À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

Un Bach coloré avec Emmeran Rollin à l’orgue de Rocamadour

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Toccata dorienne et fugue BWV 538 ; Six chorals Schübler BWV 645-650 ; Concerto en ré mineur BWV 596 ; Sonate en trio n° 3 BWV 527 ; Toccata et fugue en ré mineur BWV 565. Emmeran Rollin à l’orgue Jean Daldosso (2013) de la basilique Saint-Sauveur de Rocamadour (Lot, Occitanie). 1 CD Festival de Rocamadour. Enregistré en 2020. Livret en français. Durée : 72:58

 

Sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, le site de Rocamadour offre désormais un nouvel orgue dans la basilique Saint-Sauveur que nous présente , son titulaire, dans un programme Bach en harmonie avec les couleurs d’un instrument tourné vers la musique ancienne et celles de notre temps.

Rocamadour est un lieu unique situé dans le Lot, célèbre pour sa chapelle à la Vierge noire et pour son Festival de musique sacrée. Curieusement, la basilique Saint-Sauveur au centre de ce village escarpé ne possédait pas de grand orgue. En 2013, c’est le facteur Jean Daldosso qui fut choisi pour la construction d’un instrument neuf. Original dans sa conception, le buffet évoque les caractéristiques des voiliers d’antan, dédié à la Vierge noire de Rocamadour, protectrice des marins.

Le programme entièrement consacré à Bach débute par la Toccata dite dorienne en ré mineur. Pièce virtuose faite de contrastes et de broderies sur une petite cellule de base, omniprésente. S’en suit l’une des fugues les plus développées chez cet auteur, dont le plan même semble dicté par les caractéristiques du thème : on assiste à la construction d’une « fugue passacaille » où le thème en valeurs longues relance par la basse à chaque fois l’élan de la pièce. La registration en crescendo est spectaculaire, chaque jeu supplémentaire arrivant en douceur dans une lente progression, logique et immuable. C’est un grand moment du disque. S’enchainent les Six chorals Schübler d’après des airs de cantate, permettant alors d’apprécier pleinement divers mélanges des jeux de l’orgue, à chaque fois différents. Ce grand récital se poursuit avec le Concerto en ré mineur d’après Vivaldi : Ici on imagine l’éblouissement de Bach devant un tel chef d’œuvre. La fugue en particulier, par son écriture savante, se hisse au plus niveau de celles du cantor, par son ambiance jubilatoire et profondément ludique. propose ensuite la Sonate en trio n° 3, dont il nous exprime dans la présentation de son album ses affinités particulières avec l’œuvre, travaillée depuis le conservatoire et qui s’est épanouie au cours du temps. Le CD se termine avec la célèbre Toccata en ré mineur, comme un point d’orgue, expression même du « stylus phantasticus » des organistes baroques de l’Allemagne du Nord.

Élève successivement de Marc Chiron à Montauban, Michel Bouvard à Toulouse et d’Éric Lebrun à Saint-Maur-des-Fossés, Emmeran Rollin est actuellement directeur artistique du Festival de musique de Rocamadour, et organiste titulaire du nouvel orgue créé par Jean Daldosso en 2013. Cet enregistrement, le premier depuis l’arrivée de l’orgue dans la Basilique Saint-Sauveur est un magnifique témoin du travail accompli dans ce lieu en matière musicale. Cet instrument présente des qualités de souplesse, de poésie et de couleurs qui nourrissent agréablement le jeu profond et racé de l’interprète. Les tempi sont judicieusement choisis en fonction des affects de chaque œuvre, sans excès de vitesse. La virtuosité s’intègre parfaitement dans l’art du discours de cette musique. Le premier mouvement de la Sonate en trio n° 3 en est un parfait exemple. Jean Daldosso a réalisé une harmonie grave, lumineuse et sereine que met en valeur une prise de son chaude et chatoyante.

Un album qui, au-delà de sa qualité interprétative, donne envie de mieux connaître ce lieu millénaire, le Festival de Rocamadour et cet orgue, l’un des plus beaux d’Occitanie.

(Visited 388 times, 1 visits today)

Plus de détails

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Toccata dorienne et fugue BWV 538 ; Six chorals Schübler BWV 645-650 ; Concerto en ré mineur BWV 596 ; Sonate en trio n° 3 BWV 527 ; Toccata et fugue en ré mineur BWV 565. Emmeran Rollin à l’orgue Jean Daldosso (2013) de la basilique Saint-Sauveur de Rocamadour (Lot, Occitanie). 1 CD Festival de Rocamadour. Enregistré en 2020. Livret en français. Durée : 72:58

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.