour Bayreuth autour des guerres de religions au Proche-Orient laisse un scénario inabouti pour une distribution correcte mais non référente, qui demande alors de se tourner vers la fosse pour l’excellente direction de Semyon Bychkov. Le piège de Bayreuth est qu’une mise en scène, lorsqu’elle est créée, doit ensuite maintenir l’intérêt de son propos pendant quatre à sept ans. ...
Wa_170718_407_EnricoNawrath_presse - light

Walkyrie solitaire pour Bayreuth en 2018

Reprise seule avec une dramaturgie moins travaillée, la production de Die Walküre de Frank Castorf devient une simple scène de répertoire pour une distribution qualitative, livrée à elle-même par la direction leste et décalée de Plácido Domingo. Créée en 2013 pour le bicentenaire de la naissance de Wagner, la production de Der Ring des Nibelungen de Frank Castorf a passionné une partie du public et de la critique, pour en abandonner ...
71Dw34u1ksL._SL1200_

Décevant troisième tome de l’intégrale Bruckner d’Andris Nelsons

Désormais titulaire du prestigieux Gewandhaus de Leipzig, Andris Nelsons a entrepris un cycle symphonique brucknérien dont la troisième étape, la célèbre Septième symphonie, s'avère assez pâle et plutôt décevante. Une Marche funèbre de Siegfried bien extérieure ne contribue pas à rendre ce disque indispensable. Depuis qu’Arthur Nikisch porta la Septième symphonie de Bruckner au triomphe lors de sa création, puis programma les neuf symphonies lors de la saison 1919-1920 de ...
Parsifal à Munich, la perfection musicale

Parsifal à Munich, la perfection musicale

Il n'y a rien à tirer de la mise en scène de Pierre Audi, mais ce Parsifal est un événement musical de tout premier plan grâce à une distribution exceptionnelle. Il suffisait au fond de lire la présentation de ce spectacle lors de la parution du programme de l'Opéra de Munich il y a quinze mois pour savoir à quoi s'en tenir : un chef au sommet de son art, une ...
84709-1722-jennifer-davis-as-elsa-von-brabant--klaus-florian-vogt-as-lohengrin--c--roh--photo-by-clive-barda

Lohengrin à Londres, pour amateurs de décibels

Une nouvelle production de Lohengrin au Royal Opera, plusieurs décennies après la précédente, était un événement très attendu : aucun des paramètres du spectacle ne sont cependant à la hauteur de l’événement. La presse et les mélomanes britanniques s’en sont données à cœur joie contre la mise en scène sombre de David Alden : c’est pourtant, malgré quelques passages à vide dans les deux derniers actes, ce que le spectacle a de mieux ...
Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-Parsifal-17.18---Emilie-Brouchon---OnP--22--800px

La rédemption d’un Parsifal tant attendu à l’Opéra Bastille

Le voici donc ce Parsifal tant attendu après l’annulation des quatre premières représentations suite à une panne technique. Le plaisir est-il à la hauteur de l’attente ? Oui et non. D’indéniables qualités président à ces représentations d’une très grande tenue. Pour autant, malgré l’homogénéité du plateau, la mise en scène plutôt inspirée de Richard Jones et les splendeurs de l’orchestre, quelques frustrations demeurent. Nous restera alors le bouleversement d’avoir entendu l’Amfortas de ...
LCDD

Un Ring très impressionnant à Karlsruhe

Le Staatstheater de Karlsruhe propose ce printemps deux cycles complets de la Tétralogie initiée à l’automne 2016. Bien que suivant l’exemple de Stuttgart qui, en 2002/2003, avait confié l’entreprise à quatre metteurs en scène différents, le résultat est autrement convaincant. L’Or du Rhin quatre en un de David Hermann ResMusica a déjà rendu compte en 2016 du vif intérêt du travail de David Hermann. Le metteur en scène réussit le prodige de raconter ...
staatstheater karlsruhe

À Karlsruhe, Wahnfried opéra sur le clan Wagner

Les démêlés façon Atrides de la famille Wagner, qui pourraient donner matière à une excellente série télévisée, méritaient bien un opéra. C’est chose faite avec ce Wahnfried que l’Opéra de Karlsruhe a commandé au compositeur Avner Dorman. Un opéra politique et une incontestable réussite. Décidément, 2017 fut une année éprouvante pour les wagnériens : la nouvelle mise en scène des Maîtres-chanteurs de Barrie Kosky à Bayreuth, le livre L’opéra sans rédemption de Marc Goldschmit, ...
41PIpuGod9L

Marc Goldschmit, l’opéra entre la rédemption et la vie

Quand les philosophes d’aujourd’hui parlent de l’opéra, ils n’y vont pas de main-morte. Marc Goldschmit, dans L’opéra sans rédemption ou Eros musicien fait s’affronter deux géants, Wagner et Mozart, sur le ring d’une analyse (opéra chrétien versus opéra païen) qui laissera peut-être KO idole et thuriféraires. « L’opéra est peut-être l’art métaphysique le plus profond quant à la pensée de la vie. » Face à l’opéra, les philosophes ont longtemps été comme la ...
Lohengrin
Romantische Oper in drei Aufzügen von Richard Wagner
 
Musikalische Leitung: Tomáš Netopil
Inszenierung: Tatjana Gürbaca
Bühne: Marc Weeger
Kostüme: Silke Willrett
Licht: Stefan Bolliger
Choreinstudierung: Jens Bingert
Dramaturgie: Markus Tatzig
Szenische Leitung der Wiederaufnahme: Carolin Steffen-Maaß
 
Auf dem Bild
Chor, Yashar Cantürk (Schwan)
 
Foto: Forster

Tatjana Gürbaca sauve Ortrud dans un Lohengrin anti-militariste

Repris un an après sa création pour cause de grand succès en 2016, le Lohengrin de Tatjana Gürbaca pour Essen, prouve, quelques jours après la Salomé de Mariame Clément, combien les femmes ont aujourd’hui beaucoup à dire sur l’opéra. Son enthousiasmante lecture est portée par de remarquables chanteurs et la spectaculaire direction de Tomáš Netopil à la tête d’un Essener Philharmoniker d’une plénitude wagnérienne. Bien qu’ayant quelques dizaines de mises en ...
lohengrin 1

À la Monnaie, Lohengrin selon Olivier Py

La nouvelle production de Lohengrin à la Monnaie de Bruxelles ose la polémique par le biais de la mise en scène discutable mais passionnante d’Olivier Py, fertile réflexion sur les conséquences ultimes du nationalisme allemand depuis ses racines romantiques jusqu’à la chute du Troisième Reich. Autant par un long et passionnant texte de présentation repris dans le programme que par une courte allocution avant le spectacle précisant son propos, Olivier ...
Hofmann 1

Neuvième volume de l’intégrale des enregistrements de Josef Hofmann

Après nous avoir fait patienter une bonne dizaine d’années, le label Marston Records – ayant espéré redécouvrir, en vain, toutes les gravures égarées de Josef Hofmann – rend finalement accessible le neuvième volume de l’intégrale des enregistrements du légendaire musicien polonais, également compositeur, qui était l’un des meilleurs pianistes de son époque, voire probablement de tous les temps. Rappelons que la série a pour but de recueillir toutes les interprétations que ...
Dohnányi à Paris dans une 7e de Beethoven d’une formidable énergie

Dohnányi à Paris dans une 7e de Beethoven d’une formidable énergie

Malgré de multiples annulations ces dernières années, Christoph von Dohnányi est bien présent ce mois d'avril pour diriger à la Philharmonie deux concerts avec l’Orchestre de Paris, formation dont il a été conseiller musical de 1998 à 2000. Atmosphères de Ligeti, enchaîné directement avec le Prélude de l’acte I de Lohengrin, souffre des toux d’un public heureusement plus concentré pendant le Concerto pour violoncelle de Schumann, avant une Septième Symphonie ...
Parsifal

Parsifal vu par Calixto Bieito à Stuttgart

La soirée ne laissera pas de grands souvenirs musicaux, mais le complexe travail de Bieito vaut le voyage. Pâques à Stuttgart : la confiserie y a sa place (Don Pasquale), mais les choses sérieuses aussi. L'Opéra de Stuttgart reprend cette année deux de ses productions phares, de celles qui ont marqué l'identité d'une maison connue pour son audace et son ambition artistique et intellectuelle (ce n'est pas un gros mot) : ...
Parsifal (BadenBaden18)_1

Parsifal à Baden-Baden : du beau son mais pas seulement

Avec ses sonorités ensorcelantes et la direction amoureuse de Simon Rattle, le Philharmonique de Berlin est la véritable star de Parsifal à Baden-Baden et offre un écrin de rêve à une distribution internationale presque parfaite et de très haut niveau. Seule la mise en scène de Dieter Dorn, avare d’idées et terne de scénographie, n’est pas tout à fait à la hauteur de l’événement. Pour la cinquième année, l’Orchestre Philharmonique ...
180125

La Walkyrie à la Philharmonie de Paris par Valery Gergiev

Après un Or du Rhin éblouissant et irréprochable, donné la veille dans cette même salle, Valery Gergiev, à la tête de ses forces du Mariinsky, poursuit son marathon wagnérien avec cette Walkyrie de haute volée qui n’en laisse pas moins entrevoir quelques faiblesses, notamment dans le casting vocal du dernier acte. Partition difficile où le spectaculaire (l’Orage et la Chevauchée) le dispute à l’intime (Duo d’amour et Adieux de Wotan) ce ...
gergiev

L’Or du Rhin à la Philharmonie de Paris par Valery Gergiev

Depuis 2003, date de sa première interprétation scénique du Ring wagnérien à la tête des troupes du Mariinsky, Valery Gergiev ne cesse d’affirmer, sur scène comme au disque, ses affinités profondes pour le compositeur allemand. Son dernier passage à Paris, dans une Philharmonie comble pour une nouvelle intégrale du Ring en version de concert, confirme avec éclat sa maitrise du drame wagnérien, portée par une interprétation saisissante de L’Or du ...
Benjamin Appl (c) Minijas_Zugik

Lieder nocturnes à l’Auditorium du Louvre, avec Benjamin Appl

C’est une « nuit du lied » à laquelle nous convie le baryton allemand Benjamin Appl (lire notre entretien), avec son complice James Baillieu. Un programme d’une petite heure autour du lied germanique, entièrement bâti sur le thème de la nuit et de ses mystères étoilés. Le public chemine ainsi de Schubert à Richard Strauss, en passant par Schumann, Brahms ou encore Wagner. Quelques incontournables figurent dans ce cycle, tel Abendempfindung de Mozart ...
penser l'opéra lexa

Olivier Lexa et les philosophes de l’opéra

Dramaturge, historien, écrivain, metteur en scène, Olivier Lexa, fondateur du Centre de Musique Baroque de Venise et actuel directeur de la Fondazione delle Arti - Venezia, tisse un lien, par-delà les siècles, entre deux compositeurs-phares (Monteverdi et Wagner). Mais surtout, il entreprend une moisson exhaustive des écrits des philosophes de la planète face à cet art prétendument total : l’opéra. La récolte s’avère des plus contrastées. Le sixième opus d’Olivier Lexa, bourré ...
Oper Zürich - Parsifal - 2018
© Danielle Liniger

Parsifal à Zurich, Kundry et Gurnemanz

Une mise en scène trop clinquante laisse toute sa place à la musique - Nina Stemme et Christof Fischesser avant tout. Inscrire Parsifal dans le temps long de l’histoire allemande, en voilà une idée féconde. Stefan Herheim l’avait fait à Bayreuth en 2008, avec son goût coutumier pour la multiplication de détails signifiants ; Claus Guth ne s’en est pas privé pour cette production, créée à Barcelone puis à Zurich en 2011 ...