À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Les bonnes recettes culinaires de JS Bach … aux p’tits oignons

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : six sonates pour violon et clavecin BWV 1014 à 1019. Stefano Montanari, violon. Christophe Rousset, clavecin. Album 2 CDs Ambroisie AM 109, enregistré en février 2006 à l’Académie Musicale de Villecroze. Notice en français et anglais. Durée : CD1 40’’47’, CD2 54’’45’.

 

Prenez le temps de choisir, pour un dimanche matin, par exemple, une bonne recette que vous allez préparer tout en finesse et talent, une de celles qui vous donnera au moins le temps de savourer ce double CD : nourriture spirituelle de choix avant d’autres nourritures, certes terrestres, mais à n’en pas douter tout aussi savoureuses ; on vous fait confiance.

Tous les ingrédients nécessaires à votre préparation sous la main, abandonnez-vous alors au double plaisir mêlé de l’écoute et du savoir-faire culinaire… Les deux interprètes vous y conduisent, inspirés et inspirateurs ; le temps, au long de la première plage, de découper vos petits oignons, votre persil et par exemple vos carrés de bœuf, pour les faire ensuite mijoter sur le second mouvement. N’oubliez pas d’attiser le feu de la cheminée s’il fait encore un peu froid dans votre région, et si le printemps est déjà là, prenez donc la peine de mettre au frais une bouteille de Bourgogne Aligoté qui saura ravir votre palais en écoutant la sonate N°2 de ce premier volume. Vous découvrirez des sonorités qui vous étonneront. Et même si le violon de Maître vous semble quelque peu acide, laissez-vous envahir par sa patte authentique, tel un bon vin qui aurait certes une attaque directe, mais qui développerait, en arrière bouche, de ces parfums et saveurs de noisette ou pain d’épices véritablement enchanteurs…

Il faut dire que son comparse n’est autre que , déjà fort apprécié, solitaire, dans les Suites (françaises, anglaises) chez le même éditeur, et que sa contribution dans ces sonates relève tout autant de l’enchantement. Lorsqu’il consent, aujourd’hui, à laisser sa baguette de chef, c’est pour nous régaler de son toucher subtil et souverain au clavecin. Il se montre ici en osmose complète avec son partenaire, avec l’instrument du diable. Et à propos d’instruments, précisons que nos deux artistes s’expriment sur d’authentiques « anciens » : violon Hendrick Jacobsz (Amsterdam, 1680) et clavecin du facteur parisien Guillaume Hemsch (1763).

Avant d’écouter le deuxième volume de cet enregistrement, n’oubliez pas de mettre au four votre préparation qui, durant l’écoute, aura pu s’imprégner de toute la chaleur, toute la saveur, la richesse et la noblesse nécessaires pour vous fournir un mets de roi.

Vous passerez alors à table et vous servirez un plat hors du commun car transfiguré – et sublimé – par ce que vous avez entendu : succès garanti ! Vos invités vous demanderont peut-être votre secret ? Libre à vous de sortir votre botte magique en leur avouant que cette réussite est due à ce disque magnifique.

A consommer sans modération.

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : six sonates pour violon et clavecin BWV 1014 à 1019. Stefano Montanari, violon. Christophe Rousset, clavecin. Album 2 CDs Ambroisie AM 109, enregistré en février 2006 à l’Académie Musicale de Villecroze. Notice en français et anglais. Durée : CD1 40’’47’, CD2 54’’45’.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.