ADN Baroque2 Klarthe

Le Trio des Aulnes interprète Lucien Guérinel

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Lucien Guérinel (né en 1930). Trios n° 1 & 2 pour piano, violon et violoncelle ; Suite en Quatre pour deux violoncelles. Le Trio des Aulnes : Olivier Chauzu, piano ; Jean-François Corvaisier, violon ; Laurent Lagarde, violoncelle. François Robin, violoncelle. Enregistrement réalisé en février 2008 au théâtre-auditorium de l’Abreuvoir de Salives (Côte d’Or) pour les deux Trios et au CRR de Dijon en avril 2008 pour la Suite en Quatre. Livret en français et anglais. 1 CD Integral Classic. Réf INT 221 228. Code barre 3 576072 212285. 2009. 61’27’’.

 

On ne sait trop si l’extrême humilité du compositeur ou son statut d’autodidacte fait qu’il est encore difficile aujourd’hui de trouver des enregistrements des œuvres de . Un entretien accordé à et aux éditions CIG’ART en 2006 nous avait permis de mieux connaître cet homme de culture, musicien au catalogue de près de 120 œuvres dont 1 opéra : Le Mariage forcé, 5 quatuors à cordes, 2 trios, de nombreuses œuvres vocales, une cantate pour double chœur mixte et cordes Les Sept portes… Mais aussi poète avec, à son actif, 5 recueils de poésies dont La parole échouée (1969) et La sentence nue (1973). En mars 2008, un disque « Regards sur la musique française » consacré au piano à quatre mains et édité par De Plein Vent nous avait aussi permis d’entendre son œuvre Inscription pour . Notre rédacteur en parlait alors en bien : « Hommage au compositeur, elle présente un beau travail sur les résonances du piano, créant de belles couleurs et harmonies. »

Ce CD Integral Classic entièrement consacré à des œuvres-phares du compositeur est donc un événement presque inespéré. Rendons aussi hommage au Trio des Aulnes assisté de François Robin pour la Suite en Quatre qui s’investissent ici dans un travail de revalorisation d’un répertoire injustement écarté. Ces artistes ont, depuis leur formation en 1993, naturellement suivi la production française en y incluant plusieurs créations avec un répertoire qui s’étend aussi des trios classiques aux trios romantiques, de Haydn à Brahms. Rappelons que François Robin suit l’enseignement de au CRR de Dijon et que sa participation à l’enregistrement est une forme de reconnaissance du maître envers l’élève.

Le Trio n°1 composé en 5 mouvements en 1991 convoque l’imagination de l’auditeur pour surmonter l’obstacle de la nature matérielle des mots (ou des sons) en cernant l’idée pure par un jeu de significations, de couleurs et de sonorités. A chaque mouvement Psychodrame, « En silencieux tumulte » , Clarté de Songe, Intermezzo et Nuit Jaune la musique est mise en regard des mots pour en dévoiler toute la poésie. De la complexité de la partition ressurgissent des sensations parfois fugitives, dramatiques comme à la lecture de cette épigraphe de : « Une ombre rouge, au glaive étincelant, fit irruption dans la maison, et s’enfuit, le front neigeux » et qui inspire Psychodrame. Cette lecture musicale nous donne l’impression de réaliser un formidable voyage entre littérature et musique et la sensation que le temps se fige pour nous faire pénétrer une toute autre dimension. Le Trio n°2, écrit en 2003, est une œuvre dense et poignante inspirée des événements tragiques du 11 septembre 2001. Comme le Trio n°1, celui-ci forme une suite mais en 9 mouvements où le compositeur essaie de pointer l’agonie de nos civilisations et les manifestations par lesquelles elle est perceptible : intolérance, obscurantisme, diktats en tous genres, etc. La Suite en Quatre pour deux violoncelles, composée en 1991, possède la même rigueur et densité d’écriture que le Trio n°2. Même si plus de 10 ans séparent la composition de ces deux œuvres, les quatre mouvements qui la composent prêtent la même attention au matériau, la même inspiration lyrique tendue, la même exigence d’écriture, la même souche de langage. Jamais créée au concert avant le présent enregistrement, la Suite en Quatre s’inscrit donc tout naturellement dans la programmation de ce disque. Les vraies créations sont trop rares de nos jours, celle-ci en est une et vous fera apprécier l’œuvre et la personnalité d’un grand monsieur pétri de culture.

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.