Mot-clef : Felix Mendelssohn

livre_schiff

Lire András Schiff pour mieux l’écouter

Cet ouvrage hybride autour d'András Schiff, moitié livre d'entretiens et moitié recueil de textes du pianiste, permet d'approcher au plus près le musicien hongrois. Il s'agit sûrement d'un effet du hasard, mais le livre que nous proposent les éditions Alma Nuvis, expertement traduit de l'allemand par Maud Chignier, semble suivre le plan de la forme sonate. Dans l'exposition, András Schiff attaque par un premier thème exigeant et musclé, celui de sa ...
Herbert Blomstedt cc Accentus Music

Un Blomstedt léger emmène l’Orchestre de Paris dans Brahms et Mendelssohn

Pour son habituel concert de saison avec l’Orchestre de Paris, Herbert Blomstedt revient à deux compositeurs romantiques lors d’un programme extrêmement classique. Herbert Blomstedt aura attendu de dépasser quatre-vingts ans pour être véritablement identifié comme chef d’importance en France. Il revient maintenant à Paris chaque saison, comme si les années s’écoulaient tranquillement sur sa figure svelte. Aujourd'hui, ses quatre-vingt onze ans n’altèrent ni le pas toujours léger pour entrer en scène, ...
bohren

L’art féerique de Sebastian Bohren pour un Britten à redécouvrir

Contre toute attente, cet album magnifique du violoniste Sebastian Bohren vaut d'abord par l’œuvre la moins connue, le Concerto pour violon op. 15 de Benjamin Britten.  Benjamin Britten composa son Concerto op. 15 (en vérité le second) avant le grand conflit mondial au cours de l’été 1939 passé au Canada et aux Etats-Unis. Sa création se tint au Carnegie Hall de New York en mars 1940 sous la direction de John Barbirolli avec ...
Les émouvantes retrouvailles de Cecilia Bartoli et Maxim Vengorov

Les émouvantes retrouvailles de Cecilia Bartoli et Maxim Vengorov

Au milieu de la « soucoupe volante » comme la nomment les habitants de la cité lémanique de Rolle en raison de l’architecture osée de ce centre culturel inauguré en 2014, trône le Rosey Concert Hall, une salle de concert de 900 places où le bois est roi. Lieu de culture élitiste, il recevait quelques solistes de l’Académie Menuhin qui, sous la direction du violoniste Maxim Vengerov, forme de jeunes ...
anaclase_nelsons-wiener

Mendelssohn et Schumann par Andris Nelsons à la Philharmonie de Paris

Pour ce deuxième concert à Paris dans le cadre de sa tournée européenne, le Gewandhausorchester Leipzig met en miroir la Symphonie n° 4 dite « Italienne » de Mendelssohn et la Symphonie n° 2 de Schumann. L’interprétation originale d’Andris Nelsons interroge et séduit, en clarifiant Schumann et en densifiant Mendelssohn. L’Ouverture de Ruy Blas de Mendelssohn donne le ton d’un concert qui retrouve, ce soir encore, une phalange saxonne de haute tenue, où ...
andris nelsons

Retour aux sources pour Andris Nelsons et le Gewandhausorchester Leipzig

Dans un programme d’une rare cohérence, conçu comme un retour aux sources leipzigoises, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, dirigé par son directeur musical Andris Nelsons et accompagné de la pianiste Hélène Grimaud en soliste, porte la musique de Mendelssohn et de Schumann.  En associant les deux compositeurs pour cette tournée européenne, le chef letton et la prestigieuse phalange allemande rendent un vibrant hommage à l’école de Leipzig, tenante de la grande ...
Blomstedt_header

Au Bozar de Bruxelles, Herbert Blomstedt simplement immense

Quelques semaines après un passage à Luxembourg, dans le cadre de la tournée des Wiener philharmoniker, Herbert Blomstedt retrouve le Bozar de Bruxelles pour une classique paire de symphonies allemandes (Mendelssohn et Brahms) et une brève page de Wilhelm Stenhammar dans des interprétations irrésistibles et inouïes de beauté. L’Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam et le Bozar de Bruxelles ont tissé depuis de nombreuses années d’étroits liens de collaboration et programmation, ce ...
Nelsons-Skride

Prise de baguette un peu figée d’Andris Nelsons à Leipzig

Pour sa prise de baguette au Gewandhaus de Leipzig en février 2018, Andris Nelsons avait choisi un programme emblématique de ses choix esthétiques : référence inévitable à Mendelssohn, la figure tutélaire historique de l’orchestre, mais aussi ancrage dans le XXe et même le XXIe siècle. Toutefois, la solennité de la circonstance rejaillit sur le caractère assez empesé d’une exécution trop figée malgré la beauté sonore de la phalange. Le concert s’ouvrait par ...
Lisa_Batiashvili-8-photo_Kasskara-XXxSScm_COL_300DPI_RGB

Jean-Yves Thibaudet, Lisa Batiashvili et Gautier Capuçon en trio à Paris

Engagés en trio dans une vaste tournée européenne autour d’un programme éclectique associant Chostakovitch, Ravel et Mendelssohn, le concert à la Philharmonie de Paris de Jean-Yves Thibaudet, Lisa Batiashvili et Gautier Capuçon permet de s'assurer du bien fondé de leur association. Il existe toujours une certaine crainte à voir s’associer, le temps d’une tournée, trois superstars reconnues pour leur activités solistes, tant les égos peuvent parfois dénaturer une interprétation en matière ...
Ian Bostridge chante Hugo Wolf au Wigmore Hall

Ian Bostridge habité par Les Illuminations de Britten

À la Philharmonie de Paris, Daniel Harding intéresse par sa faculté à amener l’Orchestre de Paris vers des sonorités baroques pour Rameau et classiques pour Mendelssohn, bien que la meilleure partie du concert reste celle où il accompagne Ian Bostridge, idéal depuis plus d’une décennie dans Les Illuminations de Britten. L’Orchestre de Paris entre sur la scène en petite formation, le clavecin face au chef, pour une suite tirée d’Hippolyte et ...
Babayan.03

À Tannay, le jeu de Sergei Babayan beau à pleurer

Plus tôt dans la semaine, nous faisions état des impressions que certains concerts peuvent laisser sur un public. De l’enchantement à la colère, de l’émotion à l’indifférence, toutes les perceptions de l’intellect peuvent habiter le spectateur, l’auditeur à différents degrés. Parfois le jugement du public est unanime. Et le concert de clôture des Variations Musicales de Tannay est de ceux-ci. À cela, plusieurs éléments entrent en considération. L’endroit d’abord. Un parc ...
Nathanael Gouin © Hani Kanaftchian

Quelques échos du festival de l’Été Mosan 2018

Créé en 1977 par le baryton Ludovic de San, repris quant à sa direction artistique l'an dernier par Bernard Mouton, le festival de l’Été Mosan conjugue la musique de qualité avec le patrimoine architectural exceptionnel de la vallée mosane, les week-ends et jours fériés de la belle saison. Parmi les concerts de ce cru 2018 nous avons suivi quatre manifestations particulièrement remarquables. À Godine, les quintettes à clavier de Louis Vierne et de César Franck :  élève ...
Gergiev.03

À Verbier, l’émotion aux deux bouts de la chaîne humaine

Salle comble pour célébrer l’ouverture de cette vingt-cinquième édition du Verbier Festival, avec, à la tête d’un Verbier Festival Orchestra magnifiquement préparé, Valery Gergiev son nouveau chef artistique, généreux de sa personne auprès de la jeune relève. C'est une soirée où l’émotion s’est révélée aux deux bouts de la chaîne humaine. D’abord avec ce moment suspendu où Rodion Chtchedrine, cet homme de quatre-vingt six ans, de stature modeste, qui, devant un ...
Marston

Jalons de l’enregistrement pianistique, un premier volume d’inédits

Voici un album dont le but n’est pas de livrer le meilleur de l’enregistrement (un choix impossible à faire), mais de familiariser les amateurs de piano avec un bouquet de gravures inédites, effectuées par des interprètes plus ou moins oubliés, parmi lesquels on trouve Moriz Rosenthal, Alfred Cortot, Guiomar Novaes, Vladimir Horowitz et Dinu Lipatti. Cette édition présente une collection de ce que l’on pourrait appeler les « orphelins » du piano : des ...
Le Bachfest de Leipzig : pèlerinage musical aux sources du baroque

Le Bachfest de Leipzig : pèlerinage musical aux sources du baroque

En juin, pendant une dizaine de jours, le cœur de la ville de Leipzig bat au rythme de la musique de Johann Sebastian Bach. Véritable pèlerinage musical où toutes les routes mènent au célèbre Cantor, ce festival international a su cette année varier les propositions. Le Bachfest, c’est d’abord venir écouter les œuvres de Bach sur leur lieu de représentation d’origine, l’église Saint-Thomas où Bach fut Cantor les dernières vingt-sept années ...
Le Songe de Jean-Christophe Maillot envoûte Chaillot

Le Songe de Jean-Christophe Maillot envoûte Chaillot

Jean-Christophe Maillot et ses Ballets de Monte-Carlo s'arrêtent à Chaillot le temps d'une rêverie. Tiré du Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, Le Songe de Maillot est drôle, fantasque et fourmillant d’inventivité. Jean-Christophe Maillot n’a pas son pareil pour faire éclore sous nos yeux des univers enchanteurs. Les contes de fées sont une source d’inspiration toujours renouvelée mais Maillot affectionne aussi particulièrement l'univers dramatique shakespearien. Après Roméo et Juliette en ...
Festival Haendel à Halle et Festival Bach à Leipzig, authenticités baroques

Festival Haendel à Halle et Festival Bach à Leipzig, authenticités baroques

À l'est de l’Allemagne, à moins de quarante kilomètres l’une de l’autre, les villes de Halle et Leipzig proposent chaque année à la fin du mois de mai jusqu’à la mi-juin, deux festivals baroques à la gloire de deux compositeurs, figures emblématiques locales : Johann Sebastian Bach et Georg Friedrich Haendel. À Halle, ville natale de Haendel, et à Leipzig, dernière ville où vécut Bach, le Händel-Festspiele et le Bachfest offrent vingt-cinq jours ...
Hofmann 1

Neuvième volume de l’intégrale des enregistrements de Josef Hofmann

Après nous avoir fait patienter une bonne dizaine d’années, le label Marston Records – ayant espéré redécouvrir, en vain, toutes les gravures égarées de Josef Hofmann – rend finalement accessible le neuvième volume de l’intégrale des enregistrements du légendaire musicien polonais, également compositeur, qui était l’un des meilleurs pianistes de son époque, voire probablement de tous les temps. Rappelons que la série a pour but de recueillir toutes les interprétations que ...
FESTIVAL DE PAQUES 2018. 08/04/2018. PHOTO CAROLINE DOUTRE

À Aix, le Festival de Pâques trouve son rythme de croisière

Pour sa 6e édition, le Festival de Pâques d'Aix-en-Provence a su attirer un public très nombreux, impatient de retrouver des affiches inédites et une programmation tout aussi intelligente qu'originale. Notre première soirée débute sous le signe de l'émotion avec l'Adagio de Barber. Épidermique, mais pas seulement, le thème célèbre figure parmi les morceaux préférés du 7e Art. Rabâché pour certains, il n'en demeure pas moins d'une beauté saisissante : sa mélancolie ...
Benjamin Appl (c) Minijas_Zugik

Lieder nocturnes à l’Auditorium du Louvre, avec Benjamin Appl

C’est une « nuit du lied » à laquelle nous convie le baryton allemand Benjamin Appl (lire notre entretien), avec son complice James Baillieu. Un programme d’une petite heure autour du lied germanique, entièrement bâti sur le thème de la nuit et de ses mystères étoilés. Le public chemine ainsi de Schubert à Richard Strauss, en passant par Schumann, Brahms ou encore Wagner. Quelques incontournables figurent dans ce cycle, tel Abendempfindung de Mozart ...
lobgesang

Gardiner conclut son intégrale Mendelssohn

Avec cette symphonie-cantate étonnante et monumentale, Sir John Eliot Gardiner achève son cycle remarquable des œuvres symphoniques de Mendelssohn en quatre volumes, plus un éblouissant Songe d’une nuit d’été. Pour ce cycle Mendelssohn, le chef britannique a délaissé son Orchestre Révolutionnaire et Romantique et ses instruments anciens pour le rutilant Orchestre Symphonique de Londres, qu’il connaît parfaitement et fait sonner avec clarté, finesse et subtilité. Œuvre étrange que cette symphonie hybride formée ...
71K7EMjWcCL._SX522_

Ravel et Mendelssohn transcrits pour quatuor de saxophones

Le Quatuor Morphing transpose pour saxophones deux œuvres pour quatuors à corde de Ravel et Mendelssohn. Un pari risqué mais réussi.  L’arrangement ou l’adaptation d’une œuvre musicale originale a toujours tenté nombre de musiciens désireux de transposer en faveur de leurs propres instruments des musiques destinées à d’autres effectifs. Cette pratique largement répandue remonte au Moyen-Âge et continue de susciter de multiples actions, pas toujours appréciées des puristes. Le Quatuor Morphing constitué par ...
András Schiff à la Philharmonie de Paris : entre ciel et Terre

András Schiff à la Philharmonie de Paris : entre ciel et Terre

Cette année, le pianiste András Schiff aura soixante-cinq ans. Bien plus qu’un quelconque bilan, ce récital dans la grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris laisse figurer un artiste en permanentes recherches, avec ses affres et ses certitudes, ses doutes et ses réussites, ses moments critiques et ses instants d’exception. Une succession de petites touches pour brosser un portrait en demi-teinte du pianiste. András Schiff, aristocrate du clavier, pense ...
b_1_q_0_p_0

Déconcertante évolution esthétique d’Isabelle Faust dans Mendelssohn

L’évolution d’Isabelle Faust vers un style de jeu historiquement informé conduit la grande violoniste allemande à des choix esthétiques pour le moins surprenants et bien peu convaincants. Son concerto de Mendelssohn est une réelle déception, qui contraste avec la réussite de la symphonie figurant sur le même disque. Voici un disque déconcertant. Nul plus que l’auteur de ces lignes n’admire Isabelle Faust, dont certains enregistrements antérieurs, notamment les sonates et partitas ...
quatuor arod

Le Quatuor Arod défend Mendelssohn à l’Arsenal de Metz

Mendelssohn face au jeune compositeur Benjamin Attahir : l'audace est là où on ne l'attend pas. Rien ne réchauffe autant le cœur du mélomane, rien ne lui donne plus foi en l'avenir de la musique classique que la passion avec laquelle les jeunes musiciens s'engagent dans la carrière certes glorieuse, mais ardue du quatuor à cordes. Le Quatuor Arod fait partie des jeunes espoirs français, et ce concert messin confirme ces ...
cassard

À la salle Gaveau, les voix romantiques de Philippe Cassard

Salle Gaveau, le pianiste Philippe Cassard nous invite à découvrir différents visages du romantisme, et réaffirme à cette occasion son amour de la mélodie et l'étendue des possibilités expressives de son jeu. En bon pédagogue, Philippe Cassard sait concocter un programme dans son répertoire, séduisant sans être convenu, quoique différent de celui annoncé : des pièces de compositeurs qu'il a enregistrés, Mendelssohn, Fauré et Brahms, et la Sonate n° 3 de ...
Tianwa Yang_Zandel

Passionate and virtuosic : Tianwa Yang in Britten’s Violin Concerto

Yang brought a devilish and almost unhinged quality to the dancing second movement of Britten's Violin Concerto, which further highlighted her amazing virtuosity. The current Helsinki season has been almost an embarrassment of riches for lovers of Britten's Violin Concerto. Several weeks ago, Helsinki audiences were treated to Vilde Frang's arguably definitive and breathtaking account of this masterpiece with the Finnish Radio Symphony Orchestra. Expectations were naturally high to hear Tianwa Yang's ...
mendelssohn_arod

Mendelssohn par le jeune Quatuor Arod

Les enregistrements de la musique de chambre de Felix Mendelssohn-Bartholdy fleurissent partout généreusement. Le jeune et talentueux Quatuor Arod apporte à son tour sa contribution. Cet engouement n’est que justice tant l’œuvre du compositeur recèle de bijoux hautement et finement ciselés et représentatifs du meilleur romantisme germanique. Ses quatuors à cordes ont inspiré et tentent encore de nombreuses formations célèbres ou en passe de le devenir.  Le Quatuor Arod ne se ...
quatuor arod

La jeune maturité du Quatuor Arod aux Bouffes du Nord

Malgré sa création il y a quatre ans seulement, le Quatuor Arod prouve une fois encore au Théâtre des Bouffes du Nord qu’il fait partie des formations les plus musicales du moment. Le second violon d’Alexandre Vu introduit avec magnificence sa partie de soutien du Quatuor n° 13 « Rosamunde » de Franz Schubert pour laisser immédiatement s’exprimer la superbe musicalité du premier violon Jordan Victoria dans le premier thème. Il faut attendre ...
Il y a 110 ans, la mort de l’humaniste engagé Edvard Grieg

Il y a 110 ans, la mort de l’humaniste engagé Edvard Grieg

Il y a 110 ans, le 4 septembre 1907 à Bergen, disparaissait Edvard Grieg, le musicien le plus célèbre de Scandinavie. Dans la revue mensuelle Musica n° 62 de novembre 1907, le musicographe Louis Schneider consacra un bel hommage au compositeur défunt : « Grieg est une intéressante personnalité de la musique moderne. On peut le classer parmi les premiers après des maîtres tels que Beethoven, Mozart, Schubert et Schumann : c’est un descendant ...