Mot-clef : Anton Bruckner

Kubelik Munich Orfeo

Magistrales rééditions de Kubelik et la Radio bavaroise chez Orfeo

Ce coffret est un hommage rendu à Rafael Kubelík (1914-1996), qui légua à la postérité une discographie considérable, mais aussi à l'Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, l'un des plus beaux orchestres allemands, fondé en 1949, et dont le musicien tchèque fut le chef principal de 1961 à 1979. Le répertoire classique s’ouvre avec la Symphonie n° 99 de Haydn. Bien que datée sur le plan du style, la direction élégante privilégie le ...
Bruckner 6 Nelsons DG

Les Bruckner désenchantés de Nelsons à Leipzig

Le quatrième volume de l’intégrale Bruckner d’Andris Nelsons à la tête de l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig est une nouvelle déconvenue après de décevantes Symphonies n° 3, n°4 et n°7. Ce chef qui a réussi, au disque, de si belles prestations, notamment dans Strauss, Tchaïkovski et Dvořák (Symphonie n°9, BR Klassik, Clef ResMusica) passe une fois encore à côté de ses Bruckner. Pourtant, tout semblait réuni pour réaliser une impeccable Symphonie ...
Bruckner symph 1-9 RSO BR Klassik

Les Bruckner rayonnants du Symphonique de la Radio Bavaroise

Blomstedt, Haitink, Jansons, Maazel, quatre chefs sont réunis, moins pour célébrer, en concert, une somme brucknérienne (il manque au minimum la Symphonie “Nullte” pour une intégrale) que pour dresser un portrait sonore de l’orchestre. Mission accomplie ! Qu’un orchestre soit d’un niveau technique extraordinaire n’est pas tout : encore faut-il, qu’à l’instar des grands crus, on en reconnaisse la couleur et les parfums au-delà même des conceptions différentes des “terroirs” brucknériens. Affirmons-le : ...
28948348824

Decca réédite les intégrales Bruckner et Mahler par Haitink

En guise de cadeau pour le 90e anniversaire de Bernard Haitink, Decca réédite dans un son "remastérisé" ses seules intégrales achevées des symphonies de Bruckner et de Mahler, gravées pour Philips, pour lesquelles les pochettes reprennent la jaquette de l'édition originale. Deux intégrales également marquantes à leur publication, d'un intérêt différent aujourd'hui. À sa parution en microsillons (à l'époque des « souscriptions » dont les plus anciens discophiles se souviennent encore), cette intégrale des ...
scribendum_concert_hall_carl_schuricht

Réédition bienvenue des gravures Concert Hall de Carl Schuricht

Le label anglais Scribendum réédite l’un de ses tout premiers coffrets consacré aux gravures Concert Hall de l’un des plus prestigieux musiciens du XXe siècle, le chef d’orchestre allemand Carl Schuricht (1880-1967), et publié initialement en 2003, mais cette fois disponible sous forme de pochettes individuelles cartonnées, rendant l’ensemble plus compact. Le visuel de cette réédition indique « THE Concert Hall Recordings », ce qui pourrait laisser présager une intégrale : ...
Bruckner-Schaller9

Troisième version de la n° 9 de Bruckner par Gerd Schaller

Avec un orchestre réuni chaque année à Ebrach, le chef Gerd Schaller a entrepris d'enregistrer d'ici 2024, année du bicentenaire de la naissance du compositeur, toutes les symphonies de Bruckner dans leurs nombreuses rédactions successives. Après une première gravure des onze symphonies, il revient pour la troisième fois à la neuvième et à son finale laissé inachevé à la mort du maître. Plus que les deux précédentes, cette troisième gravure ...
Lebrecht-Furtwangler

Wilhelm Furtwängler le géant, enregistrements radio à Berlin 1939-1945

Voici que le label associé à l'Orchestre philharmonique de Berlin nous restitue l'intégralité du matériel existant des enregistrements radiophoniques des années 1939-1945 de Wilhelm Furtwängler à la tête de cette prestigieuse phalange. Il s'agit d'un total de 22 SACD hybrides accompagnés d'un livre de 184 pages. Une entreprise ambitieuse et qui ne devrait pas passer inaperçue. Vers 1947-1948, après que les troupes soviétiques ont occupé la Haus des Rundfunks de Berlin, l'officier russe Konstantin Adzhemov, ...
NL-HaNA_2.24.01.03_0_916-0628

Bernard Haitink à Berlin, l’heure des adieux

Mozart et Bruckner sont au programme, et l'admiration du public au rendez-vous. Pour son dernier concert avec l’Orchestre philharmonique de Berlin avant la saison sabbatique qu’il s’apprête à prendre, Bernard Haitink a choisi un programme en pleine continuité avec ses choix de prédilection de ces dernières années : un concerto du classicisme viennois, une symphonie de Bruckner. Le concerto, cette fois, est le dernier concerto de Mozart, et comme souvent ces dernières ...
Bruckner 6 Ticciati

Robin Ticciati impose un Bruckner très personnel

Une énergie débordante, un sens des contrastes et des couleurs, voilà quelques qualités réunies sous la baguette de Ticciati dans cette étonnante Symphonie en la majeur de Bruckner. Directeur musical du Deutsches Symphonie-Orchester depuis deux ans, Robin Ticciati enregistre pour la première fois une symphonie de Bruckner (il grava fort bien, pour le label Tudor, la Messe n° 3 avec le Symphonique de Bamberg). Est-ce le prélude à une intégrale ? ...

Le conflit Gatti Concertgebouw est clos

Dans un communiqué commun publié ce jour (23 avril 2019), l'Orchestre Royal du Concertgebouw et son ancien directeur musical Daniele Gatti font savoir que le conflit les opposant depuis quelques mois est à présent clos.  Le communiqué ne rentre pas dans les détails, mais il est fort à parier que les avocats des deux parties ont trouvé un terrain d'entente.  L'Orchestre annonce par ailleurs la publication prochaine chez RCO Live de trois ...
orfeo_wolfgang_sawallisch

Wolfgang Sawallisch, rééditions orchestrales chez Orfeo

Le label bavarois Orfeo avait déjà mis à la disposition des discophiles une impressionnante série d’opéras « live » dirigés par l’immense chef d’orchestre munichois Wolfgang Sawallisch, dont en 2018 Così fan tutte de Mozart, Der fliegende Holländer et Tristan und Isolde de Wagner. En rééditant également dans la belle série « Orfeo d’Or » ses gravures légendaires orchestrales qu’il devenait difficile de se procurer, le label allemand fête ainsi ...
haitink

Hommage de la radio bavaroise à Bernard Haitink pour ses 90 ans

Bernard Haitink aura quatre-vingt dix ans en mars prochain. Pour lui rendre hommage, la firme discographique de la radio bavaroise publie quelques gravures avec l’orchestre maison, dans un coffret où ne figurent que des chefs d’oeuvre tous interprétés avec l’intimidante hauteur de vue et la pureté de style du maître. Aujourd’hui, le vétéran Haitink n’a guère de rival dans le monde des grands chefs d’orchestre, hormis sans doute son aîné de ...
sergiu

Fabuleux coffret munichois de Sergiu Celibidache avec des Bruckner inégalés

Le coffret Warner "The Munich years" rassemble le legs de Sergiu Celibidache à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Munich, qui comprend quelques unes des plus belles exécutions de l'histoire de la musique, particulièrement dans Bruckner. Né en Roumanie en 1912, Sergiu Celibidache devint célèbre du jour au lendemain lorsqu’il fut nommé chef de l’Orchestre philharmonique de Berlin après la guerre, en attendant le procès en dénazification de Furtwängler. Après le retour ...
04__881488180480

Hans Knappertsbusch et sa vision de Brahms et Bruckner

Profil Medien de Hänssler Classic semble initier une « Hans Knappertsbusch Edition » avec des enregistrements de symphonies de Brahms et Bruckner déjà publiés par divers labels auparavant, comme Music & Arts et, plus douteux, Andromeda, Arlecchino, Golden Melodram, Grammofono 2000 et autres Living Stage… Et c’est bien là le problème !… Si au point de vue qualité du son, le label allemand Profil se classe en tête des autres publications, y compris celles de Music & Arts pour les Bruckner (sous ...
bruckner genuin

8e de Bruckner par Hartmut Haenchen et l’Orchestre royal du Danemark

À soixante-quatorze ans, Hartmut Haenchen enregistre avec l'Orchestre royal du Danemark la Symphonie n°8 d'Anton Bruckner dans une conception rapide, non exempte de finesse et de sensibilité. Spécialiste du répertoire germanique et connu pour son approche intellectuelle des œuvres, Hartmut Haenchen se plonge dans la plus longue des symphonies de Bruckner, jouée ici dans un tempo rapide de 69 minutes, quand la plupart des chefs, sans aller jusqu’aux 100 minutes de Celibidache, ...
Bruckner-piano

L’œuvre pour piano de Bruckner, ou les marges du génie

Bruckner n’a rien laissé d’essentiel pour le piano, mais l’enregistrement de ses pièces et feuillets d’album apporte sur son œuvre et sa personnalité un éclairage intéressant, quoique marginal. Ce nouveau CD, plus complet que ceux précédemment parus chez CPO et Bis est donc à saluer d’une (petite) pierre blanche. Organiste de génie de l’avis unanime de tous ceux qui l’ont entendu, Bruckner n’a presque rien laissé pour l’instrument-roi, préférant improviser et ...
Bruckner-Schaller

Le curieux arrangement du quintette à cordes de Bruckner par Gerd Schaller

Gerd Schaller poursuit son archi-intégrale Bruckner en réalisant un arrangement symphonique du Quintette à cordes qui étonne par ses choix. Lorsque Bruckner écrit en 1878, à la demande du violoniste Hellmesberger, son quintette à deux altos, il a déjà composé sept symphonies, deux sans numéros et les « grandes » symphonies un à cinq. C’est dire s’il est passé maître dans l’écriture pour orchestre et que son quintette n’est en rien l’ébauche d’une symphonie réduite à la ...
salonen-1

Esa-Pekka Salonen et le Philharmonia Orchestra au TCE

Pour leur traditionnel passage à Paris, au Théâtre des Champs-Élysées, Esa-Pekka Salonen et le Philharmonia Orchestra livrent au public parisien un concert de belle tenue, très apollinien, où manque toutefois le frisson dionysiaque. Tandis qu’à la même heure un autre Finlandais, Mikko Franck, fait swinguer la Philharmonie de Paris en célébrant Bernstein, c’est dans la salle de l’avenue Montaigne, bien peu remplie, qu’Esa-Pekka Salonen déroule un programme tout entier construit à ...
keilberth

Josef Keilberth et le romantisme germanique, une adéquation parfaite

Double célébration : on fête le cent-dixième anniversaire de la naissance de Joseph Keilberth (né le 19 avril 1908) et l’on pleure les cinquante ans de sa mort le 10 juillet 1968 lorsqu’il s’effondra dans la fosse de l’Opéra de Munich durant le deuxième acte de Tristan und Isolde. À soixante ans, un interprète majeur du grand répertoire germanique disparaissait au sommet de son art qui s’était pleinement réalisé dans une ardente ...
Cover_LSO3042_BD_DVD_3000px_W_1024x1024

Lecture trop distanciée de Simon Rattle de la n°8 de Bruckner

Familier de Mahler et de Sibelius dont il est l'un des meilleurs interprètes vivants, Sir Simon Rattle est toujours demeuré prudent vis à vis de Bruckner. Il s'attaque au chef-d’œuvre absolu qu'est la Symphonie n°8. Au disque, une Symphonie n°7 jadis à Birmigham, puis à Berlin la n°4 et une n°9 surtout remarquable pour son interprétation du finale dans la version de Samale-Mazucca-Philips et Cohrs, restent ses seuls témoignages. De l’immense ...
71Dw34u1ksL._SL1200_

Décevant troisième tome de l’intégrale Bruckner d’Andris Nelsons

Désormais titulaire du prestigieux Gewandhaus de Leipzig, Andris Nelsons a entrepris un cycle symphonique brucknérien dont la troisième étape, la célèbre Septième symphonie, s'avère assez pâle et plutôt décevante. Une Marche funèbre de Siegfried bien extérieure ne contribue pas à rendre ce disque indispensable. Depuis qu’Arthur Nikisch porta la Septième symphonie de Bruckner au triomphe lors de sa création, puis programma les neuf symphonies lors de la saison 1919-1920 de ...
cover-bruckner3_page_1

Le Bruckner érudit et trop sage de Gerd Schaller

Passionné par la musique d'Anton Bruckner, le chef Gerd Schaller en grave non seulement les onze symphonies, mais en propose des versions alternatives, comme c'est le cas de la Symphonie n° 3, proposée ici dans son ultime mouture de 1890. Encore faut-il que cette incontestable érudition soit capable de transmettre un vrai souffle wagnérien. La Symphonie n° 3 de Bruckner est un cas unique dans l’histoire de la musique ; comme elle ...
blomstedt

À la Philharmonie de Paris, Herbert Blomstedt magistral dans Bruckner

À 90 ans, auréolé d’une notoriété tardivement acquise, fruit d’une longue expérience établie auprès des plus grands chefs comme Sacher ou Bernstein et des plus prestigieuses phalanges (Dresde, Chicago, Leipzig) Herbert Blomstedt mène actuellement une carrière de chef invité. Chacun de ses passages à Paris est un évènement musical en soi, très attendu. Sa dernière prestation à la tête de l’Orchestre de Paris déçoit quelque peu dans Mozart mais retrouve ...
Jansons Luxembourg 2017

Jansons et Bruckner, chaleur et force à Luxembourg

En tournée à Luxembourg, l'Orchestre de la Radio Bavaroise confirme ses immenses qualités. Mariss Jansons a beaucoup dirigé Bruckner ces dernières années à Amsterdam comme à Munich, le disque en témoigne : on ne peut donc dire que ses choix interprétatifs surprennent pour cette Huitième symphonie qui ne tardera pas à rejoindre sa discographie, mais la voix de Jansons est éloquente. Faut-il utiliser les grands mots ? Romantique, il l'est certainement, ici ...
Harding BRSO 2017

Harding à la Radio Bavaroise pour un Bruckner trop sage

L'Orchestre de la Radio Bavaroise a beau être au sommet de ses séductions sonores, le parcours symphonique de cette soirée reste trop prosaïque. À la Philharmonie de Munich plane le souvenir de Sergiu Celibidache et de ses interprétations des symphonies de Bruckner. Avec l'autre grand orchestre munichois, Daniel Harding dirige ce soir la quatrième symphonie, mais son approche de Bruckner n'a pas grand chose à voir avec les sculpturales lenteurs de ...
saraste

Jukka-Pekka Saraste décevant dans la 9e de Bruckner

 Malgré un « Philhar » resplendissant, Jukka-Pekka Saraste ne parvient à convaincre ni dans le Concerto pour piano de Grieg, avec Lars Vogt en soliste, où chef et soliste s’enferment dans une lecture par trop théâtrale, ni dans la Symphonie n° 9 de Bruckner entachée d’une pompeuse grandiloquence. Nonobstant ce faux pas d’un soir, le chef finlandais Jukka-Pekka Saraste essaie à chacune de ses interprétations de proposer une vision originale sortant des sentiers ...
bruckner

Bruckner et le finale de sa Neuvième Symphonie

Le 11 octobre 1896, Anton Bruckner disparaissait. Raillé de son vivant pour son apparence assez rustre, son accent paysan et ses manières mal dégrossies, Bruckner devait cependant ériger un monument symphonique sans précédent dans l’Histoire de la musique. A sa mort, dans les communs du palais du Haut Belvédère de Vienne où il occupait un appartement mis à sa disposition grâce à la bienveillance de l’Empereur François Joseph, ce solitaire ...
Gustavo Gimeno. Bruckner

Avec Bruckner, nouvelle réussite de Gustavo Gimeno avec le Philharmonique du Luxembourg

Après un premier enregistrement très remarqué consacré à Chostakovitch, le jeune chef espagnol Gustavo Gimeno poursuit à la tête de son Orchestre Philharmonique du Luxembourg son exploration des grandes pièces symphoniques du répertoire avec, pour ce deuxième opus, un disque dédié à Anton Bruckner comprenant la Symphonie n° 1 et Quatre pièces pour orchestre. Programme d’une rare intelligence et particulièrement intéressant musicalement quand on sait que ces quatre pièces orchestrales, ...
Edition-Staatskapelle-Dresden-Volume-42-Bruckner-Symphonie-numero-4-Es-Dur-Romatische

La glorieuse Quatrième de Bruckner par Thielemann à Dresde

Avec ce nouvel enregistrement d'une symphonie de Bruckner, Christian Thielemann confirme qu'il a atteint à Dresde une nouvelle étape de son évolution d'interprète. La splendeur de l'orchestre lui autorise une souplesse, une chaleur voire une certaine tendresse qu'on ne lui connaissait pas jusque là. Un disque magistral en lui-même et en ce qu'il révèle une nouvelle étape d'un grand interprète. Défenseur du grand répertoire germanique, héraut revendiqué d’une certaine culture musicale ...
Wiener Philharmoniker
Herbert Blomstedt, Dirigent

A Salzbourg, Strauss et Bruckner par Blomstedt et les Wiener Philharmoniker

Sa récente chute en aurait arrêté ou transformé plus d’un, mais à 90 ans, Herbert Blomstedt est encore au pupitre et n’a ni le regard ni le geste triste. Il reste au contraire vaillant pour développer les sonorités des Wiener Philharmoniker, sublimes de la première à la dernière note, d’abord à vingt-trois dans les Métamorphoses de Richard Strauss, puis à plus de cent pour la Symphonie n° 7 de Bruckner ...