À emporter, CD

Titelouze dans son contexte avec François Ménissier et Les Meslanges

Plus de détails

Jehan Titelouze (vers 1563-1633) : Hymnes Exultet coelum, Ave Maris Stella, A solis ortus ; Magnificat du 6° ton. Henri Fremart (?-1651) : Messe Verba mea. Ensemble Les Meslanges, direction Thomas Van Essen. François Ménissier à l’orgue XVIIe siècle de l’église Saint-Thomas de Cantorbery à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime). 1 CD Psalmus. Enregistré en mai et juillet 2013. Durée totale : 62′.

 

titelouze_menissier_psalmus

La première moitié du XVIIe siècle a vu fleurir quasi simultanément aux quatre coins de l’Europe plusieurs livres d’orgue de qualité supérieure. Tel est celui de , organiste rouennais, replacé ici dans son environnement liturgique grâce aux voix et instruments de l’ensemble .

Depuis toujours la musique de a fasciné les mélomanes et les organistes, tant son écriture révèle l’expression d’un esprit supérieur. Chanoine et organiste à la cathédrale de Rouen en ce premier quart du XVIIe siècle, il laisse à la postérité un livre d’orgue composé de deux parties comprenant les principales Hymnes de l’église et des Magnificat dans les divers tons en usage. Le présent enregistrement propose trois hymnes et un magnificat replacés dans leur contexte original, c’est à dire avec l’alternance du plain-chant.

Chaque grande cathédrale de France avait sa manière propre de procéder concernant les textes musicaux, les habitudes des voix, proposant un plain-chant a cappella ou en polyphonie, selon le principe du faux-bourdon qui consiste à garder le rythme et construire un contre chant polyphonique aux mélodies originales.

Nous découvrons tout cela ici, même si voici déjà plus de 50 ans, et dans le même esprit, Michel Chapuis et l’ensemble Stéphane Caillat à Saint-Séverin à Paris en offraient au disque une version éblouissante (Harmonia Mundi 1964). L’orgue de Mont-Saint-Aignan est la reconstruction même d’un instrument normand de l’époque de Titelouze, magnifiquement édifié par Pascal Quoirin en 2001, dans un buffet ancien remontant au XVIe siècle. Il s’avère le partenaire idéal d’un tel projet, tant son harmonie et sa composition correspondent aux exigences de registrations préconisées par Marin Mersenne, le grand théoricien de l’époque. La musique de Titelouze s’épanouit pleinement sur ces couleurs, rehaussées par un quatuor vocal soutenu par le cornet à bouquin, les sacqueboutes et le serpent. Pour parfaire l’immersion, le disque propose en mosaïque la Messe Verba mea de Henri Frémart, maitre de Chapelle de la cathédrale de Rouen, contemporain de Titelouze.

aborde Titelouze en grand connaisseur, par le choix de l’orgue dont le tempérament mésotonique donne à la musique le relief indispensable qui permet d’en saisir toute sa subtilité. Les jeux mêmes, caractéristiques de l’orgue du XVIIe siècle avec son consort de flûtes, la voix humaine, le plein-jeu avec ou sans la tierce, donnent au discours toute sa saveur et nous montrent combien Titelouze était un poète, sensuel et raffiné. Le jeu de est pétri de discours et d’un toucher d’une rare beauté. L’ensemble que dirige dialoguent en harmonie totale, et les instruments, par leur couleurs, rejoignent souvent l’esprit de l’orgue. Les voix portent très haut les accents de ces œuvres que l’on se plait à redécouvrir enfin.

Après le disque de Michel Chapuis précédemment cité et celui de Jean-Charles Ablitzer à l’orgue de Guimiliau (Harmonic Records, 1990), cette parution vient enrichir superbement une discographie Titelouze encore trop peu abondante au vu de l’importance du compositeur, qui fut pourtant le père fondateur de l’école d’orgue en France.

Plus de détails

Jehan Titelouze (vers 1563-1633) : Hymnes Exultet coelum, Ave Maris Stella, A solis ortus ; Magnificat du 6° ton. Henri Fremart (?-1651) : Messe Verba mea. Ensemble Les Meslanges, direction Thomas Van Essen. François Ménissier à l’orgue XVIIe siècle de l’église Saint-Thomas de Cantorbery à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime). 1 CD Psalmus. Enregistré en mai et juillet 2013. Durée totale : 62′.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.