Plus de détails

Béla Bartók (1881-1945) : quatuor n°2 op. 17, Sz. 67  ; quatuor n°5, Sz. 102 Quatuor Parker : Daniel Chong, Karen Kim, violons ; Jessica Bodner, alto ; Kee-Hyun Kim, violoncelle. Zig-Zag Territoire (ZZT070601). Notice : français, anglais. Code barre 3 76000929 1454. Durée : 60’01.

 

Fondé en 2001, le , lauréat 2005 du concours de quatuor à cordes de Bordeaux consacre son premier disque à deux quatuors du compositeur .

Construit en trois mouvements disposés de manière inhabituelle relativement au schéma classique (Moderato, allegro molto capriccioso, lento), le deuxième quatuor a vu le jour dans des circonstances assez douloureuses pour le compositeur, puisque l’hostilité de son pays à la musique nouvelle (à commencer par la sienne !) ne cessait de croître. Le nous en offre une très belle version, très contrastée, explorant scrupuleusement les différents univers souhaités par le compositeur et respectant son souci de préserver la primauté de la ligne mélodique, en dépit de l’extrême complexité du tissu harmonique.

Le Cinquième quatuor qui annonce directement la Musique pour cordes, percussion et célesta procède d’une forme en arche (ABCBA) et d’une écriture plus classique, plus tonale. Le scherzo central est encadré de deux mouvements lents. Ici, le quatuor dégage une sonorité très pleine, très vivante, introduisant les rythmiques bulgares irrégulières avec une dynamique élégance. Les interprètes y respectent à nouveau les vœux du grand musicien, défendant la nécessaire modernité musicale aussi bien contre la déferlante néoclassique de l’entre-deux guerres que contre les pures spéculations viennoises du temps : « Les exigences principales n’ont absolument pas changé ; le changement ne concerne que la mise en œuvre des moyens. Dans le passé, on travaillait avec des possibilités plus restreintes et aujourd’hui avec des possibilités plus étendues, plus riches. Le but ultime de nos efforts est plutôt la mise à profit illimitée et complète du matériau sonore disponible ». (Écrits, Contrechamps, 2006). À écouter, si lointaine désormais, la voix du grand hongrois et, contemporaine à jamais, sa merveilleuse musique, on ne peut que se réjouir de ce nouvel hommage rendu par le disque à son singulier génie, même si le quatuor Parker n’en éclaire aucun aspect inédit.

(Visited 59 times, 1 visits today)

Plus de détails

Béla Bartók (1881-1945) : quatuor n°2 op. 17, Sz. 67  ; quatuor n°5, Sz. 102 Quatuor Parker : Daniel Chong, Karen Kim, violons ; Jessica Bodner, alto ; Kee-Hyun Kim, violoncelle. Zig-Zag Territoire (ZZT070601). Notice : français, anglais. Code barre 3 76000929 1454. Durée : 60’01.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.