À emporter, Audio, Opéra

Don Carlo de Verdi : au Royaume des Géants avec Boris Christoff et Giulio Néri

Plus de détails

Giuseppe Verdi (1813-1901) : Don Carlo. Mario Filippeschi, Don Carlo ; Antonietta Stella, Elisabetta ; Elena Nicolai, Eboli ; Tito Gobbi, Posa ; Giulio Neri, Grand Inquisiteur ; Plinio Clabassi, Moine ; Loretta di Lelio, Tebaldo ; Paolo Caroli, Lerma ; Orietta Moscucci, Voix. Chœur et Orchestre de l’Opéra de Rome, direction : Gabriele Santini. Enregistré en studio en 1954. Notice en allemand et anglais. 3 CD Membran 223480-370. Durée : 169. 01.

 

Saluons le retour, dans de bonnes conditions éditoriales, d’un des fleurons de la discographie verdienne.

Il ne s’agit certes pas d’un enregistrement parfait et l’on pourra regretter que le mezzo corsé d’Elena Nicolai soit plus d’une fois à la limite de ses moyens dans Eboli, démontant dans les passages virtuoses de sa partie une redoutable raideur et usant de quelques artifices de mauvais goûts qui étaient de mise il y a plus d’un demi-siècle mais ne nous paraissent aujourd’hui plus guère supportables. apporte au rôle titre une ferveur et une générosité qui nous touchent, sans nous faire oublier l’ingratitude du timbre et le relâchement stylistique. A la baguette, ralentit le tempo à l’extrême, jusqu’à mettre à mal les instrumentistes de sa phalange, pour conférer un aspect monumental à la partition, comme dans la scène de l’autodafé en technicolor mais sans angoisse. S’il met du soin à détailler chaque scène, le chef se montre trop avare d’élan et d’imagination pour pleinement rendre hommage au chef-d’œuvre verdien. Quel regret par exemple d’entendre à quel point l’intervention de la voix céleste tombe à plat dans une scène inexplicablement devenue routinière.

Dans ces conditions, en quoi cet enregistrement est-il indispensable ? En premier lieu pour le face à face de deux basses immenses : , qui s’était emparé du rôle du monarque sans en tolérer le moindre partage, définitif dès son entrée et impérial dans chacun de ses accents, et , trop tôt disparu, inquisiteur d’une stature inoubliable, doté d’un timbre profond et d’une noirceur exceptionnelle. Leur face à face de l’acte III constitue une véritable scène d’anthologie, la rencontre de deux géants dans la gloire de leurs moyens, insurpassables et même inégalables. Le moine de Plinio Clabassi parvient à ne pas pâlir en tel voisinage et affiche un grave sépulcral aux reflets flatteurs. Pour compléter notre plaisir, nous entendons la trop sous-estimée : la qualité et jeunesse du timbre, la technique parfaitement assumée ne seraient rien sans ce frémissement qui rend son Elisabetta irrésistible. Reste le Posa de , avec ses limitations techniques et vocales bien connues, mais un engagement et une intelligence musicale inégalables qui lui permettent de camper l’un des plus passionnants Rodrigo de la discographie, noble, haut de ton et de couleur. Il élève la seconde scène de l’acte III à une altitude pareillement anthologique.

Pour cette conjonction de géants au sommet de leur art et de leurs insolents moyens, cette intégrale s’impose indiscutablement.

(Visited 191 times, 1 visits today)

Plus de détails

Giuseppe Verdi (1813-1901) : Don Carlo. Mario Filippeschi, Don Carlo ; Antonietta Stella, Elisabetta ; Elena Nicolai, Eboli ; Tito Gobbi, Posa ; Giulio Neri, Grand Inquisiteur ; Plinio Clabassi, Moine ; Loretta di Lelio, Tebaldo ; Paolo Caroli, Lerma ; Orietta Moscucci, Voix. Chœur et Orchestre de l’Opéra de Rome, direction : Gabriele Santini. Enregistré en studio en 1954. Notice en allemand et anglais. 3 CD Membran 223480-370. Durée : 169. 01.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.