À emporter, Audio, Musique symphonique

Examen d’entrée réussi pour Walter Weller

Plus de détails

Alexandre Glazounov (1865-1936) : Concerto pour piano n°1 en fa mineur op. 92 ; Symphonie n°5 en si bémol majeur op. 55. Severin von Eckardstein, piano ; Orchestre National de Belgique, direction : Walter Weller. 1 CD Fuga Libera FUG 521. Notice de présentation en français, néerlandais et anglais. Enregistré en juin 2006 dans la grande salle du Théâtre National à Bruxelles. Durée : 59’39’’

 

Le label Fuga Libera entame une collaboration avec l’ et son nouveau chef (à partir de septembre 2007), le vétéran autrichien Walter Weller. Après les déconvenues survenues durant le mandat de l’inconstant et très souvent absent Mikko Franck, l’orchestre belge peut espérer renouer avec certains succès sous la baguette d’un solide routier à l’expérience peu commune de musicien d’orchestre au sein de la Philharmonie de Vienne et de chef d’orchestre à la carrière internationale. Á l’écoute du présent album, on espère enfin le retour à une meilleure situation pour un orchestre actuellement en perte de vitesse (lire l’article de Sylvain Rouvroy).

Le choix d’un programme de musique russe pour débuter cette collaboration discographique est plus que judicieux. En effet, depuis le passage du fantasque Youri Simonov à la tête de la phalange nationale, les musiciens maîtrisent bien cette esthétique.

On connaît l’incroyable talent d’orchestrateur d’, souvent galvaudé dans des partitions au mètre. Les deux pièces réunies ici appartiennent heureusement à ses meilleures productions. Sommet de ce disque, la Symphonie n°5 (1895) aux climats pastoraux subtils et évocateurs, s’avère fort bien troussée au niveau de sa structure et de ses alliances instrumentales. Narrative, mais aussi puissante, la lecture de Weller insiste sur l’homogénéité de l’orchestre, et tire parti de ses timbres assez verts mais séduisants dans cette musique.

Très peu connu, le Concerto n°1 pour piano et orchestre (1911), présente une étrange structure en deux parties. Si le premier mouvement offre une forme classique, le second se compose d’une série de variations. Lauréat de la dernière session du concours Reine Elisabeth option piano, rend justice à la beauté mélodique de cette pièce, il est bien soutenu par un orchestre attentif mais un peu raide.

La prise de son restitue bien les couleurs alors que le livret de présentation est très soigné. Ce très beau disque est utile à la connaissance de l’œuvre d’un compositeur encore mal aimé. On attend donc avec intérêt la suite de la collaboration entre l’ et .

(Visited 223 times, 1 visits today)

Plus de détails

Alexandre Glazounov (1865-1936) : Concerto pour piano n°1 en fa mineur op. 92 ; Symphonie n°5 en si bémol majeur op. 55. Severin von Eckardstein, piano ; Orchestre National de Belgique, direction : Walter Weller. 1 CD Fuga Libera FUG 521. Notice de présentation en français, néerlandais et anglais. Enregistré en juin 2006 dans la grande salle du Théâtre National à Bruxelles. Durée : 59’39’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.