Flash info

Pretty Yende dénonce un contrôle de police brutal à Roissy

 

La soprano sud-africaine a dénoncé sur son compte Instagram un contrôle de police dont elle a été victime à son arrivée à l’aéroport Roissy-CDG et qui l’a laissée en état de choc et traumatisée. Traitée « comme une délinquante », elle attribue les faits à sa couleur de peau : « La brutalité policière est réelle pour quelqu’un qui me ressemble. » Affaires et téléphone confisqués, déshabillée et fouillée, la chanteuse a été placée dans une cellule de détention du terminal 2B au contrôle douanier de l’aéroport pour une simple vérification de papier.

revenant de Milan « a présenté son passeport sud-africain sur lequel elle n’avait pas de visa lui permettant de rentrer en France » selon la police aux frontières qui, de son côté, parle de procédure de vérification normale et nie toute discrimination ainsi que le fait d’avoir obligé la chanteuse à se déshabiller.

La soprano interprète actuellement le rôle-titre de La Somnambule de Bellini au Théâtre des Champs-Élysées.

Mis à jour du 24/05/2021 à 8h57

(Visited 718 times, 1 visits today)
 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.