Mot-clef : Michel Beaulac

Être ou ne pas être ?

Roberto Devereux de Donizetti : Être ou ne pas être ?

On ne peut tenir rigueur au directeur de l’Opéra de Montréal, Michel Beaulac, de sortir des sentiers battus et de proposer parallèlement aux œuvres de répertoire, quelque opéra jugé obscur ou du moins, peu joué. On se doit de souligner une telle initiative et d’applaudir le coup d’audace. Le choix d’une rareté de Donizetti que représente Roberto Devereux fût pour les mélomanes montréalais l’occasion d’une découverte. Rappelons que l’opéra est ...
festivalquebec

Au Québec, d’un Gala à l’autre

Québec. 6-XII-2008. Salle Louis-Fréchette du Grand-Théâtre de Québec. Airs et extraits d’opéras. Avec : Lyne Fortin, Anna Maria Popescu, Antoine Bélanger, Anna Kasyan, Elena Xanthoudakis, Aline Kutan. Mikhail Svetlov, Gregory Dahl, Oksana Kramaryeva, Marc Hervieux, Marie-Josée Lord, Liam Bonner. Chœur de l’Opéra de Québec. Chef de chœur : Réal Toupin. L’Orchestre symphonique de Québec. Direction : James Meena. Montréal. 7-XII-2008. Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Airs et extraits ...
L’Opéra de Montréal dans tous ses états, entrevue avec les directeurs Michel Beaulac et Pierre Vachon

L’Opéra de Montréal dans tous ses états, entrevue avec Michel Beaulac et Pierre Vachon

ResMusica vous propose un entretien bicéphale de deux protagonistes qui font que la musique est vivante à Montréal, Michel Beaulac est le quatrième directeur artistique de l’Opéra de Montréal et Pierre Vachon est directeur des communications de l’OdM. Ils nous offrent un instant la vision de leur travail. "Il y a toujours eu ce jeu de balancier, le souhait de s’éloigner d’une ligne qui assure une stabilité financière par des projets ...
Le Gala de 2007

Le Gala de 2007

XIIe édition «Vous allez vivre cet après-midi un moment de magie : la 12e édition de l’Opéra de Montréal, notre grande fête lyrique annuelle» annonçait dans sa brève allocution, le directeur artistique Michel Beaulac. Ce Gala était à l’image de tous les galas réussis : festif. Il n’y manquait rien, pas même la note de folie qui fait chavirer le public. À la toute fin, le Brindisi traditionnel, et des confettis de faux ...